Avertir le modérateur

19/04/2007

Les clowns à l’Université

medium_Clown.jpgUne licence professionnelle « des arts du clown » va donc être délivrée par l’Université de Lyon 2 à condition, bien entendu, que les financements suivent. Il s’agit, si l’on comprend bien les initiateurs de ce projet, de répondre à une demande qui existerait en particulier dans les hôpitaux et les maisons de retraite.

De là à penser que, pour faire face à cette demande, il est nécessaire de mettre en place une telle formation Bac+3 me rend plus qu’interrogatif ce d’autant que le responsable de ce diplôme expliquait il y a quelques jours au Monde que « l’idée, c’est que s’ils arrêtent le métier de clown, ces jeunes puissent se reconvertir facilement. »

Si je résume bien, probablement suite à une réflexion riche car partagée, l’Université décide d’ouvrir une formation diplômante destinée aux futurs clowns qui décideraient, pour des raisons que j’imagine diverses et variées, de quitter leur métier.

Vous imaginez l’ancien clown qui vient de laisser tomber sa profession et qui pour trouver un nouveau job annonce qu ‘il est titulaire d’une licence « des arts du clown »

Que l’Université se mêle de former les clowns de demain c’est déjà limite mais que pour justifier cette formation elle avance l’idée que c’est le plus sûr moyen d’aider les clowns à retourner, si j’ose dire, à la vie civile me fait perdre mes repères.

Ne serait-il pas plus malin, comme pour l’ensemble des salariés, de dire que, si un clown devait quitter sa profession, une formation débouchant sur un nouveau métier ou une nouvelle insertion, lui serait proposée ?

Lyon, le 19 avril 2007.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu