Avertir le modérateur

31/01/2010

Nouveautés

VV Brown.jpgDepuis de très longues et nombreuses semaines il fallait faire ceinture en matière de nouveautés musicales. Fort heureusement, janvier sur le point de s’achever apporte son lot de disques et en particulier, celui tant attendu, de la petite anglaise V.V. Brown (Travelling like the light) annoncée comme la dernière merveille du monde de la pop.

Pour tout vous avouer, même si l’ensemble est frais et sympathique, Amy Winehouse peut encore cuver sur ses deux oreilles, la Vanessa en question ayant encore quelques efforts à faire pour se forger un style personnel. Son disque est avant tout une collection de plages qui flirtent entre effluves sixties, relans doo-wop, faux-airs de Lily Allen ou Kate Nash pour « Leave ! » et variété de qualité. Cela étant la V.V. a du potentiel et de l’énergie à revendre. Elle mériterait que quelques mentors s’intéressent à elle car des titres comme « I Love You » laissent entrevoir des capacités vocales réelles et plus généralement le tonus communicatif qui domine sur « Quick Fix » ou « L.O.V.E. » en particulier confirment qu’avec V.V. Brown se dessine l’avenir de la pop anglaise. Avec Eels, qui signe en l’espace de quelques mois un successeur au formidable « Hombre Lobo » paru en juin dernier, fraicheur et joie communicative ne sont toujours pas au rendez-vous. Avec ce « Ending Times », Everett dit E, prolonge notre plaisir dépressif, la noirceur bluesy étant toujours le plat principal servi au bivouac. Un album définitivement déconseillé à ceux qui n’ont pas aimé « Hombre Lobo » et peut-être également la dernière occasion pour ceux qui sont restés scotchés sur « Novocaïne For the Soul » de revenir dans l’univers si compliqué de E. Au rayon des revenants, il convient de signaler aussi le retour presque gagnant de Adam Green, le new yorkais ne retrouvant pas totalement l’écriture et les interprétations miraculeuses qui figuraient dans « Friends of Mine » (2003) mais qui laisse espérer encore de beaux jours, tant, avec ses airs de « branleur » doué, Adam Green, en deux ou trois phrasés et quelques bluettes troussées à la va-vite, semble toujours capable de franchir un jour les plus grands himalayas.

  • > V.V. Brown, « Traveling like the light », Island
  • > Eels, “End Times”, E Works Records
  • > Adam Green, “Minor Love”, Rough Trade

Lyon, le 31 janvier 2010.

10/01/2010

Best of de la dizaine

Les Inrockuptibles, Rock & Folk, Rolling Stone, chacun dresse la liste des meilleurs disques de la décennie qui vient de rendre l’âme. L’affaire est d’autant plus sérieuse car ces sélections iront nourrir dans quatre-neuf ans, toujours dans les Inrockuptibles, Rock & Folk et Rolling Stone la discographie du siècle. Alors que la plupart de ces publications dressent de longues listes d’albums, même si l’exercice est plus difficile, voici mes dix albums de la dizaine, autant vous dire qu’il y a de la casse. Voici mon impitoyable sélection dans le désordre le plus total.

  • Alain Bashung, Bleu pétrole. (Barclay)
  • The Last Shadow Puppets, “The Age of the Understatement” (Domino)
  • Amy Winehouse, “Back to Black”, (Island)
  • The White Stripes, “Elephant”, (XL)
  • Jonny Cash, “American IV : The Man comes around” (American)
  • Arcade Fire, “Funeral”, (Rough Trade)
  • The Libertine, “Up The Bracket”, (Rough Trade)
  • Elvis Costello & Allen Toussaint, “The river in reverse”, (Verre)
  • Emiliana Torrini, “Me and Armini”, (Rough Trae)
  • Radiohead, “Kid A”, (EMI)

Désolé pour les fans des Strokes (“Is this it”), de REM (“Accelerate”), Bob Dylan (“Together through life”), Brian Wilson (“ Smile”), The National (“Boxer ”), Elysian Field (˝The After Life”), Brian Jonestown Massacre, Neil Young, Alela Diane, Jean-Louis Murat …

Lyon, le 10 janvier 2010

02/01/2010

2008 en vrac

Entrée en vigueur de l’interdiction de fumer dans tous les lieux publics en France – Défaite de la droite aux élections municipales – Visite du Pape en France et 150ème anniversaire des apparitions de la vierge à Bernadette Soubiron à Lourdes – Disparition de Aimé Césaire -Barack Obama élu 44ème président des Etats-Unis - La sprinteuse Marion Jones incarcérée pour parjure - Crise des subprimes - « Viva la Vida » de Coldplay meilleure vente d’albums dans le monde - Enorme succès pour Amy Winehouse avec « Back to black »….

Lyon, le 2 janvier 2010.

04/11/2007

L'année de la femme

medium_symbole-femme_2.jpgD’ici quelques semaines, les médias spécialisés ou pas vont dresser des palmarès, effectuer d’improbables classements, désigner les "Tops" «  de l’année. Sauf à considérer qu’un vent de phallocratisme, à ne jamais écarter, vienne frapper l’esprit chagrin de certains, la presse sera dans l’obligation de saluer 2007 comme une année de consécration ou de confirmation des talents féminins dans le monde de la musique.

Pensez-donc, avec dans le désordre, le triomphe de Amy Winehouse et sa soul parfaite, la confirmation de Meshell Ndegeocello, le funk vivifiant des Sweet Vandals, le retour inespéré de Joni Mitchell, la fraîcheur du White T.shirt de Micky Green, l’énergie revigorante de Gossip sans oublier Keren Ann, P.J. Harvey, Charlotte Gainsbourg, Yelle ou la musique plus prévisible de Mademoiselle K et de KT Tunstall voire le retour dispensable d’Annie Lennox et de Vanessa Paradis, l’année qui se termine est à placer sous le signe de la femme.

La chose n’est pas contestable. Que le père Noël se mette bien cela dans la tête. 

Lyon, le 4 novembre 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu