Avertir le modérateur

06/05/2007

Décisif !

medium_Marianne_rouge.jpg
 

06:00 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : votez, vote, 2ème, 2 eme, tour, élection, présidentielle | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/05/2007

Aux urnes citoyen(ne)s

medium_Mariannes_4_couleurs.jpg
  

Pour se conformer à la réglementation en vigueur, mon blog cessera toute activité du Vendredi 4 mai minuit jusqu’au dimanche 6 mai. Les commentaires seront également suspendus pendant cette période.

Je vous donne rendez-vous pour un live blogging à l'occasion de la soirée électorale.

En attendant, aux urnes citoyen(ne)s.

 
En cadeau le magnifique but de Lionel Messi (Barcelone / Getafe) en V.O
 

00:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vote, 2ème, tour, Barca, Barcelone, messi, lionel | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/04/2007

Du courage, du courage, du courage (air connu)

medium_Bayrou-fushia3.jpgDans ce deuxième round de la campagne présidentielle, les lignes bougent. En décidant de faire preuve de l’ouverture nécessaire au regard de la situation politique et de ses enjeux, Ségolène Royal démontre une nouvelle fois les qualités qui sont les siennes depuis le début de cette campagne : l’audace, le courage et une volonté de liberté de pensée quasi inoxydable.

Pour ce qui le concerne, François Bayrou dans sa conférence de presse, tout en maintenant fort logiquement ses propres options, a, me semble-t-il, tout fait pour ne pas insulter l’avenir. En répondant favorablement à la proposition de rencontre avec Ségolène Royal, en se gardant bien d’exprimer sa préférence tout en critiquant sur le fond un Nicolas Sarkozy comparé à Berlusconi, le leader de l’UDF laisse la porte entre ouverte et surtout veut bien laisser croire à ses électeurs que voter pour Ségolène Royal dans ce second tour n’entrerait pas en opposition majeure avec son projet politique au centre.

Comme je vous le confiais avant hier, François Bayrou, contrairement à ce qu’il veut bien indiquer, ne peut rester sur sa montagne à contempler le deuxième tour. Qui sera le prochain Président de la république n’est pas chose secondaire. François Bayrou, comme la grande majorité de ses électeurs, sait très bien que la France de Sarkozy ne sera pas de la même nature que celle de Ségolène Royal. Le refus de trancher pourrait lui être reproché non pas aujourd’hui mais très probablement à l’orée des législatives.

Trois jours à peine après l’issue du 2ème tour, les premiers petits pas de François Bayrou sont importants ce d’autant qu’ils sont les plus difficiles à accomplir. En nous confiant ne pas avoir encore fait son choix, mais en laissant une liberté de vote à ses élus, Bayrou ménage manifestement l’avenir. Ces premiers pas sont courageux mais du courage il va lui en falloir encore quelque peu. Je souhaite donc du courage, du courage, du courage à François Bayrou (air connu).

Lyon, le 26 avril 2007. 

06:00 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Bayrou, Sarkozy, Royal, Ségolène, segolene, UDF, 2ème | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

25/04/2007

Bayrou, ce héros de feuilleton

medium_bayrou-tf1.2.jpgLe pitch du nouveau feuilleton est simple. Bayrou se dirige vers un « ni-ni centriste», ni Royal, ni Sarkozy. Le patron de l’UDF veut donc faire l’impasse sur les présidentielles renvoyant dos à dos les deux candidats qualifiés pour le 2ème tour.

A la fin du premier épisode le Béarnais rebelle décide de concentrer ses forces sur une offensive législative prélude à la fondation d’un nouveau mouvement politique. Au passage notre héros taille quelques croupières aux socialistes et se retrouve incontournable jusqu’en 2012, à la tête d’un groupe parlementaire de plus de soixante députés unis dont le destin est entre les mains d’un chef victorieux.

Bayrou se rêve donc en héros récurrent du grand feuilleton de la politique française mais ce que le leader centriste oublie c’est que les héros, même très sympathiques, ne sont pas, dans les bonnes comme dans les mauvaises séries, ceux qui écrivent le script. Ils ne sont pas maîtres de leur avenir. Sans scénariste, point de feuilleton et dans celui qui nous préoccupe en ce moment, ceux qui vont écrire l’histoire sont nombreux.

Par ordre d’entrée en scène, on trouve tout d’abord les Français et singulièrement ceux qui vont, pour écarter Sarkozy, voter Ségolène Royal. Dans tous les dénouements qu’il imagine, François Bayrou ne peut s’empêcher de penser qu’un « happy end » se dessine en sa faveur dans tous les cas de figure. Quel aveuglement !

 Au terme de l’épisode qu’elle sera la crédibilité d’un Bayrou qui aura choisi de ne pas engager sa responsabilité ? Si par malheur Sarkozy devenait le 6 mai président de la République quelle serait alors la côte d’amour de notre héros centriste ? Pire ne serait-il pas montré du doigt ? Drôle de destinée pour un héros qui se veut positif.

Dans le même temps d’autres scénaristes s’activent. Ils tiennent le stylo de Sarkozy. Ils s’appellent De Robien, Simone Weil, Méhaignerie, Santini et probablement demain Borloo. Dans leur scénario Bayrou est le chef du Fort Alamo UDF. Un irresponsable à l’égo surdimensionné, un traître doublé d’un forcené. Collaborent déjà à ce « pilote » un quarteron de parlementaires UDF passés sous la coupe de Sarkozy. D’ici le 2ème tour, ils devraient être nombreux à renouer avec le réalisme et à quitter François Bayrou. Pierre Albertini, le député et Maire de Rouen, par ailleurs auteur du projet du candidat Bayrou, est sur le départ. Dans les jours qui viennent ils seront nombreux à l’imiter.

Lâcheur pour les uns, traître et irresponsable pour les autres la destinée politique de François Bayrou ne va pas s’écrire en dehors des conventions du genre.

En choisissant de devenir un héros positif dans ce feuilleton national, Bayrou doit se convaincre qu’il y a des règles et qu’il convient de parler clair, « vrai » comme le disait Michel Rocard.

Dimanche dernier Bayrou a été retiré de l’antenne. S’il ne se montre que calculateur et uniquement préoccupé par son propre sort les Français pourraient y trouver à redire pour les épisodes suivants ce d’autant que lundi en huit il sera trop tard pour réécrire un nouveau scénario présidentiel.

Lyon, le 25 avril 2007.

12/03/2007

L'Expert

medium_Brolliquier.jpg

Ce matin dans Le Progrès, Franck Viart interroge nos neufs Maires d’arrondissement pour savoir qui ils parrainent dans le cadre de l’élection présidentielle.

Pour celles et ceux qui s’interrogent encore sur le positionnement politique de François Bayrou, je préfère laisser la parole à Denis Broliquier, Maire Milloniste du 2ème arrondissement qui, lui, est capable de déterminer qui est de gauche ou de droite. Laissons-lui la parole.

« Par le biais des clubs nationaux de l’Embarcadère, dont je suis Président, j’ai adressé une série de questions sur des thèmes fondamentaux pour l’avenir du pays à divers candidats proches de la sensibilité des clubs - Nicolas Sarkozy, François Bayrou, Philippe de Villers et Edouard Fillias. Dans l’attente de leurs réponses, je réserve ma décision. ». CQFD.

Lyon, le 12 mars 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu