Avertir le modérateur

18/07/2007

A comme Arcade Fire

medium_A_Abécédaire.3.jpgJ'avais, comme beaucoup de monde, adoré "Funeral" le premier album salué fort justement par la plupart des revues spécialisées comme disque de l'année, cela fait deux ans de cela. "Neon Bible" le deuxième opus des canadiens sorti en mars dernier est, il faut le constater, légèrement en deçà car trop prévisible. Je ne sais de quoi sera fait le concert lyonnais de ce soir mais j'avoue avoir un léger sentiment d'appréhension qui monte peu à peu comme si la fin d'un cycle s'annonçait déjà pour le plus prometteur des jeunes groupes du moment.

J'espère tout de même que le "foutoir" continue de régner sur scène et que la joyeuse bande ne va pas nous expédier au petit séminaire dans des lamentations mystiques dignes du rock progressif des années soixante-dix.

En cadeau, un extrait de "Funeral", le magnifique premier album des Montréalais. Le groupe est en tournée européenne presque tout l'été. A ne pas rater ce soir à Lyon ou ailleurs au fil de vos pérégrinations estivales.

 

_______________________

Ce blog est devenu en l’espace de quelques jours le lieu de mobilisation et de défoulement des fans « canal historique » de Genesis. Je voudrais leur dire quelques mots en les saluant même si les noms d’oiseaux fusent à mon encontre.

Tout d’abord je veux donc leur signaler que ce billet a été publié avant le concert lyonnais même si je dois vous avouer que le show de Gerland n’a pas changé sur le fond ma position. Phil Collins chante toujours aussi bien, c’est évident,  mais comme je le craignais le spectacle relevait du patrimoine et les compiles « live » ce n’est toujours pas ma tasse de thé.

Fidèle à mes (mauvaises) habitudes, sachez que je ne mâche pas mes mots et en vous reportant par exemple au billet écrit quelques jours plus tôt concernant Lou Reed vous pourrez constater que, contrairement à vous tous, je ne fais pas une fixation sur Genesis. Par ailleurs le « traitement » infligé à votre groupe préféré nécessitait de votre part une lecture à un autre degré, tant, vous ne l’avez malheureusement pas remarqué, ma mauvaise foi est si outrancière qu’elle n’est pas trop à prendre au sérieux.

Vos réactions me peinent dans la mesure où la hargne, que je crois sincère, de certains traduit de tout évidence une grande difficulté à prendre de la distance avec un simple billet de quinze lignes au sujet de leur groupe « fétiche ».

Un de mes interlocuteurs, croyant me contrer, me livre un argument relatif aux Rolling Stones en m’expliquant que Jagger et les siens devraient s’abstenir de jouer depuis le départ de Brian Jones.

Je suis, vous l’imaginez sensible à ce commentaire car, plusieurs fois sur ce blog, je me suis interrogé sur le sens que pouvait avoir ce retour du rock des anciens dans nos stades. Je sais que certains fans de Genesis doivent m’en vouloir , mais je souhaite leur dire que la tournée sans fin des Rolling Stones, le retour prochain de Police, l’éternel revival de Deep Purple et les réapparitions pendulaires des Who relèvent de problématiques discutables ou, même si le show est parfois bon, le business fait toujours peu de cas de la création.

D’ici quelques jours, je vais évoquer, car qui aime bien châtie bien, Bono sur ce blog. Amis admirateurs de U2, montrez-vous moins aveuglés.

Bon été rock à tous, y compris, et c’est sincère, aux fidèles de Genesis. Tant qu’il y a de la colère, il y a de la vie. Cela étant je monte à Fourvière pour assister au concert d’Arcade Fire.

 

Lyon, le 18 juillet 2007.

07:00 Publié dans Culture & cultures..., Podcasts | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Arcade, fire, rock, funeral, neon bible, album | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu