Avertir le modérateur

25/06/2008

Young est en Ville

Si tout va bien, ce soir ils seront tous à la Halle Tony Garnier pour assister au show de Neil Young. Tous. Les fans de la première heure qui écoutaient religieusement Buffalo Springfield, nous sommes en 1967-1968, ceux qui par la suite ne vont jamais lâcher le Canadien et qui, dès la sortie en 1969 du premier album solo, vouer un véritable culte à l’auteur de « Cinnamon Girl » ou « Down by the river ».

Arrivent ensuite ceux de la « Woodstock génération » qui découvrent un guitariste plein de hargne qui vient rejoindre Stephen Stills ( l’ex Buffalo Springfield), David Crosby (l’ex Byrd) et l’ex Hollies, Graham Nash. Dans le répertoire de CSN&Y, « Carry On », « Wooden Ships », « Ohio » devront beaucoup à Young, tout particulièrement sur scène.

La troisième vague qui s’identifie à Neil Young et plus particulièrement à son deuxième album solo, l’extraordinaire « After the Goldrush » a, pour les uns, comme titre fétiche « Tell me why », pour les autres « Southern Man » ou « Birds ». Nous sommes en 1970.

Le gros des troupes rejoint le mouvement deux ans plus tard, à la sortie du succès mondial, « Harvest », c’est la génération « Old Man », « The needle and the Damage Done ». Des fans qui par la suite auront des difficultés à suivre Young dans ses formidables et furieuses envolées électriques avec Crazy Horse. Une bonne partie sera perdue pour la cause. « Tonight’s the night » (1973) comme « Zuma » (1975) ne plaident pas pour leur retour au bercail car le parcours décousu et contradictoire de Neil Young les laissera de marbre.

Grand Frère du grunge, de « Rust never sleeps » à « Freedom » Neil Young va devenir dans les années quatre-vingt l’une des références pour une nouvelle génération musicale qui ne ratera pas le rendez-vous de ce soir.

Nous gardons tous en mémoire les deux derniers concerts du Théâtre antique de Vienne, en particulier celui qui fit passer les Foofighters pour un garage band approximatif et Alanis Morissette pour ce qu’elle est.

Depuis, Neil Young continue son noble cheminement. Les bons albums succèdent aux excellents et la sortie de quelques pépites des archives du loner redonnent de l’appétit aux plus anciens. Vous l’avez compris, Neil Young est ce soir en ville et vous ne pouvez pas vous faire porter pâle, la musique de Young étant toujours aussi jeune.

Lyon, le 25 juin 2008.

24/06/2008

Une cuite à l’eau pure

41%2B1hX8yjBL._SL500_AA240_.jpgCe soir Marianne Faithfull lit des sommets de Shakespeare à l’Odéon dans le cadre des nuits de Fourvière sur le coup des 22 heures. Rassurez-vous, bien qu’étant en anglais, le spectacle est surtitré et les vrais fans se rendront avant tout là-haut pour entendre la voix envoutante de Marianne. Les mêmes fans reprendront le chemin de Fourvière le 11 juillet cette fois-ci pour assister au concert de Marianne Faithfull, la chanteuse anglaise partageant l’affiche avec Etienne Daho.
Dans le même temps les Editions Christian Bourgois proposent « Mémoires, rêves et réflexions » de la même Marianne Faithfull, un ouvrage traduit par Jean Guiloineau et mis à disposition du public français tout juste un an après sa sortie britannique, chapeau !
Ce bouquin comblera ces fans qui monteront deux fois en pèlerinage à Fourvière mais laissera probablement froid le simple amateur de « broken english » ou « as tears go by » qui n’est pas fêlé au point de s’attarder sur le plus petit souvenir de la descendante du baron Sacher-Masoch. Pire le swinging london étant abordé de façon marginale dans ce recueil, le spectateur-chic des Nuits de Fourvière qui viendra applaudir la Faithfull le 11 juillet comme Lou Reed l’an passé afin de nourrir ses dîners en ville s’abstiendra de lire ce « Mémoire, rêves et réflexions », c’est un conseil.
Pour ma part je dois vous confier avoir pris un certain plaisir à lire l’ouvrage en question. L’autobiographie parue en 1994 ayant répondu à l’essentiel des questions soulevées par la vie de cette superbe artiste, je vous suggère quand même de faire de l’ouvrage de Marianne un de vos livres de l’été. L’excellent article de Gérard Lefort dans Libération étant parfait, je vous invite à le parcourir, histoire de vous plonger dans les rêves et les souvenirs de l’anglaise. Cela étant je veux vous soumettre l’ultime phrase de l’article de Lefort. « Ce livre se lit comme une cuite à l’eau pure, comme une fumée sans drogue, une imagination ». C’est bien vu. Il n’y a rien à rajouter. Bravo Lefort et vive Marianne.
 
Lyon, le 24 juin 2008.

23/06/2008

Le moral des petits patrons

981976472.jpgL’hebdomadaire « Vox Rhône-Alpes » de la semaine publie une enquête d’opinion intitulée « Moral des patrons, la chute n’en finit plus ». Cette étude « Fiducial-Ifop » démontre que les patrons des très petites entreprises sont gagnés par le pessimisme. Comme le dit l’hebdomadaire, l’enquête sanctionne l’action du Président de la République tant le « No Futur » patronal est évident mais, rentrons dans le détail.

Sur le plan du moral patronal à l’égard de la situation financière, les indicateurs sont donc en baisse : -7% concernant l’optimisme sur la situation du pays contre -2% concernant leur propre activité. Même si Christine Lagarde ne cache plus son enthousiasme, la confiance des chefs d’entreprises est en berne. Si 65% étaient confiants en 2002 concernant leurs propres affaires, ils ne sont plus aujourd’hui que 51% à l’être. Côté climat général des affaires ils étaient en 2002,  53% à exprimer plutôt leur confiance, aujourd’hui, si l’on en croit Vox, ils sont réduits à 26%.

Passons maintenant au bilan de Nicolas Sarkozy, alors que 30% des Français sont très mécontents et 42% plutôt mécontents, quand on interroge les petits patrons on constate que 63% d’entre eux sont plutôt mécontents ou très mécontents du bilan d’un an de Sarkozysme.

Pour ce qui concerne l’action qui se voulait fétiche du Président, à savoir le pouvoir d’achat, 51% des petits patrons pensent que la situation s’est détériorée. Pour mémoire 53% des Français pensent la même chose.

Pour lire l’intégralité de l’enquête se reporter à Vox Rhône-Alpes N°168 (16 au 22 juin 2008), 2 euros, en vente en kiosques.

Vox Rhône-Alpes, 26 Chemin de Crépieux, 69300 Caluire – Tél : 04 37 40 10 71

Lyon, le 23 juin 2008.

20/06/2008

Parapluies blancs

Affiche_Parapluie_vierge-1.JPG« Forum Réfugiés » organise ce soir sa traditionnelle Marche des Parapluies dans le cadre de la journée mondiale du Réfugié d’aujourd’hui 20 juin.

Cela fait 5 ans que l’organisation lyonnaise nous invite à défiler dans nos rues, munis des célèbres parapluies blancs symboles de la protection, afin de sensibiliser nos concitoyens à la nécessité de protéger les victimes de persécutions dans leurs pays d’origine.

A Lyon, le défilé des parapluies partira de la Place des Terreaux à 17 heures pour rejoindre Villeurbanne et sa fête des « Invites » au square de la Doua. Au programme Baobab, Monofocus, Rodolphe Burger et la tournée du Ponant vers minuit.

Amis d’ailleurs, sachez que « Forum Réfugiés » organise une manifestation similaire à Poitiers, Annecy, Le Mans, Bourg-en-Bresse….Renseignements utiles et précis sur www.forumrefugies.org

Association d’accueil des réfugiés et de défense du droit d’asile, on peut aussi contacter « Forum Réfugiés » au 04 78 03 74 45 ou en écrivant à BP 1054, 69612 Villeurbanne cedex.

Lyon, le 20 juin 2008.

14/06/2008

LDH

Logo_LDH.jpgDepuis lundi dernier et jusqu’à la fin du mois de Juin, la Ligue des Droits de l’Homme organise aux quatre coins du pays une série de séminaires. En Rhône-Alpes, c’est à Lyon que se tiendra lundi prochain 16 juin l’un d’entre eux autour du thème « La représentation et la participation des citoyens ».

Autour de Pierre Tartakowsky, rédacteur en chef de la revue « Hommes et libertés » interviendront successivement Dominique Rousseau, Professeur à l’Université de Montpellier 1 et membre de l’Institut Universitaire de France, puis Stéphane Rozes, Directeur Général de l’Institut CSA et enseignant à Sciences Po Paris.

Je sais bien que je vous donne l’information à la dernière minute, mais il est possible de s’inscrire sur LDHrhonealpes@aol.com ou bien au 06 82 52 29 01 / 04 79 28 21 20.

Ce séminaire Rhône-Alpin est lundi 16 juin 2008 de 18h30 à 22h30, Salle « Egalité » de la Mairie du 8ème arrondissement (Tramway 2, Station Bachut).

Lyon, le 14 juin 2008.

13/06/2008

Guy Lux

arton2511.jpgLe 13 Juin 2003, il y a donc cinq ans, décédait Guy Lux l’inventeur de « Ring Parade », d’«Intervilles » et de « La Classe ». A l’époque, le désormais oublié Aillagon lui rendait hommage en parlant du « Compagnon de tous les Français ».
A propos de nos compagnons, cinq années après la mort de Lux, Drucker est toujours à la tête de sa distillerie de bons sentiments, ami dévoué du pouvoir et militant de la lèche. On nous annonce aussi le retour de Patrick Sabatier ce martyr du paf dont, paraît-il, le triste sort préoccupe un Président pas très loin d’exiger sa réhabilitation. Mieux, afin probablement de rehausser le prestige du service public, le Zoro télévisuel Courbet quitterait TF1 pour rejoindre les équipes du biographe officiel de Bernadette Chirac, l’enraciné et ailé, Patrick de Carolis. Courbet pourra ainsi côtoyer des maîtres incontestés de la télévision de service public comme Delarue ou Paul Amar qui occupe, dans l’ignorance générale, la case d’où s’était fait virer l’excellent Schneiderman il y a un an.
Alors que les grilles de la rentrée se peaufinent et se ripolinent, le missionnaire Copé, patron de l’UMP, travaille à la refonte de l’audiovisuel public non sans marquer sa différence avec Sarkozy en particulier pour ce qui relève du financement et donc de la redevance. Afin de mieux faire passer la future pilule, Jean-François Copé ne jure plus que par la télévision publique Finlandaise désormais montrée comme un modèle à suivre, le laboratoire pour demain.
Pour diriger ce nouveau service public de télévision à la sauce finlandaise, je suggère en ce jour anniversaire de la mort de Lux de nommer Simone Garnier pédégère de France Télévision. Libre à elle de désigner Pierre Bellemare aux programmes, David Douillet aux sports et Barbelivien aux variétés. Quant à la fiction, inutile de prévoir une politique de service public, TF1 fait très bien le job en la matière.

Beaune, le 13 juin 2008.

04/06/2008

Ploufeurs de tous les pays…

1804005820.jpgPloufeurs de tous les pays, unissez-vous ! En effet en ce jour du 4 juin 2008 nous célébrons la septième édition de la « Plouf économie » ce concept poétique mondial imaginé par l’artiste Lyonnais Philippe Moncorgé.
Les habitués de ce blog doivent se souvenir de quoi il s’agit puisque, l’an dernier, quelques-uns s’étaient permis de s’inquiéter de ma santé mentale à propos de mon soutien inconditionnel à la Plouf économie, mais qu’est-ce-que la Plouf économie ?
Il s’agit de lancer un caillou dans l’eau afin d’affirmer un acte gratuit, généreux et poétique dont l’objet est tout simplement de faire des ronds dans l’eau. Bref un acte convivial, déconnecté de la tyrannie des marchés et destiné, selon la terminologie même de son concepteur, « d’inventer une économie poétique mondiale ». Ce soir ces joyeux ploufs se produiront à 20h08, heure locale et jusqu’au couché du soleil. Chacun aura la possibilité de faire ainsi des ronds dans l’eau c'est-à-dire de produire un acte gratuit par excellence.
Lyon sera le centre de ce mouvement puisque avec l’aide de la ville, Philippe Moncorgé inaugurera le 1er lieu ploufique pérenne, une première mondiale.
Ploufeuses et ploufeurs lyonnais, se réuniront donc sur les quais de Saône, au niveau de la place port Neuville (1er arrondissement) en aval du pont de l’homme de la Roche pour lancer en musique et dans la joie de petits cailloux mis à disposition par les services techniques de la ville de Lyon. France Inter et singulièrement Eric Lange rendra compte de cette première mondiale symbole du désintéressement (« Allo planète », 23h30 – 00h30).
Amis d’ailleurs, vous pouvez vous joindre à cet évènement planétaire puisque Brighton (sur le Pier), Dublin (depuis le Millenium Bridge), San-Francisco (Pier 5), Rome (Quai Château des Anges) mais aussi Pékin, Montréal, la Belgique, le Maroc, l’Argentine… s’associent à cette journée mondiale.
En France, si vous croisez du côté de Brest, Avignon, Annecy, Perpignan, Bordeaux… la plouf économie vous ouvre les bras ce soir à 20h08.
Renseignements sur www.ploufeconomie.net

Lyon, le 4 juin 2008

29/05/2008

Lyon Mag

1335653569.jpg
Lyon, le 29 mai 2008

07:04 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lyon mag, latouche, marianne, pétition, soutien | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/05/2008

Pub

469076843_small.jpgHier au soir, je feuilletais un vieux numéro de Libération.

Une jeune femme allongée sur de l’herbe à l’orée d’un sous-bois est plongée dans la lecture d’un bouquin sur Mai 68. En haut de la page, avec son lettrage quasi psychédélique façon affiche du Fillmore, un slogan sonnant comme ceux d’un groupuscule mao-spontex interpelle : « A quoi ça sert d’avoir de grandes idées si tout le monde n’y a pas accès ? ». En bas de cette annonce encadrée simili art-déco la signature de la campagne, « Les combats changent, le combat continue » vient gentiment lécher le nom de l’annonceur, E. Leclerc.

Mais de quoi nous parle donc l’héritier médiatique de l’épicier de Landerneau ? De culture ou plutôt des « espaces culturels » lancés par l’enseigne en 1994 comme si, dans les années quatre-vingt dix, trente ans après la FNAC vendre des disques, des bouquins et des logiciels sous un même toit avait été un exploit. Dans un registre moins soixante-huitard la copie couchée de biais nous précise tout de même que Leclerc s’oppose depuis 1981 à la loi Lang sur le prix unique du livre.

Tout ça me fait penser que vendredi, avant le concert de Kent au Théâtre de la Croix-Rousse il faudra monter à Auchan pour faire les courses.

Lyon, le 28 mai 2008.

00:10 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pub, publicité, mai 68, leclerc, fnac, jack lang, auchan | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

21/05/2008

Papier

presse_ecrite_unes.jpgHier soir alors que j'envoyais un message amical au mensuel lyonnais « Lyon Mag » qui prépare une soirée de soutien le 29 mai, je tombais sur le dernier numéro de « Stratégies » qui consacre, comme chaque année, sa « Une » à la presse non sans oublier de joindre son fameux poster sur les chiffres clés de la presse écrite.

Dans un éditorial aussi superficiel que plein de béatitude, François Kermoal, le directeur de la rédaction de cet hebdo, se risque à affirmer que « l'imprimé n'est pas mort » et que la presse magazine est « dans une forme époustouflante » (sic !).

En vérité dans un jeu de passe-passe propre à épater uniquement ses amis et clients, Kermoal écrit une ode, non pas à la presse, mais au papier imprimé. Il suffit d'ouvrir « l'organe central de la pub » pour s'en convaincre. Alors que les quotidiens nationaux subissent d'après « Stratégies » une baisse de -0,63%, les régionaux de -0,75% et que même la presse TV (-1,19%), la presse masculine (-23,29%) et la presse féminine (-1,56%) prennent des gamelles, Kermoal ventile sa joie afin de nous expliquer que les chiffres « époustouflants » proviennent de la presse people (+8,35%), de la déco(+2,67%) et des News magazines (+6,62%).

Justement abordons la question de ces fameux hebdomadaires d'actualité. Ils viennent de se faire du gras et doivent donc dire merci à Nicolas, Cécilia et Carla. Pensez donc avec sa fameuse interview de Carla Bruni, l'Express a battu un record avec 600 000 exemplaires vendus. Les moyennes de diffusion de l'Express et du Point sont bien entendu à la hausse alors qu'un titre comme le Nouvel Observateur, qui s'est protégé d'une telle dérive, enregistre quant à lui une légère baisse.

Sauf à lui faire de la peine, j'invite donc « Stratégies » et son patron à plus de retenue et donc à moins de triomphalisme car la situation de la presse dans notre pays n'est pas bonne. Mais revenons à « Lyon Mag ».

Vous le savez peut-être le mensuel lyonnais connait des difficultés mais surtout est la cible de l'un de ses actionnaires, Monsieur Latouche, dont tout le monde dit qu'il est riche comme Crésus.

Ce Monsieur Latouche vient de s'offrir « Lyon Capitale » et se verrait bien propriétaire de « Lyon Mag ». Qui plus est le patron du Groupe Fiducial est connu comme un habile homme d'affaires, ce qui n'est pas un défaut, mais aussi comme un compagnon de route de leaders de la droite dure. On évoque en général le nom de Bruno Mégret.

Je ne veux pas donner de conseils à ce Monsieur Latouche mais j'ai envie de lui recommander la lecture de « Stratégies ». Il constatera comme moi que l'avenir c'est le People et si dans ses rêves les plus intimes, une fois fortune faite, le boss de Fiducial s'imagine un destin de papyvore qu'il laisse tomber « Lyon Mag » et qu'il investisse quelques sous dans le people, c'est l'avenir.

Quant à nous qui lisons « Lyon Mag », si d'aventure il n'avait pas l'élégance de lâcher l'affaire, nous pouvons lui assurer que nous cesserions d'être des lecteurs fidèles de ce titre quitte à préférer lire et soutenir un fanzine de l'actuelle équipe.

On ne se refait pas !

Pour soutenir Lyon-Mag, http://www.lyonmag.com/soutien_register.php

Lyon, le 21 mai 2008

06:00 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : presse, lyon mag, lyon capitale, stratégies | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

18/12/2007

www.jysecheresse.com

Demain, je serai probablement désigné par mon parti comme candidat sur les listes conduites par Gérard Collomb. Même si ce blog personnel, initié depuis novembre 2006, n’est donc en rien conjoncturel, conformément aux recommandations émises par la Commission nationale des comptes de campagne, j’ai décidé de suspendre son hébergement sur la plateforme de 20 minutes pendant toute la campagne électorale des municipales et ce jusqu'au 17 mars 2008, lendemain du 2ème tour.

Vous pourrez ainsi désormais accéder à « De Lyon et d’ailleurs » en vous connectant directement sur: www.jysecheresse.com  (merci de ne pas oublier de mettre à jour vos favoris !).

8e645287a107f2288ba39cc17446327f.jpg

Je tiens enfin à remercier tout particulièrement l’équipe « Blog » du quotidien 20minutes.

D’ailleurs, dans quelques mois, "De Lyon et d'ailleurs" reprendra son activité normale sur la plateforme 20 minutes.

A tout de suite sur : www.jysecheresse.com .

Jean-Yves Sécheresse

 

14/12/2007

Idées réveillons

ad163e88592831769b61893584027602.jpgBon dossier sur le pouvoir d’achat cette semaine dans le Nouvel Observateur sous la plume de Sylvain Courage. L’hebdomadaire dresse, entre autre, la liste des produits « tendance » qui connaissent le hausses les plus fortes.
Les réveillons approchent et je conseille à ces Français qui s’enrichissent, puisqu’ils travaillent plus, de s’offrir pour l’occasion, des réveillons de rêve avec la garantie que les produits sélectionnés sont en hausse vertigineuse donc de plus en plus inaccessibles à la grande masse des fainéants. Avec des filets de maquereaux accompagnés de Volvic et des Knacki trempés dans la crème Montblanc ils épateront leurs convives. Voici deux propositions de repas, hausse maximale des prix garantie.

Menu de Réveillon « Prestige »
  • Apéritif : verre de lait entier (+32,1%) accompagné d’olives vertes dénoyautées (+51,5%)
  • Entrée : Rillettes du Mans (+31,5%)
  • Plat : Steak haché extra moelleux (42,7%) sur son lit de coquillette Panzani (+32,8%)
  • Dessert : Petit écolier au chocolat au lait (+28%)

Menu de Réveillon « Bling bling »
  • Apéritif : filets de maquereaux au vin blanc (+42,7%) sur son toast pain grillé Pelletier (+24,7%) accompagné d’un verre de Listel (+24,9%)
  • Entrée : Délice de chair de crabe (+41,1%) sur une cracotte au froment Lu (+35%)
  • Plat : loyal au bœuf (à partager avec le chien, +28,1%) et ses pâtes alphabet Panzani (+31,4%)
  • Dessert : Mikado au chocolat noir (+32,8%)

Ces deux merveilleuses « idées réveillons » gagneront à être agrémentées, selon vos goûts, d’un Yop au chocolat (+33,8%) ou d’eau de Volvic (+26,7%).

Bon appétit !

Lyon, le 14 décembre 2007

13/12/2007

L’info en ligne

f0e568bc320a80ae55310a6ff99113f8.jpgEdwy Plenel, l’ancien directeur de la rédaction du quotidien Le Monde, lance en janvier prochain un site d’information nommé « MediaPart » ayant la particularité d’être payant. Pour 9 euros par mois, l’internaute devrait bénéficier du travail d’investigation d’une rédaction d’une cinquantaine de journalistes, tournée vers les enquêtes politiques, économiques et l’investigation judiciaire. Quatre millions d’euros sont nécessaires à l’émergence de ce site qui semble une gageure puisque « MediaPart » devra atteindre le chiffre de 75 000 abonnés sur trois ans pour s’en sortir.

Avec « Rue 89 », le futur site « Arrêt sur Image » initié par Daniel Schneiderman et le récent « Bakchich » qui est sur le point de s’étoffer, le nombre de sites indépendants qui investissent le monde de l’information commence à faire masse. L’arrivée prochaine de « MédiaPart », aux côtés d’offres de qualité issues de la presse papier comme Libération et Le Monde, devrait représenter un tournant et un espoir dans la toute jeune histoire de l’information sur le net. Il convient de s’en féliciter.

Cela étant ces sites représentent malheureusement une goutte d’eau dans un océan largement contrôlé par les groupes les plus puissants. L’enquête conduite par l’hebdomadaire « Strategies » doit nous convaincre de la nécessité d’aider « MediaPart», « Arrêt sur Image », « Rue 89 » et autres « Liberation.fr ».

En effet parmi les gros porteurs qui dominent aujourd’hui le marché on trouve non seulement les inévitables MSN, Orange et Yahoo mai aussi TF1 network avec pas moins de 10 millions d’internautes connectés pendant la période de l’étude, M6 network (4,4 millions), France Télévision (4,2 millions), Prisma Presse (3,1 millions) et en 48ème position Libération et ses 1,2 millions d’internautes.

Lyon, le 13 décembre 2007.

10/12/2007

Starbucks Coffee

8f811e480c1a9e508edf4eb2bf65c6ff.jpgL'ouverture du starbucks café de la rue de la République était le petit événement du début de semaine avec sa queue à n'en plus finir, les premiers passants qui déambulaient matin et midi, verre en carton à la main, les jeunes se donnant rendez-vous devant les portes du nouvel établissement.

Maintenant que cet icône du mode de vie américain est dans nos murs, il convient, à condition de laisser à la Starbucks Corporation quelques euros  (regardez les prix avant de commander), il convient donc de parler le "Starbucks langue vivante 1".

En guise de première leçon vous devez savoir que le petit monde de Starbucks est composé d'un "store manager", de "shift supervisers" et de "Barista" (en particulier à temps partiel). Côté produits, pour ne pas paraître complètement idiot, vous qui avez vos habitudes dans des bistrots traditionnels, il faut maîtriser le nom des boissons légendaires que Starbucks apporte enfin dans notre lointaine cité.

Il existe trois tailles de boissons basées sur des "shots" qui sont les doses de base. A un « shot » d'expresso vous pouvez donc ajouter tout ce que vous voulez (Con Panna, Macchiato, Late, moka, Caramel…). Prenons un exemple, vous voulez faire le malin devant votre chef ou votre collègue, vous demandez donc au "Barista", un "Double Caramel Macchiato moyen".

Parler le "Starbucks LV1", c'est comme tout, ça demande du travail, alors, au boulot.

Lyon, le 10 décembre 2007.

10:30 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : starbucks coffee, lyon, café, expresso | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/12/2007

Rock’n’roll never die

Je pensais qu’avec TF1 et souvent France 2 il existait déjà des chaînes de télévision pour séniors. Tel n’est pourtant pas le cas puisque depuis quelques semaines, Philippe Gildas, transformé en VRP de la future chaîne pour séniors, « Vivota », fait le tour des médias.

Lancée lundi prochain 10 décembre, « Vivolta » décline son argumentaire poussif autour d’un credo attrape-tout basé sur l’« Infotainment » et le concept de « Happy boomers », bref un attirail cosmétique juste bon à nous cacher son avidité face au marché publicitaire.

Sur un ton nettement plus sympathique et étonnant, en particulier aux Etats-Unis et en Angleterre, des chorales très rock’n’roll de séniors émergent au point d’entamer parfois de véritables tournées. Voici l’une d’elle (Young@Heart Chorus), vous m’en direz des nouvelles.

Schizophrenia - Sonic Youth

 
Fix you - Coldplay
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu