Avertir le modérateur

03/09/2010

Charles Ernest est au parc

182687409.jpgCe soir, le meilleur artiste de rock & roll de tout le continent - il s’agit bien entendu de Arno – est sur la scène du Festival Woodstower. Certains, à la lecture de cette affirmation pourtant frappée de bon sens et de réalisme, se diront que je suis en passe de perdre la boule et rechercheront illico le nom de celui qui pourrait être, sur notre bon vieux continent, supérieur au grand Arnold Charles Ernest Hintjens plus connu sous le nom de Arno. Moulinant à vide, ces pauvres gens, qui pour certains d’entre-eux, pensaient même il y a peu que le belge Smet était le meilleur rockeur de la planète, se rendront pourtant à l’évidence. Depuis la fugue définitive de Bashung, le natif d’Ostende est de très loin au dessus d’un lot malheureusement de plus en plus restreint aux rangs très clairsemés.

Ce soir, le grand parc de Miribel Jonage, nous offre donc la crème en accueillant cet artiste unique qui, pour ne reprendre que la dernière décennie, nous a livré « Charles Ernest »(2002), « French bazaar »(2004), « Jus de box »(2007) et tout dernièrement « Brussld ». Woodstower frappe donc en 2010 ce grand coup que nous n’osions plus espérer puisque aux côtés du flambant Flamand on entendra, dans l’écrin de verdure du parc, ce vendredi, the Low Anthem un équipage folk venu de Rhode Island (19h45), l’Eglise de Steppologie une bande d’allumés qui prône l’évangélisation des masses par le fitness (20h45), immédiatement après Arno (21h30), un Peter Doherty dont nul ne doit sous-estimer la classieuse manière de fumer sur scène (23h00) et pour terminer le trip cool et neo-floydien des anglais d’Archive qui devraient faire l’unanimité au son de « Controlling Crowds » leur dernier opus.


Babyshambles (Pete Doherty)- Albion live
envoyé par tblogosphere. - Regardez plus de clips, en HD !

Avec Woodstower, le samedi succédant aussi au vendredi, la soirée de demain est également de très bonne facture même si elle est clairement centrée autour du rock et de la chanson française. C’est ainsi qu’avec David Suissa, les barbudos de Boogers et la touche exotique et japonisante de Tokyo Ska Paradise Orchestra (1h30), c’est une Jeanne Cherhal forte de son nouvel album « Charade » qui ouvrira presque les hostilités (20h30) suivie par Olivia Ruiz (22h00) et Luke un groupe dont les dix ans de métier tiennent lieu de garantie (23h45).

Des dizaines d’autres artistes sont programmés tout au long de ce Woodstower 2010 qui accueillera le dimanche, comme c’est désormais la tradition, un public attiré par le savoir faire de l’équipe du festival dans le domaine des spectacles de plein air. Bon weekend au vert, bon weekend à Woodstower.

Lyon, le 3 septembre 2010.

29/05/2010

Entretien sur Surf TV

J'étais l'invité de Surf TV, la web TV lyonnaise qu'anime Daniel Dubois. Il était question, lors de cette émission, des jeunes et de la crise.

JYS Surf TV.jpg

(cliquer sur l'image pour lancer la vidéo)

Lyon, le 29 mai 2010.

08:02 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : surf tv, web tv, lyon, daniel dubois, tv, interview, jeanresse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/04/2010

Interview

J'étais l'invité hier de SURF TV, la télévision locale par internet qu'anime Daniel Dubois. Il était notamment question du bilan des élections régionales. Pour lancer la vidéo, il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessous.

Jean yves Secheresse.jpg
Voici la précédente interview accordée à Surf TV qui avait pour thème la métropole lyonnaise.

Lyon, le 1er avril 2010.

13/02/2010

Elevage

Mardi dernier, Bernard Cathelat, l’ancien gourou des eighties, celui du Centre de Communication Avancée du groupe Havas repointait son nez dans Libé. Dans une intéressante interview il nous disait, entre autre, que « depuis cinquante années, les marques avaient délaissé la chasse pour passer à l’élevage de leurs clients.». Je ne suis pas certain qu’aux Etats-Unis le temps de l’élevage des clients n’est pas encore d’actualité en particulier quand on a à portée de main un lieu de gavage comme « le Super Bowl », c'est-à-dire 106,5 millions de téléspectateurs en guise de record national d’audience détenu jusqu’ici par la série « Mash » en 1983. Voici donc comment, il y a quelques jours, les consommateurs américains élevés au foot ont été traités. A regarder certaines de ces pubs, avouez qu’il y a de quoi être emporté par la jalousie….

Superbowl.jpg

Lyon, le 13 février 2010.

11/02/2010

Interview Surf TV

J'étais l'invité en fin de semaine passée de la Web tv Surf TV, la première télévision internet lyonnaise qu'anime Daniel Dubois.

Cette émission avait pour thème la métropole lyonnaise, or comme vous le savez en tant que Vice-président du Grand Lyon cette émission a été l'occasion de rappeler ce que le Grand Lyon entreprend avec nos partenaires (Saint Etienne, la Communauté d'Agglomération des Plaines de l'Isère, Vienne, Bourgoin Jallieu, etc.)

 

Nous aurons l'occasion d'en reparler prochainement ici même sur ce blog.

Lyon, le 11 février 2010.

23/01/2010

Vu à la télé

Il n'est vraiment pas dans mes habitudes de publier sur ce blog interventions, discours ou textes relatifs à la vie municipale ou communautaire. L'occasion faisant exceptionnellement le larron, le sympathique Antoine du groupe socialiste au "Grand Lyon" m'ayant transmis une vidéo relative à la dernière séance publique, voici mon intervention à propos de notre politique métropolitaine et de la réforme territoriale actuellement en discussion au parlement.


Lyon, le 23 janvier 2010.

10/01/2010

Best of de la dizaine

Les Inrockuptibles, Rock & Folk, Rolling Stone, chacun dresse la liste des meilleurs disques de la décennie qui vient de rendre l’âme. L’affaire est d’autant plus sérieuse car ces sélections iront nourrir dans quatre-neuf ans, toujours dans les Inrockuptibles, Rock & Folk et Rolling Stone la discographie du siècle. Alors que la plupart de ces publications dressent de longues listes d’albums, même si l’exercice est plus difficile, voici mes dix albums de la dizaine, autant vous dire qu’il y a de la casse. Voici mon impitoyable sélection dans le désordre le plus total.

  • Alain Bashung, Bleu pétrole. (Barclay)
  • The Last Shadow Puppets, “The Age of the Understatement” (Domino)
  • Amy Winehouse, “Back to Black”, (Island)
  • The White Stripes, “Elephant”, (XL)
  • Jonny Cash, “American IV : The Man comes around” (American)
  • Arcade Fire, “Funeral”, (Rough Trade)
  • The Libertine, “Up The Bracket”, (Rough Trade)
  • Elvis Costello & Allen Toussaint, “The river in reverse”, (Verre)
  • Emiliana Torrini, “Me and Armini”, (Rough Trae)
  • Radiohead, “Kid A”, (EMI)

Désolé pour les fans des Strokes (“Is this it”), de REM (“Accelerate”), Bob Dylan (“Together through life”), Brian Wilson (“ Smile”), The National (“Boxer ”), Elysian Field (˝The After Life”), Brian Jonestown Massacre, Neil Young, Alela Diane, Jean-Louis Murat …

Lyon, le 10 janvier 2010

03/01/2010

2009 en vrac

Installation de l’administration Obama - Conflit dans les Universités à propos du statut des enseignants-chercheurs - Suppression de la publicité sur l’audiovisuel public - grève générale à la Guadeloupe - Nouvelles plaques d’immatriculation - Disparitions de Alain Bashung et Michael Jackson - Violentes manifestations à Strasbourg lors du sommet de l’OTAN - Sortie en juin de l’album « Music for men » de Gossip ….

Lyon, le 3 janvier 2010.

04/07/2009

Nostalgie

Nous le savons tous depuis que le Nouvel Observateur de la semaine vient de mettre la main à la pâte, le nouveau Nicolas Sarkozy est arrivé. Exit le "bling bling", le Fouquet's, les résidences estivales américaines, Rolex et gourmettes. Notre président n'est plus le même, "nouvel âge de la démocratie" (sic!) oblige.

Avant que ne s'estompe dans nos pauvres mémoires le Sarkozy ancien, voici le fameux "clip qui déchire" largement relayé et plébiscité sur le net. Séquence nostalgie.



Lyon, le 4 juillet 2009.

30/04/2009

Le retour des revenants

pierre-henry.jpgParmi les dizaines et les dizaines de concerts qui sont proposés aux lyonnais tout au long d’un mois de Mai semé de ponts, j’ai noté la présence de revenants parfois arrivés de nulle part. Honneur aux dames, la présence de Lydia Lunch aux « Nuits Sonores » est pour le moins cohérente avec l’esprit de ce festival qui n’est pas seulement celui de l’électro mais qui s’affiche depuis quelques éditions également comme celui de « l’indie ». Cela étant c’est vraiment du côté des musiques électroniques que se situe l’évènement. Le festival lyonnais accueillant, pour un concert exceptionnel au Transbordeur, Pierre Henry le 24 mai. Oncle, papa, parrain, tuteur, maître, je ne sais comment vous le dire, mais de nombreux musiciens de la génération électro situent Pierre Henry comme une référence, peut-être le seul lien qui existe entre cette scène populaire et la musique savante. Pierre Henry a donc toute sa place pour apporter une conclusion définitive à cette édition 2009 même si son âge et surtout son œuvre devrait le disqualifier auprès de ceux qui résument ces musiques à un simple avatar « dance ».
Autant Pierre Henry a toujours été un passeur au contact des générations montantes qui se succèdent depuis la fin des années soixante, autant notre troisième revenant de mai, Lenny Kravitz, se situe dans une démarche inverse, son originalité reposant essentiellement dans sa capacité à recycler et à citer. Cela étant avec Kravitz l’art du mélange combiné à l’énergie est toujours l’assurance de bons spectacles et il n’y a aucune raison qu’il puisse en être autrement le 27 mai à la Halle Tony Garnier.
Lydia Lunch, Pierre Henry, Lenny Kravitz, ce mois de mai marqué par le retour des revenants commencera le 2 avec les Last Poets au Ninkasi-Kao. Mix de « talking words », de jazz et de soul, la démarche du groupe pionner des années soixante-dix n’est pas figé dans le patrimoine. Il faut avoir assisté, au moins une fois dans sa vie, à une prestation des « derniers poètes » qui demeurent définitivement des grands combattants des mots et de la vie.

  • > Last Poets, Ninkasi-Kao le 2 mai, 24 euros.
  • > Lydia Lunch, Nuits Sonores le 30 mai, 29 euros pour toute la nuit.
  • > Pierre Henry, Transbordeur le 24 mai, 25 euros.
  • > Lenny Kravitz, Halle Tony Garnier le 27 mai, 40 euros.

Lyon, le 30 avril 2009

26/04/2009

Charité

5099924407328.jpgAvant de lire ce petit billet, je vous demande de prendre votre carnet de chèques et d’envoyer vingt ou trente euros aux Restos du cœur. Maintenant que ce geste nécessaire est fait, entrons dans le vif de notre sujet du jour.

Cette année, avec la reprise de « In the army », Jean-Jacques Goldman et sa bande semblent avoir atteint le fond du fond. Même si la démarche artistique a toujours été le cadet des soucis des Restos, reconnaissons que d’année en année, on nous entraîne vers le grand trou noir, celui qui fait peur. Je sais bien que Goldman, dont il faut féliciter l’attachement et la fidélité à la cause, ne fait ce job que pour une seule raison cruciale et déterminante pour les Restos, ramasser de l’argent. Je sais bien qu’en la matière c’est TF1 qui donne le tempo. Je sais tout autant que le plateau fortement markété est constitué à parité de la bande des enfoirés historiques et de personnalités à notoriété conjoncturelle. C’est ainsi que mannequins, footballeurs, chanteurs aléatoires se succèdent pour constituer année après année la « troupe » charitable au point que « chanter » avec les enfoirés constitue une véritable reconnaissance médiatique. Même si comme vous je sais parfaitement tout cela, je m’étonne toujours de cette absence d’exigence artistique qui semble être la marque de fabrique des enfoirés au point, qu’à l’instar de Coluche qui s’interrogeait sur ce que pouvait être cette couleur « plus blanc que blanc », je me demande ce que sera demain le « plus pire que pire ». Maintenant que votre chèque est rédigé, vous l’introduisez dans une enveloppe, enveloppe que vous placez à côté de vos clés de voiture et que vous posterez au plus vite.

Maintenant que ce geste généreux est effectué et que vos oreilles demeureront intactes car vous ne serez pas tentés d’écouter les enfoirés, je vous propose deux disques dont la portée charitable est évidente mais qui, à la différence des Restos du cœur, s’écoutent.

Le premier s’appelle « Dark was the night ». Ce double CD propose la fine fleur des scènes folk et rock américaines avec Arcade Fire, Sufjan Stevens, David Byrne et même Sharon Jones et ses Dap-Kings. Ne me faites pas dire que parmi les vingt-cinq ou trente titres tout est excellentissime mais il n’est pas rare que le bon côtoie ici le très bon.

Cette compilation destinée à lutter contre le sida est à l’initiative de « Red Hot » et succède à une kyrielle de devancières qui depuis presque vingt-ans concernaient le rock, le hip-hop, l’acid jazz ou des reprises de Cole Porter.

La seconde, « War child » n’en est pas non plus à son coup d’essai. Même si cette organisation qui mobilise des fonds au bénéfice des enfants victimes des guerres a commis des productions peu recommandables, avec cet album de reprises (Costello, McCartney, U2, Clash …) par certains artistes de la jeune génération (Lily Alen, Yeah Yeah Yeah,…) on frise l’intéressant. D’ailleurs la première plage, Beck reprenant le « Leopard-Skin Pill-box Hat » de Bob Dylan, mérite une écoute en boucle tant le boogie de l’américain évoque, sans le singer, le glam de T.Rex. Recommandable.

Pour plus d'infos: voir le site. Pour faire un don et soutenir financièrement les restos du coeur:  il suffit d'envoyer un chèque ou un mandat libellé à l'ordre des Restos du Cœur (en indiquant le code S2410 au dos du chèque) accompagné, si possible, d'un bulletin de solidarité rempli et imprimé à "Les Restaurants du Cœur - 75515 PARIS CEDEX 15 ".

Lyon, le 26 avril 2009

13/04/2009

Grasse matinée

londres_le_dormeur.jpgAujourd’hui c’est lundi ou plutôt le lundi qui suit le dimanche après le 14ème jour du premier mois lunaire du printemps donc le dimanche après la première pleine lune advenant pendant ou après l’équinoxe de printemps.

Plus simplement ce lundi succède au dimanche qu’est Pâques correspondant ainsi au premier dimanche qui suit la première lune de printemps. Attention tout de même au fait que cette date peut varier suivant la longitude de la ville où l’on effectue l’observation, les catholiques choisissant toujours Rome.

Bref, aujourd’hui c’est le Lundi de Pâques, il est donc inutile d’aller au boulot. Cela étant ayons une pensée pour celles et ceux, hospitaliers, boulangers, guichetiers de cinéma, gérants de supérettes et épiciers, policiers,… qui triment aujourd’hui. Je retourne me coucher.


Sieste chaton
envoyé par Stylz
Hautes-Pyrénées, le 13 avril 2009.

08:50 Publié dans Ainsi va la vie..., Podcasts | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pâques, paques, romes, catholiques, printemps, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/03/2009

D'jeunes

sarkozyjeune.jpgMême Le Figaro-Magazine l’écrit, c’est dire. L’Elysée craindrait par-dessus tout le désespoir des jeunes qui ne trouvent plus d’emplois. Mieux une indiscrétion Elyséenne indique, toujours dans le Fig-Mag que « la mèche qui peut provoquer l’embrasement social, ce sont les jeunes ». Il faut dire que depuis quelques temps, Sarkozy surveille la jeunesse comme le lait sur le feu. Déjà les manifestations étudiantes d’Athènes avaient eu raison de la forme olympique du Président et après quelques semaines de protestations la réforme des lycées concoctée par Darcos sur ordre présidentiel était passée par-dessus-bord, le ministre de l’Education étant perdu pour la cause.

Un peu plus tard, nul n’avait prêté beaucoup d’attention à la nomination de Hirsh comme super-commissaire à la jeunesse. C’était une erreur. Aujourd’hui Sarkozy dispose avec Martin Hirsh d’un ministre qui mouille sa chemise et qui « s’y croit ». La jeunesse n’est pas sacrifiée ne cesse de répéter, souvent dans le désert, notre commissaire qui, à chaque fois que l’opportunité se présente à lui, n’hésite pas à bomber le torse. Il est même monté, devant le Grand Jury RTL-LCI, au créneau pour contrer Christine Lagarde la gardienne du temple en disant que « d’habitude on endette la France et on demande aux jeunes d’éponger. Là, ce sera l’inverse ».

Darcos et sa réforme out ! Hirsh en première ligne. Sarkozy pétoche et tente donc de multiplier les signes pour calmer une jeunesse scolarisée qui demeure remuante et potentiellement mobilisée. A cet égard, le mouvement des universitaires et chercheurs est lui aussi un des détonateurs que le Président cherche à mettre sous observation tant son potentiel calorifuge est jugé important. Sarkozy est donc sur le point de repartir dans son travers habituel, la bougeotte. C’est le sens de sa nouvelle opération de drague de l’électorat populaire, c’est peut-être aussi l’explication de ces rumeurs qui suintent à propos d’un remaniement gouvernemental dès le lendemain des élections européennes. Remuscler politiquement son gouvernement est une nécessité pour Nicolas Sarkozy ce d’autant qu’à force de l’utiliser comme un paillasson force est de constater que l’équipe de Fillon est de plus en plus indécrottable. C’est ainsi que l’on parle du retour des Juppé et Seguin. Des signes qui devraient de toute façon aller droit au cœur des jeunes qui sont légion parmi les 80000 chômeurs supplémentaires comptabilisés en février.

Lyon, le 26 mars 2009.

Photo:DR

22/01/2009

Question de style


Lyon, le 22 janvier 2009.

04/11/2008

D-Day

OBAMA.jpg

Je vous signale plusieurs RDV relatifs aux élections américaines à Lyon:

  • > Mardi 4 novembre, à partir de 20h30: Lyon Capitale, Jazz Radio et le restaurant-piano-bar Le Cintra s'associent pour vous faire vivre la soirée électorale américaine. Au programme : concerts, retransmission sur grand écran, tables rondes et interventions animées par des journalistes. Le Cintra, 42 rue de la Bourse, Lyon 2e.
  • > Mercredi 5 novembre en direct sur Lyon 1ère (90,2 FM) de 5h à 9h: Elections américaines vues de Lyon, tous les résultats, commentaires, analyses. Emission en direct, en public et en duplex avec Las Vegas réalisée en partenariat avec la Tribune de Lyon, TLM (Télé Lyon Métropole). Salons de l'Hotel Mercure Saxe-Lafayette, 29 rue de Bonnel - Lyon 3e.
  • > Mercredi 5 novembre à 20h30: "Les élections américaines, the day after", Université Lyon 2 avec la participation d'Olivier Richomme (Maître de conférences en civilisation américaine, Université Lyon 2), Romain Huret (Maître de conférences en civilisation américaine, Université Lyon 2) et Vincent Michelot (Professeur des universités à l'IEP de Lyon). En présence notamment d'Harry Sullivan, Consul Général des Etats-Unis d'Amérique.
  • > Jeudi 20 novembre à 18h30 "Soirée élections américaines": Conférence-débat avec Olivier Richomme et Yannick Mireur (Politologue, fondateur et rédacteur en chef de la revue Politique américaine) à la Bibliothèque de la Part-Dieu - 30 boulevard Vivier Merle. Entrée libre.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu