Avertir le modérateur

28/07/2007

D comme Dix ans (Mediatone fête ses)

medium_D_2.jpgVous allez dire que je vous sollicite pas mal de temps à l'avance. C'est exact et pourtant en ce cœur de l'été je vous demande d'inscrire sur vos tablettes la semaine du 1er au 6 octobre pendant laquelle la jeune et courageuse équipe de Mediatone fêtera ses dix ans. Dix ans, j'ignore combien cela peut représenter de concerts au compteur, j'imagine que c'est des dizaines de galères, des centaines d'heures de stress au moment de compter, le soir, les billets dans la caisse. Dix ans c'est probablement des centaines de mètres de sandwichs jambon beurre pris à la hâte, quelques milliers de pintes avalées pour se remonter le moral, des problèmes techniques à n'en plus finir. Dix ans c'est fort heureusement aussi des bons souvenirs, des rencontres épatantes avec quelques musiciens, parfois improbables, mais tellement soucieux de l'avenir de l'équipe qui les accueille. Dix ans c'est pour nous quelques concerts mémorables au CCO, au Transbordeur, au Kao  et depuis quelques temps au Marché Gare.

Avant d'en reprendre pour une décennie supplémentaire,  Mediatone va donc fêter son anniversaire. Voici le programme des réjouissances.

  • 1er octobre, soirée blind-Test au Sirius histoire de se mettre en jambes.
  • 2 octobre, Les Fils de Teuhpu, au Marché Gare.
  • 3 octobre, Parabellum, Tagada Jones et Dobermann au Ninkasi-Kao.
  • 4 octobre, Eiffel, Izia et Fake Oddity, groupe Lyonnais dont le chanteur d'origine Turque est formidable.
  • 5 octobre, Svinkels, Karlit & Kabok, Marco DSL au Transbordeur, pour ces trois là, ne me demandez pas de quoi il s'agit, je sèche.
  • 6 octobre, dans la grande tradition de Mediatone, soirée "Tribute" au Marché Gare.

Le meilleur des cadeaux d'anniversaire que nous puissions faire, c'est bien entendu de nous rendre au moins à l'un de ces concerts. C'est promis?


Mediatone
Uploaded by RECmag

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien à votre disposition dans la rubrique "Liens".

_____________________________

Comme le disait Le Progrès hier matin, au lendemain du concert d'Elvis Costello à Fourvière, l'élégant Costello a réussi à faire swinguer les pierres romaines". Comme les bonnes choses n'arrivent jamais seules, voici, par l'entremise de l'épatant Nizanien, une vidéo de Costello chantant U2.

 

Lyon, 28 juillet 2007.

27/07/2007

D comme Don't look Back.

medium_D_1.2.jpgAvec la nouvelle édition en DVD du "Don't look back" de D.A. Pennebaker (Sony BMG) c'est d'archéologie du rock dont il s'agit et peut-être même de l'apogée de Bob Dylan. Aux jeunes gens qui découvrent Dylan, et ils sont paraît-il nombreux à se passionner aujourd'hui pour le natif de Duluth, je ne peux que les encourager à se procurer ce magnifique coffret plutôt que d'aller voir "live" un artiste de moins en moins vivant sur scène.

Le documentaire de Pennebaker demeure une référence, un mètre étalon, avec peut-être le premier clip de l'histoire, le fameux "Subterranean Homesick Blues" que je vous propose de revisiter à la suite de ce court billet. On a tout dit sur Dylan. Tout et pas nécessairement son contraire. Sur Pennebaker et son fameux "Dont look back" beaucoup a été écrit en particulier sur cette tournée anglaise de 1965. Les interviews tendues, la chambre d'hôtel, les coulisses, les bribes de concerts, l'arrogance distante et moqueuse de Zimmerman, l'impressario Grossman négociant avec la BBC, ce pauvre Donovan qui en prend pour son grade et la caméra à l'épaule de Pennebaker qui rode produisant un documentaire à l'époque inédit dans le monde de la musique avec ses images en noir et blanc d'une franchise parfois brutale.

Ce très beau coffret composé de deux disques et d'un bouquin vous permettra, chaque soir, avant de vous endormir, de vous repasser le célébrissime clip qui suit grâce à un "flip book" puisque telle est la mode du moment.

 

 

Lyon, 27 juillet 2007.

07:30 Publié dans Culture & cultures..., Podcasts | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Dylan, Pennbaker, Bob dylan, Donovan, Rock, album, blues | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/07/2007

B comme Bono

medium_B_3.jpgU2 est un bon groupe voire même un grand groupe. Bono son chanteur charismatique est un phénomène, un excellent show man doublé d'un homme concerné avec constance par l'état du monde ce qui est après tout plutôt rare.

Cela étant les gesticulations cannoises du haut des marches du festival du film étaient ce printemps, encore une fois de trop, des contorsions mondialisées qui lassent. Même chose à la marge du sommet du G8.

Non content de faire la une des rubriques culturelles de la presse internationale, d'assurer le service en matière de relations internationales et de co-développement, vous ne pouvez plus ouvrir les pages saumon du Figaro sans tomber une fois encore sur l'irlandais mondialisé. La prise de contrôle de Palm par Elevation Partners, fonds d'investissement dont Bono est l'un des cinq associés principaux, a encore mis en lumière le sur actif chanteur planétaire transformé en sauveur de Palm face au Black-Berry de Research In Motion.

Que les fans de Bono et de The Edge pardonnent ma mauvaise humeur conjoncturelle, mais si U2 se remettait à faire de la bonne musique ça m'irait bien. Cela tombe bien, le groupe est paraît-il actuellement en studio vers Fez. Que la grâce et le génie créatif puissent être avec eux. 

 


U2
envoyé par asinette

Lyon, 23 juillet 2007.

06:45 Publié dans Culture & cultures..., Podcasts | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : U2, Bono, rock, Cannes, G8, Blackberry, festival | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/07/2007

A comme Allen (Lilly) et Amy (Winehouse)

medium_A_fushia_Abécédaire.jpgLilly Allen est le dernier avatar du show business britannique, une sorte de concentré  racoleur et people, de branchouillerie jeuniste. Il faut écouter ça puis s'interroger, dans la douleur, sur la nature de la vie qui devrait attendre nos enfants et petits enfants.

Un signe qui ne trompe pas, même la "presse" française comme Closer, Voici et Public s'intéresse de près à cette jeune fille de 22 ans dont je vous recommande l'écoute de quelques extraits de son album pour vous permettre de situer le désastre.

Mix de valses et polkas matinées reggae, émulsion malodorante de rock croisé avec de la variété, hip hop frelaté mélangé sans discernement avec de la techno indigente cette petite nana est depuis quelques mois le nec plus ultra du tout London en vogue. La petite Lilly a d'autant plus le vent en poupe qu'elle est vendue comme une vraie teigne et le fait que ses chers parents arpentent l'industrie du spectacle depuis pas mal de temps n'est pas pour rien dans l'affaire. Pour preuve un début de carrière à l'age de 17 ans, avec contrat chez Warner à la clé. Plantage suivi d'une relance experte via un buzz énorme sur My Space, suivi d'une signature chez EMI font de la carrière de la Baby-Doll after punk un pur produit de mercatique appliquée.

Le plus pénible dans cette affaire n'est pas tant que la perfide Albion nous refile en contre-bande un tel asticot. Ce n'est ni la première et encore moins la dernière fois que l'on aura à supporter les mêmes camelotes musicales que les anglais. Non le plus scandaleux est que la presse tabloïd anglaise et nos torchons nationaux, je parle toujours de Voici, Closer, Public aiment à comparer Allen (Lilly) à la superbe Winehouse (Amy). Pour vous convaincre de l'immense talent de la seconde, reportez-vous à mon billet qui remonte à quelques mois et visionnez la video de "Back to black" qui fait suite à ce texte. Si vous ne connaissez pas encore cette formidable chanteuse, vous serez subjugués et vous irez vous procurer sans délais ce disque de votre été.

Lyon, 20 juillet 2007.

08:00 Publié dans Culture & cultures..., Podcasts | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : winehouse, allen, lilly, amy, rock, pop, soul | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/07/2007

A comme Arcade Fire

medium_A_Abécédaire.3.jpgJ'avais, comme beaucoup de monde, adoré "Funeral" le premier album salué fort justement par la plupart des revues spécialisées comme disque de l'année, cela fait deux ans de cela. "Neon Bible" le deuxième opus des canadiens sorti en mars dernier est, il faut le constater, légèrement en deçà car trop prévisible. Je ne sais de quoi sera fait le concert lyonnais de ce soir mais j'avoue avoir un léger sentiment d'appréhension qui monte peu à peu comme si la fin d'un cycle s'annonçait déjà pour le plus prometteur des jeunes groupes du moment.

J'espère tout de même que le "foutoir" continue de régner sur scène et que la joyeuse bande ne va pas nous expédier au petit séminaire dans des lamentations mystiques dignes du rock progressif des années soixante-dix.

En cadeau, un extrait de "Funeral", le magnifique premier album des Montréalais. Le groupe est en tournée européenne presque tout l'été. A ne pas rater ce soir à Lyon ou ailleurs au fil de vos pérégrinations estivales.

 

_______________________

Ce blog est devenu en l’espace de quelques jours le lieu de mobilisation et de défoulement des fans « canal historique » de Genesis. Je voudrais leur dire quelques mots en les saluant même si les noms d’oiseaux fusent à mon encontre.

Tout d’abord je veux donc leur signaler que ce billet a été publié avant le concert lyonnais même si je dois vous avouer que le show de Gerland n’a pas changé sur le fond ma position. Phil Collins chante toujours aussi bien, c’est évident,  mais comme je le craignais le spectacle relevait du patrimoine et les compiles « live » ce n’est toujours pas ma tasse de thé.

Fidèle à mes (mauvaises) habitudes, sachez que je ne mâche pas mes mots et en vous reportant par exemple au billet écrit quelques jours plus tôt concernant Lou Reed vous pourrez constater que, contrairement à vous tous, je ne fais pas une fixation sur Genesis. Par ailleurs le « traitement » infligé à votre groupe préféré nécessitait de votre part une lecture à un autre degré, tant, vous ne l’avez malheureusement pas remarqué, ma mauvaise foi est si outrancière qu’elle n’est pas trop à prendre au sérieux.

Vos réactions me peinent dans la mesure où la hargne, que je crois sincère, de certains traduit de tout évidence une grande difficulté à prendre de la distance avec un simple billet de quinze lignes au sujet de leur groupe « fétiche ».

Un de mes interlocuteurs, croyant me contrer, me livre un argument relatif aux Rolling Stones en m’expliquant que Jagger et les siens devraient s’abstenir de jouer depuis le départ de Brian Jones.

Je suis, vous l’imaginez sensible à ce commentaire car, plusieurs fois sur ce blog, je me suis interrogé sur le sens que pouvait avoir ce retour du rock des anciens dans nos stades. Je sais que certains fans de Genesis doivent m’en vouloir , mais je souhaite leur dire que la tournée sans fin des Rolling Stones, le retour prochain de Police, l’éternel revival de Deep Purple et les réapparitions pendulaires des Who relèvent de problématiques discutables ou, même si le show est parfois bon, le business fait toujours peu de cas de la création.

D’ici quelques jours, je vais évoquer, car qui aime bien châtie bien, Bono sur ce blog. Amis admirateurs de U2, montrez-vous moins aveuglés.

Bon été rock à tous, y compris, et c’est sincère, aux fidèles de Genesis. Tant qu’il y a de la colère, il y a de la vie. Cela étant je monte à Fourvière pour assister au concert d’Arcade Fire.

 

Lyon, le 18 juillet 2007.

07:00 Publié dans Culture & cultures..., Podcasts | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : Arcade, fire, rock, funeral, neon bible, album | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

13/07/2007

« Gabba, Gabba, Hey »

medium_donnedieu_vabre10.jpgBravo à mon ami de la « Mort pour les poires » d’avoir déniché ce discours de Renaud « is a punk rocker » Donnedieu de Vabres destiné à Patti Smith pour cette remise des insignes de Commandeur dans l’Ordre des Arts et Lettres. J’imagine la scène. Donnedieu introduisant son discours par « chère Patti Smith », parlant de « Gloria », des héros du rock, du CBGB, de « Radio Ethiopia », de Tom Verlaine….Un peu plus l’ex ponctuait son pensum, à genoux comme Patti, par un tonitruant « Power to the People ».Donnedieu n’est plus ministre ni député. C’est décidemment la mort pour les poires.
 
  
 
Lyon, le 13 juillet 2007.

PS: En ce week end du 14 juillet, pour vous détendre, téléchargez le discours de Renaud Donnedieu de Vabres à Patti Smith

21/06/2007

Mes chevilles

medium_Gerard_Angel_-_Jean-Yves_Secheresse_-_Radioscoop_210607_-_3.jpgTout d'abord merci à 20 minutes, terre d'accueil de ce blog. En effet, dans son numéro d'aujourd'hui, l'hebdomadaire "Les potins d'Angèle" consacre une double page aux blogs des politiques. Sur le podium de ce premier classement, je me retrouve sur la plus haute marche, talonné par deux autres bloggeurs que j'apprécie, Najat Vallaud-Belkacem et Erick Roux de Bézieux. Pour en savoir plus, précipitez-vous chez votre kiosquier habituel et sur le site des potins d'Angèle !
 
Invité ce matin par le même Gérard Angel sur Radioscoop, lors de la sortie des Potins, je vous livre le podcast de l'émission mais rassurez-vous je nai pas encore les chevilles qui enflent.

medium_Logo_Radioscoop.jpg

medium_ecouter_une.2.gif

 


Pour finir, bienvenue à Jean-Michel Daclin qui intègre ces jours-ci la blogosphère lyonnaise.

Lyon, le 22 juin 2007.

medium_Gerard_Angel_-_Jean-Yves_Secheresse_-_Radioscoop_210607_-_2.jpg

12:25 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Potins, Angele, Angel, Radio, Scoop, Gérard, blog | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

31/05/2007

White stripes

Les whites stripes se politiseraient-ils ? Voici leur dernier clip "Icky thump" qui pointe la politique d'immigration de G.W. Bush avec sous-titrage en espagnol. Bonne écoute.

 

 

17:25 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : Whites, stripes, immigration, Bush | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/03/2007

Transbordeur, première vidéo

En attendant de vous proposer la vidéo du discours d'Arnaud Montebourg au Transbordeur que nous devons encoder, voici l'intervention de Gérard Collomb lors de ce meeting. 
 
 

15:30 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Montebourg, Collomb, Lyon, Transbordeur, vidéos, video, clip | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

03/03/2007

Jamel Debbouze kiffe Ségolène Royal

En guise de détente, voici une petite vidéo de Jamel Debbouze au Casino de Paris. Ségolène Royal était présente à la dernière du Jamel Comedy Club, reconnue, puis invitée sur scène par Jamel Debbouze, elle est acclamée par le public.

Source: Canal + 

21:15 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Ségolène, Royal, ségolene, segolene, jamel, Debouzze, comedy | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/02/2007

Tranche de campagne

France Inter, hier matin sur le coup de 7h30. Voici une petite vidéo de Ségolène Royal récupérée sur le net montrant les coulisses de la préparation de la revue de presse, animée parNicolas Demorand.

Lyon, le 27 février 2007.

21:30 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Royal, Ségolène, ségolene, segolene, Lang, France, Inter | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu