Avertir le modérateur

05/09/2010

Friends

vincent-bollore-sarkozy-yacht.jpgVous vous en souvenez très certainement, l’an passé en annonçant le lancement de son journal télévisé du soir, M6 avait présenté la chose comme un évènement relevant de l’histoire. En plus de l’inévitable gargarisme sur l’interactivité, M6 nous indiquait alors que le choc de son futur J.T. résidait dans le fait que la présentatrice allait être debout et en jeans. On connait la suite. Cette année, et plus particulièrement le 18 octobre, on va descendre encore plus en gamme puisque c’est Direct 8 qui annonce un Journal Télévisé sur le coup de 18h50 et la daube actuellement en chantier est d’ores et déjà présentée par Yannick Bolloré, le fils du proprio, comme rien de moins qu’une révolution. Si l’on écoute bien l’héritier, dans le futur JT de Direct 8 le présentateur sera entouré d’un panel autorisé à intervenir en direct. On imagine d’ici les rébellions et les appels à l’insurrection qui vont s’y dérouler. Mieux, histoire d’en tirer argument, le Yannick en question explique dans le Figaro que la rédaction du J.T. sera la mutualisation de celles de Direct Matin, Direct Soir et Direct 8, de quoi, vous l’admettrez avoir peur.

L’objectif du groupe Bolloré est bien entendu de s’installer dans le paysage télévisuel à marche forcée. Même si aujourd’hui les ambitions de Direct 8 sont liées à une audience qui végète à 2%, il convient de remarquer qu’en cette rentrée Bolloré Médias lance Direct Star une chaîne rachetée à Lagardère, l’autre pote du président. En passe de devenir le 3ème groupe audiovisuel privé, Bolloré média souhaite poursuivre sa stratégie vorace en voulant répondre à un appel à candidature de la part du CSA pour s’offrir, sur la TNT, une fréquence « haute définition ».

Cerise sur le gateau, jeudi dernier, Vincent Bolloré a confirmé son grand intérêt pour le Parisien/Aujourd'hui en France qualifiant la possible opération de rachat "d'opportunité extrêmement intéressante".

Entre Bouygues, Lagardère et Bolloré (1) le président peut toujours se rassurer sur la façon dont les élections de 2012 se préparent sachant que la solide amitié le liant à Dassault et la caporalisation du service public devrait lui apporter un lot de lèche encore plus important.

Lyon, le 5 septembre 2010

(1) qui représentent à eux trois TF1, LCI, Europe 1, Direct 8, Direct Star, Eurosport, TF6, TMC, TV Breizh, Odyssée, Ushuaia TV, Histoire, Mezzo mais aussi le JDD, Direct Soir, Direct Matin, Direct Sport, Télé 7 jours, Femina, Première, Public, Paris Match, Elle…

Photo: DR

13/03/2010

Leur corps

Ouf ! Le concept de « Corps français traditionnel » n’est pas validé par l’un de nos meilleurs spécialistes de l’identité nationale, je veux bien entendu parler de Eric Besson. L’ancien de l’amicale de la Simca 1000, le beauf de Bolloré, le tout juste blanchi du financement paraît-il problématique du Parti Républicain, je veux parler de Gérard Longuet, le président de l’UMP au Sénat, ne pourra désormais plus mettre en avant sa lumineuse pensée. Pourtant le Longuet en question ne désarme pas. Il maintient que la lutte contre les discriminations serait plus efficace si elle était menée par un « non-discriminé ». Tout est donc dans le paradoxe. Au même titre que le groupe Bolloré, comme entreprise citoyenne, est le meilleur défenseur des africains, les charcutiers les meilleurs amis des cochons, Sarkozy le pote des ouvriers, il conviendrait donc de nommer à la tête de la Halde, non pas Malek Boutih, mais un de ces français de souche né à Neuilly ou dans le 16ème arrondissement, un bon catholique pratiquant juste nostalgique de la messe en latin, un de ces lecteurs du Figaro depuis quatre générations, adhérent respecté de quelques cercles parisiens particulièrement bien en vue, un hétéro sexuel si possible père de famille nombreuse ayant des amis juifs et francs-maçons…

Entre les déclarations de Longuet, les rots d’Eric Zemour, après la chasse à Ali Soumare entreprise par l’UMP grand-parisienne, la droite française est entrain de dangereusement se désinhiber au point, si elle n’y prenait pas garde, de devenir « un grand corps malade ».

NB:

Lyon, le 13 mars 2010.

14/05/2009

Malheurs

tf1.jpgFrançois Bayrou est « colère ». Il est interdit, semble-t-il définitivement, de journal télévisé sur TF1 pour promouvoir son livre. Les téléspectateurs de la première chaîne ne vont donc rien savoir de son bouquin qui dit tant de mal de Nicolas Sarkozy. A ceux d’ailleurs qui pensent que le béarnais n’est pas dans l’opposition, je leur suggère de méditer cette anecdote, mais revenons à Bayrou. Il est toujours amusant de voir un type qui a passé l’essentiel de sa carrière à naviguer dans les eaux territoriales contrôlées par le RPR s’apercevoir à plus de 50 ans que ses anciens amis sont des brutes en politique.

Je ne sais si l’information fait plaisir à François Bayrou mais TF1 est en train de souffrir. La chaîne connait en effet une chute de 30% de ses recettes publicitaires au premier trimestre 2009. Comme le dit Le Figaro, on l’imagine la larme à l’œil, « La télévision paie un lourd tribut à la crise ».

Le malheur des uns faisant souvent le bonheur des autres, alors que TF1 paie son tribut, les chaînes de la TNT pètent la forme. Du coup les malheurs de Martin Bouygues pourraient faire le bonheur de Bolloré et il n’en faut pas plus pour alimenter la rumeur Bouygues Martin, l’ami de Nicolas, pourrait larguer la télé au bénéfice du nucléaire et Bolloré, l’autre ami de Nicolas, pourraient donc récupérer la « Une ».

Vous me direz, et vous aurez raison, tout cela ne changera rien au sort de François Bayrou. Maintenant qu’il est dans l’opposition le leader du Modem pourra toujours se gratter pour accéder au plateau de TF1, car Bouygues ou Bolloré, le boss de TF1 sera toujours Nicolas Sarkozy.

Lyon, le 14 mai 2009.

15/06/2007

C'est déjà eux

medium_Gallaxie_sarko.2.jpg
Voulez-vous en plus leur offrir l'Assemblée nationale ? Votez pour les candidat(e)s socialistes dimanche 17 juin 2007.
 
Montbrison, le 15 juin 2007. 

06:00 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : Sarkozy, Fillon, Lagardere, Bolloré, Dassault, TF1, Minc | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

12/05/2007

Gwenn, Léon, Vincent et l’autre.

 

medium_bolloré.jpgLe Figaro et Libération d'hier reproduisent une photographie montrant Léon Blum et Gwenn Bolloré sur le perron du manoir familial, photo de l’ancêtre prise en 1945 et transmise à la presse par Vincent Bolloré « himself » en guise de preuve d’une rencontre contestée par la famille de Blum.

En ouvrant son album de famille au Figaro et à Libération, Vincent Bolloré ne veut bien entendu pas seulement rétablir une toute petite et très secondaire vérité historique, il veut démontrer que chez les Bolloré accueillir des personnalités de haut rang c’est plus qu’une tradition, c’est une seconde nature. Vincent Bollorté nous dit bien avec cette photographie qu’entre le perron de la villa de Quimper et le Yacht maltais de Sarkozy, il n’y a pas de différence de fond. Les Bolloré ayant le sens de la République et de l’hospitalité, mais aussi le sens de l’histoire.

En effet chez les Bolloré, dès que l’histoire passe à portée de main, on ne rate pas l’occase. Qui plus est chez les Bolloré on semble vouloir nous dire avec cette photographie que ce qui compte avant tout ce n’est pas le clivage gauche-droite mais bien de tendre la main à chaque fois que cela s’impose.

Entre Gwenn rencontrant Léon Blum à son retour de déportation et l’héritier Vincent offrant un havre de paix aquatique à Nicolas Sarkozy, il n’y a pas de différence de nature comme il existerait une continuité, un lien de Blum à Sarkozy.

La seule question qui se pose véritablement maintenant est de savoir quand le père de Gwenn a rencontré Jean Jaurès et éventuellement si un Bolloré combattait aux cotés de Jeanne d’Arc contre les Anglais.

Lyon, le 12 mai 2007.

08:00 | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : bolloré, sarkozy, Blum, Malte, yacht, vincent, gwenn | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/12/2006

Gratin gratuit

medium_Logo-Direct-Soir.gif« Faites cuire le chou-fleur dans l’eau bouillante salée. Egouttez-le.

Faites fondre 30 grammes de beurre dans une casserole. Ajoutez la farine et mélangez bien. Versez le lait, salez et poivrez. Faites cuire en remuant jusqu’à épaississement.

Poursuivez la cuisson 10 minutes à feu doux. Hors du feu, ajoutez le gruyère. Préchauffez le four th.7 (210°).Mettez le chou-fleur dans un plat. Versez la sauce dessus, parsemez du reste de beurre. Enfournez. Faites gratiner. Servez » 

Chers amis, vous venez de lire le meilleur article du Direct Soir d’aujourd’hui.

Merci Monsieur Bolloré.

Lyon, le 13 décembre 2006.

20:00 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Direct, soir, Bolloré, Gratin, Sécheresse, Jean, Yves | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu