Avertir le modérateur

06/03/2007

Débat d’idées ?

medium_lepen.jpgLibération de ce matin, pages rebonds. La Tribune de Claude Lanzmann n’y va pas par quatre chemins : « j’accuse Raymond Barre d’être un antisémite. »

Ne rentrons pas dans « le détail », si j’ose dire, des derniers propos de l’ancien Premier Ministre qui ne sont, en vérité, pas nouveaux dans sa bouche. Raymond Barre est un récidiviste.

Dans sa tribune, Claude Lauzmann aborde la question Gollnisch ou plutôt cite ce que Raymond Barre avait dit du leader lyonnais du Front National sur France Culture.

Ecoutons donc Raymond Barre : «  Moi, je suis quelqu’un qui considère que les gens peuvent avoir leur opinion, c’est leur opinion. » Raymond Barre à cet égard exprime un point de vue largement répandu à droite à savoir que le négationnisme relève de la vie des idées.

D’ailleurs d’autres que Raymond Barre ne sont pas loin de penser que le racisme et l’antisémitisme sont également l’expression d’une opinion, voire même d’une pensée. Laissons Raymond Barre et attardons-nous sur la dernière sortie de Sarkozy. Que dit le Ministre de l’intérieur en exercice ?

Que les élus locaux doivent aider Le Pen dans la collecte de signatures pour que toutes les opinions figurent dans cette élection présidentielle y compris celles du FN. Parler ainsi c’est bien considérer que ce que dit Le Pen est l’expression d’une pensée légitime dans un débat d’idées se situant dans l’exercice de la démocratie. 

Je suggère à Claude Lanzmann de laisser tomber maintenant Raymond Barre et de s’intéresser à Sarkozy car ce qui est scandaleux avec Sarkozy c’est que son message démocrassouillard et démagogique est uniquement sous-tendu par des considérations tactiques et opportunistes.

Pour Sarkozy ce qui compte avant tout c’est éviter coûte que coûte la colère des électeurs du FN en cas de disqualification de Le Pen dès avant le 1er tour.

D’ailleurs, lorsque Nicolas Sarkozy associe avec obstination le nom de Besancenot à cette opération pleine d’arrière pensée, son souci majeur est bien de montrer aux français qu’il s’agirait d’un simple geste visant à assurer la qualification de tous sans jamais évoquer sur le fond la véritable nature de Le Pen.

N’en déplaise à Sarkozy quand Besancenot parle, il s’agit bien d’idées, d’opinions et de propositions. Parfois quand Le Pen et Gollnish s’expriment il s’agit de délits.

A Le Pen de se trouver lui-même ses signatures. A Raymond Barre de se taire. A Sarkozy de s’expliquer.

Lyon le 6 mars 2007

 

16:20 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Sarkozy, Le, Pen, FN, UMP, Besancenot, Le Pen | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/02/2007

Aujourd’hui Neuilly, demain la France

medium_Sarko_candidat_legislative_Neuilly.jpgQue les Français se rassurent. Une fois élu, s'il est élu, Président de la République, Nicolas Sarkozy va se battre. Se battre pour la Maison France comme, si l’on en croit le Canard enchainé de ce matin, il s’est battu pour loger sa petite famille du côte de l’île de la Jatte. Se battre pour les Français comme il s’est "affronté" en 1997 à un de ces promoteurs immobiliers qui voulait probablement lui vendre 250 m², plus jardin engazonné de 50 m², aux prix d’un building Avenue Foch. En quelque sorte la préhistoire du droit opposable au logement.

En imposant une ristourne de première bourre, Sarkozy, sur ce coup là, a montré un authentique talent et une fougue dont le pays tout entier aura besoin demain.

Seule ombre au tableau, pourquoi notre candidat de l’UMP n’assume t’il pas ce combat ? Certains Français aiment pourtant plus que tout la lutte du petit contre le gros. Ils adorent les teigneux, même peu présentables, qui se frittent aux forces de l’argent. Ils plébiscitent les Astérix roublards, les Bernard Tapie en herbe, les enfants de cœur qui pillent les troncs d’églises, les Chirac, les Christophe Rocancourt et Richard Virenque.

Sarkozy est de la trempe de ces héros, de ceux qui disent non aux voyous et qui invitent leurs amis à composer avec la règle. Alors pourquoi cette frilosité ? Pourquoi se refugier  dans une posture défensive et s’en prendre à « une presse qui veut salir ? Pourquoi demander à Gueant, le Directeur de cabinet, d’indiquer au canard que « Nicolas Sarkozy n’a pas de souvenir d’une réduction sur le prix de vente de l’appartement ». Sarkozy doit maintenant assumer. Mieux, il doit revendiquer en proposant de généraliser un tel fait d’arme. Ne pas le faire serait non seulement désespérer Balkany, Pasqua, Carrignon et Michel Noir, quelques-uns de ses premiers soutiens, mais, je n’hésite pas à le dire anesthésier les rêves d’une partie de ce pays qui veut briser ses chaines. Un pays enfin libéral qui pourrait prospérer loin des contraintes subalternes et des quincailleries administratives inutiles, loin de ces lois coercitives qui frisent l’inhumain. Aujourd’hui l’An 01 des ristournes non-opposables est peut-être né. Je propose d’y adjoindre un bouclier de 300 000 €uros pour les travaux. En cas de revente du bien, il est clair qu’un seuil plancher sur les plus-values pourrait se situer à 125%.

Aujourd’hui Neuilly, demain la France !

Lyon, le 28 Février 2007.

22:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Sarkozy, UMP, Royal, Ségolène, segolene, 2007, PS | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/02/2007

Le doc à dit

medium_gyneco_sarko.jpgIl faut lire le bouquin de Doc Gyneco « Les grands esprits se rencontrent » sous-titré « 2007, Sarkozy et moi, une amitié au service de la France », vous pourrez ainsi mesurer les dégats irréversibles que peut provoquer le candidat de l’UMP aux présidentielles sur les esprits les plus faibles.

Résumer la pensée du nouvel ami de Sarkozy est une gageure. Une tâche particulièrement difficile tant les confidences politiques du Doc nécessitent de maîtriser des repères que j’avoue ne pas très bien identifier. Une fois dit tout de même que Gyneco assimile particulièrement vite  et en profondeur la pensée de son petit maître, je vous livre en vrac quelques citations de l’élève qui concernent le sujet de son étude. Edifiant.

Lire la suite

07/02/2007

Les comptes de Sarkozy

medium_nicolassarkozy.2.jpgCela fait maintenant près d’un mois que Nicolas Sarkozy a changé. Un mois c’est long et c’est tout à la fois très court. Par exemple un mois c’est court pour inaugurer en urgence une rue Jean Jaurès ou bien une Place Léon Blum à Neuilly. Mais un mois c’est suffisant pour dérouler une campagne démagogique quand on a des soutiens fidèles qui arpentent des médias déjà sous contrôle.

Nicolas Sarkozy nous prépare donc, parce qu’il a changé, un avenir radieux mais que ceux qui sont nés avec une cuiller d’argent dans la bouche se rassurent, l’avenir radieux c’est le leur. Quant à ceux qui sucent depuis des lustres leur cuiller en plastique, qu’ils se méfient.


Lire la suite

18:00 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Sarkozy, UMP, candidat, Neuilly, programme, 2007, Nicolas | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/01/2007

Hervé Vilard n'est pas mort.

medium_Glucksmann.jpg

L'annonce du soutien d'André Glucksmann à Sarkozy me fait penser à ce pastiche par les Nuls de l'émission de Jacques Martin, l'école des fans.

A genoux devant un micro, Valérie Lemercier doit entonner une chanson d'un chanteur mort car tel est le thème du jour. Alain Chabat, l'animateur, lui demande donc ce qu'elle va chanter et Valérie Lemercier répond: "Capri, c'est fini" d'Hervé Vilard. Agacé, Chabat lui explique qu'Hervé Vilard n'est pas mort. Le ton monte et furieuse la petite Valérie tient tête au clone de Jacques Martin et hurle qu'Hervé Vilard est mort.

Glucksmann-Vilard, c'est du pareil au même. Jusqu'à ces derniers jours, nul ne s’intéressait  au sort de Glucksmann mis à part quelques retraités oisifs qui lisaient sa prose dans le Figaro.

En vérité Glucksmann est toujours vivant, et je lui souhaite une longue vie, mais il y a quelques abus à dire qu’un intellectuel de gauche vient de rejoindre Sarkozy.

Même s’il demeure un intellectuel, il y a belle lurette que Glucksmann n’est plus de gauche, son dernier exploit étant d’avoir soutenu George W. Bush dans son entreprise guerrière en Irak. Glucksmann va pouvoir continuer de couler des jours heureux en expliquant maintenant à ses nouveaux amis de l’UMP, son long chemin de croix qui l’a conduit du Stalinisme au Sarkozysme. Ainsi soit-il.

Lyon, le 30 janvier 2007.

25/01/2007

Le nouveau journalisme

medium_Bruno_rebelle.jpgUne dépêche AFP tombée hier en milieu d’après-midi, indiquait que François Hollande exigeait des explications quant à l’enquête qui serait diligentée par les renseignements généraux sur l’entourage de Ségolène Royal .

En effet le Canard Enchaîné de ce matin expliquait que le cabinet de Nicolas Sarkozy avait demandé, chose bien entendu aussitôt démentie, aux R.G. de fouiner en recherchant des informations sur Bruno Rebelle, l’ancien directeur de Greenpeace-France, devenu conseiller de Ségolène Royal.

Une fois dit qu’un type qui s’appelle « Rebelle » doit légitimement s’attendre à être suspect aux yeux de Sarkozy. On ne peut qu’être choqué, en lisant la dépêche AFP d’aujourd’hui 11h54, des propos tenus par la Direction Centrale des Renseignements Généraux qui en toute tranquillité indique qu’il est bien normal « que les R.G. s’intéressent aux personnes qui sont dans la contestation environnementale, même non violente »(sic !) et qu’il est tout aussi normal qu’au sujet de leurs pseudos-notices biographiques les R.G. pratiquent une actualisation « comme les journalistes qui actualisent les biographies » (re-sic !). 

Lyon, le 25 janvier 2007.  

13:00 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Rebelle, RG, Royal, Sarkozy, Bruno, président, UMP | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

16/01/2007

Le deuxième effet Sarkozy ?

medium_besancenot.jpgOscillant de la droite vers la gauche, chevauchant avec sa démagogie habituelle les délimitations idéologiques des socialistes, empruntant aux thématiques jadis pestiférées du Front National, Sarkozy, avec une énergie évidente, peut se dire qu’il a passé avec succès son grand oral de dimanche exprimant tout et son contraire.

A ceux qui estimaient que la question de l’installation de Nicolas Sarkozy à l’Elysée était une chose subalterne, la réalité revient au galop.

On se souvient des méandres tactiques d’un Michel Onfray qui, entre Noël et la Saint-Sylvestre, par dépit plus que par conviction, appelait quasi ouvertement à voter pour Ségolène Royal pour, dès la rentrée de janvier exprimer une énième fois son désir de Bové.

Aujourd’hui Olivier Besancenot, non sans affirmer l’incontournable mais bien piteuse nécessité de sa candidature, semble désormais décidé à revoir quelques pages de sa copie après le sacre du Versaillais de Neuilly.

Sur France 2, le leader de la LCR a donc exprimé sa volonté de « battre Nicolas Sarkozy par tous les moyens, dans la rue », on ne se refait pas, mais aussi « dans les urnes ».

De tels propos témoignent d’une intéressante volonté de se plonger enfin dans le réel et, après tout, si Besancenot pour des raisons qui lui appartiendra de préciser, décidait de voter Ségolène Royal au deuxième tour de la Présidentielle, une large partie des électeurs de gauche ne pourrait que s’en féliciter. Si tel était le cas, Olivier Besancenot souscrirait ainsi une bonne assurance sur l’avenir qui lui garantirait le minimum de crédibilité qu’il convient d’avoir quand on souhaite faire de la politique à gauche dans ce pays.

Lyon, le 16 janvier 2007


10/01/2007

Sarkozy au scanner

medium_sarkozymasque.3.jpgDans un document d’une centaine de pages publié aujourd’hui, le Parti Socialiste passe au peigne fin les faits et méfaits de Nicolas Sarkozy depuis 2002.

Disponible gratuitement sur le site du PS (Télécharger), le long réquisitoire très argumenté démontre efficacement et sans effets de manche les traits majeurs d’un projet politique libéral et néo-conservateur qui piétine avec application les derniers lambeaux du gaullisme. Une lecture qui s’impose donc à tous et en particulier à Jacques Chirac qui trouvera dans cette somme quelques bonnes raisons, toutes frappées d’un authentique esprit républicain, de stopper l’ascension de son meilleur ennemi.

Lyon, le 10 janvier 2007

> Télécharger le document 

22:00 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Sarkozy, PS, 2007, Royal, UMP, Projet, Nicolas | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

01/01/2007

La tournée des adieux ?

medium_Chirac.jpgDepuis 1995, à chaque Saint-Sylvestre, Jacques Chirac venait nous indiquer ses lumineuses idées pour l’année qui s’annonçait.

Pensez que les jeunes gens qui vont voter pour la première fois aux prochaines présidentielles avaient tout juste six ans quand Chirac, au nom de la fracture sociale, nous administrait en 95 ses premiers remèdes de cheval.

Hier soir donc, pour la douzième et ultime séance, il est venu nous expliquer deux trois certitudes pouvant laisser croire aux plus distraits ou naïfs de nos compatriotes qu’un rendez-vous pour la Saint-Sylvestre 2007 pouvait s’imaginer.

En vérité le show-man paleo-gaulliste entamait hier sa dernière tournée avec un nouveau décor de scène bleu-blanc-rouge, la tournée des adieux.

Hier soir il s’agissait, bons vœux obligent, de la première étape, celle des figures imposées. Un coup pour Sarko, un coup pour la gauche, un troisième contre Le Pen, comme à son habitude, Chirac s’est invité dans un débat politique qui l’ignore, pour expliquer la ligne juste et fixer les limites du prochain débat présidentiel.

 

 

Lire la suite

11:00 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Chirac, voeux, elysée, elysee, Le Pen, Sarkozy, UMP | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/12/2006

J.C. Decaux’v

medium_VelovLyon.jpgJ.C. Decaux se paye aujourd’hui une pleine page de publicité dans Le Monde et le Figaro pour se féliciter des quatre récompenses obtenues pour ses vélos en libre-service.

Sur cette page, pas la moindre référence à Lyon et au Grand Lyon. Le terme Velo’v est squeezé au profit de celui de « Velocity ». En packshot notre velo’v local est toiletté  au point que la mention « Grand Lyon » ne subsiste pas sur la roue arrière.

Perben avait raison,Velo’v est bien une réalisation de J.C. Decaux. D’ailleurs le Ministre des transports n’avait-il pas été un des premiers à protester de l’implantation d’abri-bus Decaux à Lyon en échange du développement de Velo’v.

Décidément il y a des contradictions au sein de l’UMP’V.
 

Lyon, le 21 décembre 2006.

 

12:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Decaux, Velo'v, JC, Velo, vélos, UMP, Lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/12/2006

Sarkoland

medium_nicolassarkozy.jpgIl y a quelques mois, comme beaucoup de Français ignorants comme moi les nombreux effets néfastes de la loi Sarkozy sur la sécurité intérieure de 2003, j’ai découvert avec stupeur l’existence d’un jeune homme, militant anti OGM, qui non seulement avait été condamné à un mois de prison avec sursis, mais qui, refusant de se soumettre à un test ADN, se retrouvait en position difficile face aux tribunaux.

Naïvement, comme tout le monde, je pensais alors que cette obligation était réservée aux délinquants sexuels et pas à un type coupable du fauchage de betteraves transgéniques.

Pas du tout, cette législation Sarkozyste concerne aussi les Tagueurs, ceux qui dégradent le bien d’autrui, ceux qui font pousser du cannabis dans leur jardin, les manifestants anti-CPE qui se sont fait choper dans une manif, bref si l’on se réfère au fichier national automatisé des empreintes génétiques à plus de 330 000 Français. Une paille.

Lyon, le 19 décembre 2006.

16/12/2006

Ségolène attaque à la Défense

medium_Image_tribune_discours.jpgCe samedi, devant les responsables de la campagne présidentielle réunis au CNIT à la Défense, Ségolène Royal est dans une grande forme, joie de vivre et tout sourire.

Bien sûr quelques-uns des éléphants du Parti ont fait la grasse matinée et sont absents mais qu’importe.

« Ferveur, bonheur et sérieux »  sont les maîtres-mots qui résument le mieux ce que doit être une campagne dont la première phase va s’achever le 6 février prochain, à Paris, pour la réunion des Secrétaires de Sections.

En attendant, Ségolène Royal, débats participatifs en première ligne, souhaite imprimer à sa campagne un tempo actif destiné à assurer une remobilisation des couches populaires qui décrochent de plus en plus et plus généralement de nombre de Français qui vivent dans la hantise du déclassement et de la peur du lendemain.

Centré sur la méthodologie des débats participatifs et la diffusion d’un premier Kit de campagne, le séminaire est un succès. Ségolène Royal rayonne. Son dialogue devant un amphithéâtre plein à craquer avec Jean-Pierre Legendre le nouveau responsable des Comités Désirs d’Avenir est un concentré de connivence amicale et la démonstration de la nécessité d’imposer un nouveau style de travail dans le parti.

Lire la suite

17:30 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Ségolène, segolene, Royal, PS, 2007, UMP, désir | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/12/2006

La mémoire et l’UMP

medium_sarko-memorial.jpegJe suis à Paris et j’apprends que Nicolas Sarkozy a déposé une gerbe à Lyon au pied du Mémorial de la place Antonin Poncet.

Cornaqué par la nomenklatura UMP de Lyon, le Ministre de l’Intérieur est manifestement là pour laver les pêchés de Perben et Debazeille.

Pour que la fête puisse être totale, Denis Broliquier le Maire du 2ème arrondissement est le Monsieur loyal de la bande. Lui, l’opposant acharné à l’édification du Mémorial, celui qui a surfé pendant plus de deux ans sur l’abject et le mensonge, se transforme en faisant fonction de concierge du Mémorial.

Comme de bien entendu, l’association à l’initiative de l’édification du Mémorial, a été prévenue tard dans la matinée par la Mairie du 3ème. Je crois qu’en ce qui concerne leur mémoire les Arméniens auront de la mémoire.

Paris, le 15 décembre 2006.

16:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Sarkozy, UMP, Perben, Lyon, Arménie, armenie, armenien | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

02/12/2006

Naturel

medium_lyonmagdecembre.jpgApres s’être auto-délocalisé vers Lyon, Dominique Perben serait-il en voie de relocalisation à  Chalon-sur-Saône. Dans le numéro de décembre, en kiosques ce matin, un lecteur du magazine Lyon Mag ne dit pas autre chose dans le courrier des lecteurs.

Ce Monsieur Clerc nous dit qu’il a vu l’ex Maire de la ville sur le marché le 5 novembre. Preuve irréfutable que le Ministre était bien en campagne électorale, le lecteur explique ‘’qu’il faisait semblant’’ de faire ses courses ‘’ car son panier était vide’’.

Lire la suite

19:05 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Perben, UMP, Sarkozy, Lyon, Chalon, Lyon Mag, Sécheresse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu