Avertir le modérateur

11/09/2007

Jean-François Bizot

medium_Bizot.jpgIl y a quatre ans de cela, il avait écrit un récit, « Un moment de faiblesse » (Grasset) sur la maladie qui vient juste de l’emporter. Jean-François Bizot s’en est donc allé dimanche soir mis K.O. par son cancer qu’il appelait Jack.

Comme le dit Gérard le Fort dans libération d’hier, la mort de Bizot est une « mauvaise nouvelle » pour ses proches et ses amis, c’est aussi un sale coup pour le journalisme et pour nous lecteurs.

En plus de trente-cinq ans Bizot nous avait parlé du monde. Des nouvelles radicalités utopiques américaines de la fin des années soixante, des Black Panthers et du free Jazz. Du Post-stalinisme, du punk, du reggae et du Black Président, des musiques noires, de toutes les musiques noires. Au tournant des années quatre-vingt, en particulier dans la seconde monture d’Actuel, il avait voulu décrire ce monde qui changeait même si les aventures modernes qu’il décrivait pouvaient parfois nous irriter.
 
A une époque de crise d’une presse imbibée de formatage et de marketing prévisible, la disparition de Bizot fait peur. La meilleure chose qui pourrait nous arriver c’est qu’une nouvelle génération aussi inventive, innovante et turbulente que celle des Bizot, Burnier, Rambaud, Van Eersel ou Zerbib se lève.
 
Lyon, 11 septembre 2007.

08/09/2007

Nature

medium_Destination_nature_1.jpgmedium_Destination_nature.jpgDemain si l’envie vous prenait de vous aérer, le parc de Miribel Jonage est une destination idéale puisque la traditionnelle fête « Destination nature » s’y déroule.

Land Art, éco-citoyenneté, expositions, spectacles, découvertes de la faune et de la flore sont au menu de ce rendez-vous initié au début de ce mandat.

En vélo (piste cyclable Lyon Gerland - Parc via la Doua), en bus (ligne 83 à partir de Laurent Bonnevay) mais aussi en voiture (Rocade Est, sortie n°5) vous pourrez accéder à cet évènement gratuit pour petits et grands. La découverte festive d’un des plus beau parc européen et une sensibilisation concrète aux enjeux du développement durable. (www.grand-parc.fr

medium_lyonfreevtt.jpgCeux qui souhaiteraient plutôt, au guidon de leur VTT, emprunter les parcours imaginés par l’équipe de « Lyon Free VTT » c’est cette année du côté d’un autre grand parc urbain, celui de la Fessine, à Villeurbanne qu’il convient de se rendre pour effectuer les raids de 15,25 et 45 km mais aussi découvrir un village que l’on nous annonce comme particulièrement étoffé avec son espace dédié aux enfants.

Pour plus d'information: www.lyonfreevtt.com

Lyon, 8 septembre 2007.

09:05 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyon free vtt, parc, miribel jonage, nature, land art | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/09/2007

Pour traverser le déluge

medium_Schneidermann.2.jpgVous le savez, Daniel Schneidermann, l'homme de l'excellente émission "Arrêt sur images", est désormais indésirable sur les chaines du service public remplacé sur la 5 par un Paul Amar qui rentrera dans l'histoire comme l'organisateur d'un combat de boxe entre Tapie et Le Pen.

Puisqu'aucune chaîne de télévision ne souhaite accueillir l'intempestif Schneidermann, le journaliste a donc décidé d'ouvrir un site dans l'esprit d'"Arrêt sur images" qui proposera films, enquêtes et débats.

Inutile de vous dire que la réussite de ce site ne dépendra pas seulement de la qualité de l'équipe mobilisée par l'ex-animateur de France 5 mais aussi de nous. En effet, ce site qui se fixera d'investir l'actualité mais aussi de gérer des archives aura besoin du soutien financier de tous et en particulier de ses abonnés. Plus nous serons nombreux à soutenir ce site en nous abonnant plus nous serons en capacité de défendre son indépendance et sa liberté.

Une campagne d'abonnement sera lancée d'ici quelques semaines et l'ouverture de ce site semble programmée pour 2008. Comme le dit Daniel Schneidermann ce site devra être "accueillant, durable, vaste, équipé pour traverser le déluge". D'ici quelques jours je vous indiquerais les moyens concrets pour aider l'équipe d'"Arrêt sur images". En attendant, commencez par faire des économies.

Lyon, 5 septembre 2007. 

03/09/2007

Ciao Birenbaum

medium_portrait_Birenbaum.jpgTriste nouvelle. Guy Birenbaum ferme sa brillante parenthèse de blogueur entamée il y a presque deux ans sur la plateforme 20 minutes. Locasse, vigilant, teigneux et parfois véhément, Birenbaum via son "Domaine d'extension de la lutte" était un acteur important du débat. Il va laisser un vide sur la toile.

Son billet de ce matin n'est guère explicite et certains vont lui reprocher de passer la main mais manifestement pour Birenbaum l'avenir est ailleurs. En effet, "l'au-revoir" très Giscardien qui ponctue le dernier message de l'ex-NRV du net laisse interrogatif.

Pour ce qui me concerne je souhaite, comme beaucoup d'entre vous, lui tirer mon chapeau et lui souhaiter bon vent. Nous garderons un très bon souvenir de son blog acide et "concerné".

Lyon, 3 septembre 2007.

26/08/2007

Z comme Zut! C'est la rentrée.

medium_Z.jpgDemain ce blog va reprendre sa vitesse de croisière. Je vais essayer, malgré les diverses contraintes de la vie, de continuer à apporter mon grain de sel, au jour le jour, en évitant de  trop pratiquer la langue de bois. Depuis quelques mois, vous êtes nombreux à me rendre visite et parfois même à délivrer vos réactions, parfois les plus injustes, continuez!

Ce blog s'efforce d'être fidèle à deux principes thématiques, la politique et la culture. Pour cette deuxième saison qui s'annonce ce sera encore le cas, même si la campagne pour les élections municipales va occuper une place de choix.

Lyon sera donc encore plus présent sur ce blog mais, car vous l'évoquez souvent, la musique, la culture et les évènements culturels, continueront à s'imposer au fil des jours.

Merci à celles et ceux qui aiment prendre plaisir à visiter "de Lyon et d'ailleurs", bienvenue aux nouveaux arrivants et en particulier aux blogueurs de l'été qui viennent de le découvrir.

A demain pour la saison II de "Lyon et d'ailleurs". En attendant une petite sucrerie de Jamel Debouze sur la rentrée des classes.

 

Lyon, 26 août 2007.

24/08/2007

X comme XL (Tee Shirts)

medium_X.jpgPratiquement passé inaperçu, un assez formidable bouquin d'un professeur d'économie de l'Université américaine de Georgetown à Washington est paru il y a quelques mois. L'ouvrage s'intitule « Les aventures d'un tee-shirt dans l'économie globalisée », il est édité par Grasset et son propos est de raconter l'histoire d'un tee-shirt de A jusqu'à Z.

A ceux qui pensent que traiter un tel sujet devrait conduire automatiquement son auteur à épouser les pieuses mais caricaturales thèses alter mondialistes, je signale qu'il y a fausse route. En effet, en suivant les méandres de l'économie mondialisée au travers une enquête économique précise et documentée, Pietra Rivoli, nous propose de remonter un fleuve pas si tranquille que cela dont les soubresauts devraient en étonner plus d'un.

Raconter l'histoire d'un tee-shirt c'est tout d'abord plonger dans les eaux troubles d'une économie américaine qui depuis des dizaines d'années abonde le marché mondial du coton en assurant sa prospérité par de consistantes subventions.

Décrire l'industrie textile c'est explorer l'Asie.

 

 Lyon, le 24 août 2007.

18/08/2007

S comme Stiglitz (Joseph E.)

medium_S_1.2.jpgSoyons clairs. La plupart du temps, l'idée de lire un bouquin d'économie fait plus que me rebuter, elle me déprime. En attente depuis plusieurs mois le livre du Prix Nobel d'économie, Joseph Stiglitz intitulé "Un autre Monde" dormait sous une pile d'ouvrages et sa lecture début août n'est pas loin de me réconcilier avec le genre. En vérité Stiglitz est presque un conteur et le DVD d'entretiens diffusé par l'hebdomadaire "Challenges" cet hiver ne peut qu'encourager des lecteurs aussi fainéants que moi à poursuivre. C'est ce qui a été fait et je m'en porte que mieux.

Autour de l'idée que Wall Street et la mondialisation débridée en cours sont antagoniques aux perspectives de développement, l'ancien conseiller de Bill Clinton avance l'idée qu'une certaine forme de capitalisme, celui en vigueur aux Etats-Unis pour parler court, est à proscrire. Autour de l'idée du retour à un Etat modernisé et à des processus de décisions issus de choix démocratiques, un nouvel équilibre peut émerger entre l'Etat et le marché permettant ainsi non seulement aux sociétés de maîtriser le marché, de protéger travailleurs comme consommateurs au Nord comme au Sud mais, et c'est essentiel pour Stiglitz, d'être soucieux de l'avenir de la planète.

S'il fallait très grossièrement caser l'économiste américain parmi les références qui s'imposent  en matière de projet de société il est clair que le Nobel 2001 pourrait se situer entre la démarche sociale démocrate suédoise, les positionnements d'une bonne partie du PS français (de DSK à Royale) et certaines velléités de Clinton ou Al Gore.

Pour vous convaincre de visiter Stiglitz et de tenter l'aventure voici quelques bribes de la conclusion de son ouvrage.

"Pour une grande partie du monde" nous dit l'auteur, "la mondialisation telle qu'elle a été gérée ressemble à un pacte avec le diable. Dans le pays, une poignée d'individus s'enrichissent; les statistiques du PIB, à prendre pour ce qu'elles valent, ont meilleure mine, mais les modes de vie et les valeurs fondamentales sont menacées. Dans certaines régions du monde, les gains sont encore plus minces, les coûts plus palpables. Les progrès de l'intégration dans l'économie mondiale ont apporté plus d'instabilité, plus d'insécurité, plus d'inégalité. Et ils ont même compromis des valeurs essentielles.

Ce n'est pas une fatalité. Nous pouvons faire fonctionner la mondialisation, mais pour tout le monde, y compris les habitants des pays pauvres. Ce sera long et difficile. Nous avons déjà beaucoup trop attendu. Nous devons nous y mettre immédiatement ".

Cela vous tente? Cela s'appelle "Un autre Monde", c'est chez Fayard, 448 pages pour 22 Euros mais j'imagine que d'ici quelques mois une version en poche devrait être proposée. A vous de voir si vous préférez attendre.

 

 
Hautes Pyrénées, 18 août 2007.

16/08/2007

R comme racisme (et football)

medium_R_1.jpgLa Ligue 1 vient tout juste de reprendre et pourtant il est nécessaire de revenir sur un triste épisode, l'affaire Milan Barros, qui a terni l'image du football et de l'Olympique Lyonnais à la fin du dernier championnat.

En mimant, à l'encontre d'un joueur africain, le geste de celui qui se pince le nez, l'avant centre tchèque a été symboliquement suspendu par les autorités du football. Une sanction scandaleuse si le geste de Barros n'est pas de nature raciste comme le dit l'intéressé. Une peine encore plus scandaleuse si le geste incriminé était raciste, puisqu'une suspension de quelques matchs pour une attitude aussi infâme serait inacceptable.

La LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l'Antisémitisme) développe depuis quelques années un travail extrêmement utile sur le sport et le racisme. En ce qui concerne le football, elle vient d'éditer avec l'UCPF (Union des Clubs Professionnels de Football) une brochure sur ce sujet. En donnant la parole à des "stars" comme Nicolas Anelka, Mickaël Sylvestre et Christian Karembeu, la Licra, qui développe chaque année dans des milliers d'écoles, de collèges et de lycées des actions de sensibilisation, démontre ainsi que le sport est également un domaine essentiel de la lutte anti-raciste.

La charte contre le racisme signée par Gervais Martel au nom de l'UCPF et Patrick Gaubert au nom de la Licra, est un premier pas, probablement décisif, pour renforcer ce combat.

Pour de plus amples informations, consulter www.licra.org et www.ucpf.fr.

Hautes Pyrénées, le 16 août 2007.

09:00 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Football, racisme, foot, licra, Milan Barros, OL, UCPF | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

05/08/2007

I comme Images

medium_I.jpgAujourd'hui je rentre d'un court séjour à Rome, je vous propose donc une petite compilation des images qui ont fait l'actualité, au jour le jour, de ce blog pas toujours bon, comme disent certains, pour mon image. Ca bouge et c'est en couleur. Demain, je vous parlerai des chaussettes de Sarkozy.

 

09:30 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Images, photos, saison 1, rome | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

30/07/2007

E comme Eve (Angéli)

medium_E_1.jpgAu hasard d'une crise de zapping aigue, je suis tombé sur un des rougatons avarié de Marc-Olivier Fogiel, Marco pour ses invités serviles, débités, sous forme de tranches appelées "Best of", par M6.

Sur le plateau, convoquée pour jouer le rôle de c… de service, l'ex-chanteuse et ex-fermière de TF1, la charmante Eve Angéli. C'est vrai que la fille fait pitié tant son désir de s'en sortir est pathétique. Manifestement, chez Fogiel comme chez les autres poseurs du Paf, la pouf est là pour jouer son rôle de blonde, uniquement son rôle de blonde.

Le plus extravagant dans ce genre d'émissions dont la prétention est proportionnelle à la débilité, Eve Angéli doit subir les vannes méprisantes de l'animateur tête à claque sans broncher, comme si pour faire bonne figure, Fogiel était obligé de se payer les services tarifés  d'une supposée imbécile et docile Barbie tout juste sortie de sa boite. Ce qui me rend sympathique la belle Eve c'est bien entendu sa candeur mais surtout sa capacité à ne pas se démonter face aux assauts d'un type dont je suis toujours surpris de constater qu'aucun de ses invités ne lui a mis jusqu'ici son poing dans la gueule. Mais revenons à Eve qui en la circonstance me paraît plus sympathique que ce Fogiel.

Angéli, je veux le croire parce qu'il faut bien vivre, s'est fait une véritable spécialité dans le domaine rare de la connerie naïve, et à ce petit jeu elle est nettement meilleure que le pénible karateka belge Van Dam. Afin de vous convaincre du fait que la Bimbo décolorée a plus de grandeur d'âme que l'infâme Fogiel et pour le coup bien plus de choses à raconter, je voudrais vous livrer quelques-unes de ses pensées concernant exclusivement le quotidien, à mon sens tout aussi profondes que celles distillées il n'y a pas bien longtemps par un certain Raffarin aux heures de grande écoute sur la plupart des grandes chaînes française.

 

"Le meilleur des peignes, c'est les doigts".

"Je comprends pas, j'ai les yeux qui font de la buée sur les lunettes"

"C'est marrant, on dit plumer un poulet, alors qu'en fait on le déplume"

"Je ne dors pas par nécessité mais par besoin".

"Une diagonale de 130cm, ça veut dire que ton écran est en losange?"
 

Les œuvres complètes d'Eve Angéli sont publiées par Fetjaime sous le titre "Mes évangélismes, pensées d'une blonde".

Je pars quelques jours en vacances à Rome, je vais en profiter pour vous poster pendant cette période quelques billets sur les festivals de l'été et une petite note sur la reparution du Guépard de Lampedusa dans une nouvelle traduction. 

NB: Ce soir, concert exceptionnel de Manu Chao Radio Bemba Sound System aux arènes de Vic-Fezensac dans le cadre du festival Tempo Latino.

medium_Manu-chao.jpg
Lyon, 30 juillet 2007.

25/07/2007

C comme championnat (de France de football)

medium_C_2.jpgIl n'y a pas que Sarkozy qui transpire cet été. Les footballeurs qui pour l'essentiel d'entre- eux  ont repris l'entraînement au début du mois commencent à être affûtés alors que le championnat de Ligue 1 repart pour un tour.

Ma première pensée ira aux Nantais qui vont redécouvrir le charme de contrées comme Chateauroux ou Clermont Ferrand. J'espère que le purgatoire des canaris sera de courte durée tant un championnat sans Saint Etienne, Marseille ou Nantes est bancal.

J'espère que l'intérimaire Roselyne Bachelot honorera quand même de sa présence les stades de notre championnat en attendant l'arrivée de Bernard Laporte, le seul Ministre de la République a connaître le privilège d'une pre-affectation pour raisons de service, à moins que d'ici là un incontrôlable ne vienne chercher sur son crâne rasé les poux qui pourraient s'y nicher.

Passons à l'Olympique Lyonnais dont la très moyenne deuxième partie de saison 2006-2007, bien que sanctionnée par un nouveau titre, nous laisse quelque amertume. La noria estivale et l'arrivée de Perrin vont-elles porter leurs fruits. Rien n'est certain et ce n'est pas plus mal tant l'idée qu'un championnat puisse être gagné d'avance me lasse. Comme certains d'entre-vous je serai un fidèle spectateur à Gerland tout en sachant que quelques-uns ne se priveront pas de m'envoyer quelques mails et commentaires acides à l'instar du Nizanien et de l'ami Roger du 8ème arrondissement qui se reconnaîtra. Leur très grande difficulté à intégrer le fait que Rocheteau ne joue plus chez les verts et que du côté de Geoffroy Guichard ce ne sont plus les poteaux qui sont carrés mais bien les pieds, me peine.

Enfin des remerciements pour Florent Malouda. Il était arrivé à Lyon comme un bon joueur, il repart de l'OL pour Chelsea en grand joueur pour devenir, je l'espère, un grand d'Europe. Un salut amical enfin à Dhorasoo qui va tenter une nouvelle carrière en Italie. Que le Tribunal des Prud'hommes lui octroie de justes indemnités face à Cayzac, qui quant à lui, devra connaître les affres des batailles juridiques, face à Bolloré, dans l'affaire Havas.

En bonus aujourd'hui, un coup franc de Juninho, c'était contre Ajaccio. Les supporters de Saint-Etienne qui seraient dans l'impossibilité de revoir de telles images sont invités à s'abstenir et à visionner à nouveau la chevauchée de Messi que j'avais sélectionnée il y a quelques mois de cela.

Lyon, 25 juillet 2007.

07:25 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : football, OL, foot, championnat, france, Sarkozy, Nantes | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

10/07/2007

(Daily) Motion de synthèse ?

medium_Dailymotion.jpgDu chahut sur le net. Comme vous le savez peut-être nous venons d’apprendre par une brève parue dans l’édition en ligne du Figaro que Dailymotion, le site français de vidéo en ligne, pratiquait le jeu des chaises musicales. En effet, Séverin Naudet, celui qui était jusqu’ici responsable du « contenu », vient de rejoindre le pôle communication de Fillon à Matignon. Pour le remplacer rien de mieux qu’un ancien de la maison, puisque c’est Martin Rogard ancien collaborateur de Renaud Donnedieu de Vabres qui s’y colle.

Soyons clair. Chacun peut bien travailler ou bon lui semble. Loin de moi l’idée que Dailymotion en agissant ainsi se transforme illico en agence de communication proto-sarkozienne. On nous dit du côté du site vidéo que Rogard est recruté sur son unique valeur professionnelle. Pourquoi en douter. Cela étant, les responsables de Dailymotion doivent désormais admettre que leur image est entachée et que ce petit jeu du mercato d’été devrait nous rendre encore plus attentif à l’avenir.

Si demain, par exemple, une image provenant d’une chaîne de télévision locale, en l’occurrence TLM, ne trouvait plus d’exposition sur Dailymotion au prétexte qu’elle montre un leader de UMP, rencontrant un ancien ministre UMP pour féliciter un nouvel élu UMP fort d’avoir passé à la trappe une S….. du MoDem, il y aurait problème.

Dailymotion n’est pas un bulletin cantonal à publication périodique. L’enjeu est important. En assumant la situation, les dirigeants de ce site doivent maintenant nous convaincre que tout ceci est fortuit et qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter d’un mouvement qui n’est pas un rapprochement et encore moins une synthèse.

Lyon, le 10 juillet 2007.

23/06/2007

Grand Fooding

medium_Intranquilles.gifComme l’an passé, dans le cadre du festival des Intranquilles, Guy Walter nous propose aux Subsistances, demain de 18h00 à 22h00, le Grand Fooding d’été sorte de pique-nique géant combinant musique, lectures, rosé et tapas.

Avec enfants, belle-mère et voisins, venez donc vous détendre sur une esplanade des Subsistances mise en herbe pour déguster quelques préparations étonnantes concoctées par quelques-uns de nos chefs comme Nicolas Le Bec, l’équipe de Magali et Martin, Laurence Salomon, Pierre-Antoine Denis de la Cantinetta à Marseille.

Pour une somme modeste de 5 euros reversée à « Action contre la faim » vous pourrez déguster des salades de pousses croquantes et des tagliatelles de courgettes en carpaccio de Olivier Delbergues (merci Lesieur), des tapas (merci Ricard), le Bal bulle de Sonia Ezgulian (merci San Pellegrino), les coulis de fruits de Christine Ferber (merci Häagen-Dazz), des coupes-files signés Monoprix pour aller plus vite et du rosé de Cabernet d’Anjou.

A demain pour le Grand Fooding et bon appétit.

Lyon, le 23 juin 2007.

08/05/2007

Abolition de l’esclavage

medium_Esclavage.jpgLe 10 mai à 17h30, devant le mémorial de la place Antonin Poncet (2ème arrondissement), nous allons nous réunir pour commémorer l’abolition de l’esclavage. J’invite bien entendu chacun à répondre à l’invitation des associations organisatrices qui souhaitent ainsi, dans un endroit central de la ville, marquer une volonté commune de travail de mémoire et de promotion de nos valeurs humanistes et républicaines.

Jusqu’à l’abolition de l’esclavage en 1848, c’est grâce à l’inlassable travail de Victor Schœlcher que l’écho de cette revendication va progresser. Face aux colons qui expliquaient que l’économie coloniale allait s’écrouler en cas d’abolition de l’esclavage, Schœlcher assumait son choix d’abolition immédiate et inconditionnelle avec une radicalité rare dans cette première partie du XIXème siècle. « Que l’esclavage soit ou ne soit pas une chose utile, il faut le détruire » expliquait alors Schœlcher. « une chose criminelle ne doit pas être nécessaire » rajoutait ce bourgeois humaniste et socialisant qui préférait en finir avec le système colonial plutôt « qu’exister avec l’esclavage ».

On ne mesure pas toujours très bien le combat de Victor Schœlcher pour construire « ce parti » de l’abolition immédiate. Rappelons-nous ce qu’un grand esprit comme Lamartine écrivait à la même époque : « une liberté désordonnée et sans condition, c’est remplacer une oppression par une autre ; c’est fonder la tyrannie des Noirs à la place de l’empire des blancs. »

Tyrannie des Noirs ? En réalité du côté de la Martinique ou de la Guadeloupe c’est la répression sanglante qui dominait avec ses 21 exécutions en 1822, ses 22 exécutions en 1831, ses 15 exécutions en 1833 sans oublier les 10 000 morts martiniquais de 1802.

En vérité ce combat émaillé de crimes et de souffrances, d’exil pour Schœlcher et bien d’autres, fût parachevé sous la République comme pour indiquer que dans notre pays cette longue et douloureuse résistance des esclaves convergea toujours avec les aspirations révolutionnaires au travers ce que l’on appelle la première abolition de 1794 et Républicaine avec le combat si déterminant de Schœlcher.

Lyon, le 8 mai 2007.

medium_Esclavage.2.jpg

 

> Télécharger le programme_de la journée (PDF)

06:30 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : esclavage, abolition, schoelcher, victor, collomb, gérard, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/05/2007

Berges du Rhône

medium_Berges_Affiche.jpg Même si les Lyonnais fréquentent déjà avec assiduité les nouvelles berges du Rhône c'est le 9 mai, que très officiellement, Gérard Collomb va inaugurer ce magnifique site qui, du Pont Gallieni au Pont Morand, constitue la première tranche de cet équipement majeur.

Amis Lyonnais, je vous invite bien entendu à vous rendre mercredi prochain vers 17h30 à cette inauguration. Amis d'ailleurs, en attendant de venir visiter notre ville, je vous invite à visionner cette sélection de photos produites par le Grand Lyon.

Lyon, le 7 mai 2007.

 

Photos: Grand Lyon 

 

medium_berges6.jpg
medium_berges5.jpg
medium_berges3.JPG
medium_berges2.JPG

 

07:00 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Berges, Rhône, Grand, Lyon, Collomb, Gérard, rhone | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu