Avertir le modérateur

10/08/2010

O comme "Olympia"

O 2.jpgA quelques encablures de la fête de Marie je me dois de rester léger et donc de vous livrer une de ces informations qui, je dois vous le confesser, me laisse presque sans voix. La scène se passe à l’Olympia il y a tout juste un mois, Iggy Pop achève son set et par la même occasion son public. Il quitte la scène et va enfiler, backstage, un costume à la blancheur persil pour, dans la foulée, aller remettre au dénommé Philippe Manœuvre la médaille de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres. Vous avez bien lu, Iggy Pop épinglant Manoeuvre à l’Olympia. En échange de cette distinction toute républicaine, le rayonnant juré de la Nouvelle Star va quant à lui coller au vieil iguane un de ces disques d’or dont le show biz a le secret. En l’occurrence Manœuvre, aux anges selon l’expression de quelques témoins, refile au rocker gériatrique un disque de platine correspondant aux 100 000 exemplaires de « Raw power » vendus en France selon une police pour une fois d’accord avec les organisateurs.

iggypop.jpgCette cérémonie officielle et républicaine organisée dans les coulisses du célèbre music-hall en dit long sur les mœurs de la république et d’un ministre de la culture qui sous traite à une pop star sur le retour le soin de distinguer une nouvelle star de la télé tout en notant que la légalité de la manœuvre est avérée puisque le Iggy en question est dépositaire de cette distinction depuis 2003. A quand Manœuvre remettant une médaille à Lady Gaga ?

Lyon, le 10 août 2010.

Photo: DR

09/08/2010

N comme "Neverland"

N.jpg

Le pauvre Michael Jackson devrait encore rapporter quelques sous d’ici la fin de l’année puisque une sorte de jeu vidéo à mi chemin du karaoké devrait s’imposer pour les prochaines fêtes de noël. Cela étant, à mon sens, il y a pire. En l’occurrence « Neverland Lost », une exposition de photographies de Henry Leutwyler proposée à la Fnac Montparnasse il y a encore tout juste deux mois, qui fait également l’objet de l’édition d’un couteux album et qui, à mon sens, fleure bon le malaise. De quoi s’agit-il ?

Comme l’écrivait Next le très chic supplément de Libération, avec ces photographies présentées comme une collection d’objets personnels ayant appartenus à Jackson on a constitué une sorte de « mausolée d’un vieil enfant de 50 ans ». En vérité, c’est quelques temps avant de les voir partir aux enchères que Leutwyler a photographié, à Neverland, des objets qui seront miraculeusement rachetés par Jackson lui-même afin de bloquer leur vente. Tel un rapace, Leutwyler avait mitraillé comme un dingue ces objets entreposés et une fois Jackson passé dans l’au-delà, voilà que certains clichés apparaissaient. Si certains objets comme des meubles, bibelots ou tableaux ont le mérite, même s’ils n’offrent strictement aucun intérêt, de ne poser aucun problème, d’autres, à mon sens, frisent l’obscénité propre à toutes les reliques. Chemise de scène légèrement souillée par le fond de teint ou des escarpins de scène déformés inspirent un certain malaise. D’ailleurs Leutwyler dira que photographier ces reliques lui inspirait « une grande tristesse ».

Neverland.jpgGrand photographe, il paraitrait que ce bien triste personnage détient des photographies de l’harmonica de Dylan ou du révolver de Chapman l’assassin de Lennon. En y ajoutant les frusques de Bambi il s’apprête à nous sortir un nouvel ouvrage qui est destiné à recenser les objets mythiques de la culture pop. Pauvre Michael, pauvre Leutwyler.

Lyon, le 9 août 2010.

07/08/2010

M comme "Machiavelli"

M 2.jpg

Pour tout vous dire, c’est en lisant mi-juillet dans Libération son portrait par Marcela Iacub que je me suis aperçu que Machiavel avait une descendante et qu’elle descendante ! Dâme de près de quatre-vingt ans, combative, n’ayant pas froid aux yeux et vivant à Rome, Béatrice Rangoni-Machiavelli est donc la descendante de l’auteur du « Prince » (1469-1527). Cette vieille dâme est un personnage hors du commun détestant aussi bien Silvio Berlusconi que les curés, combattante de la cause des femmes et des droits des homosexuels. Cet été elle confiait donc à la chercheuse et écrivaine une de ses petites anecdotes savoureuses concernant son ancêtre dont elle jurait presque de l’authenticité. Machiavel, selon Beatrice Machiavelli, alors qu’il vivait ses derniers instants, reçut la visite d’un prêtre qui s’était fixé comme tâche de chasser le diable niché dans l’agonisant. Face à ce curé bien décidé à en découdre avec le démon, Machiavel aurait répondu, selon Béatrice, « Mais vous croyez que c’est le moment pour se faire des ennemis ». Vrai ou faux, seuls Machiavel et le diable peuvent le dire mais la tentation était grande d’aller voir du côté de la nouvelle biographie de Machiavel publiée il y a quelques semaines par Folio. Son auteur, Hubert Prolongeau, ne rapporte bien entendu pas les propos de Machiavel tels que racontés à Marcela Iacub par la descendante mais, comme dernière parole du maître, le définitif, « Je préfère aller en enfer discuter de politique avec les damnés plutôt que de m’ennuyer au paradis avec des imbéciles ». Pas mal non plus !

Machiavel.jpeg> Hubert Prolongeau, « Machiavel », Folio biographie, inédit, 7 euros

> Marcela Iacub, « Retour de Machiavel », Libération du 11 juillet 2010

Lyon, le 7 août 2010.

01/08/2010

J comme "Jour de Fête"

J.jpgAujourd’hui 1er août c’est jour de fête chez nos voisins suisses ou plus exactement jour de Fête nationale, le seul jour férié officiel dans toute la confédération et ce depuis seulement 1994. Cette fête nationale renvoie à l’acte fondateur de la confédération datant quant à lui de 1291. Les suisses sont parfois jugés comme lents mais avouez qu’attendre 1994 pour fêter un évènement survenu en 1291 témoigne d’une farouche volonté de réfléchir avant de prendre une décision. A propos de réflexion, nos amis suisses vont parfois plus vite que leur musique à l’instar de la chasse aux minarets entamée il y a peu. Territoire refuge des migrants et évadés fiscaux, la Suisse est connue pour son climat qui convient parfaitement bien à nos sportifs qui peuvent ainsi bénéficier de l’air helvète pour se refaire une santé entre deux compétitions. Point noir, si pilotes de Formule 1 et tennismen (et women) s’acclimatent à la perfection au mode de vie suisse, convenons que le reste de la planète ne fait que peu de cas des sports nationaux suisses puisque la lutte suisse, le lancer de pierre, le hornuss, le jass, le eidsstock ou les combats de reines sont ignorés par tous. Au nom de l’ensemble des lecteurs de « De Lyon et d’ailleurs » qui, pour certains, vont s’aventurer toute la journée dans les bouchons, je veux souhaiter une bonne fête nationale aux suisses et spécialement aux membres de la garde suisse pontificale, aux conseillers du canton du Valais, de Genève ainsi qu’aux membres du gouvernement jurassien.

suisse.gifBonne fête au Crédit Suisse, à l’UBS ainsi qu’aux Youngs Gods, à Stéphan Eicher et Patrick Juvet.

Bonne bourre aussi à Johnny Halliday (Gstaadt), Charles Aznavour (Cologny), alain Delon (Genève), Henri Leconte (Cologny), au camarade Kinder-Bueno Tsonga (La Rippe), à Guy Forget (Neuchâtel), Alain Prost (Nyon), Jean Alesi (Nyon) en leur disant de faire attention à la frontière car il n’est pas rare d’y rencontrer Eric Woerth traîner, le pauvre homme se croyant encore ministre du budget.

Lyon, le 1er août 2010.

09/07/2010

A comme "Abécédaire"

A2.jpg

Je ne le sais plus vraiment mais c’est probablement pour la troisième fois consécutive que « De Lyon et d’Ailleurs » proposera son abécédaire estival attendu par une très grosse partie de la planète. D’Imelda Marcos à Lydia Lunch, de Thomas Bernhard à Nick Hornby tout en passant par Sydney Govou et Sharon Jones, chaque jour aura droit à son petit billet, pas toujours indispensable, qui accompagnera nos hauts comme nos bas. La politique sera pour l’essentiel mise en sourdine sachant que dès la rentrée il conviendra de retrousser les manches ne serait-ce que pour s’opposer aux mauvais coups du pouvoir.

C’est donc de musique, de sport, de littérature, de ces « pas grand-chose » comme des évènements les plus divers que nous parlerons tout au long d’un été 2010 qui, pour ma part, sera plutôt tranquille et casanier. Je vous souhaite bien entendu tout le contraire, c'est-à-dire des voyages aux longs courts, des aventures aux antipodes, pas trop de coup de soleil et des petits rosés bien frais. En attendant le retour « à la normale » qui se situera le 30 août, je vous laisse aux bons soins de la formidable Sharon Jones qui sera, je vous le rappelle, lundi prochain aux Nuits de Fourvière dans le cadre d’une « Nuit Brooklyn » qui ne devrait pas décevoir.


Sharon Jones live @ Nova
envoyé par Novaplanet. - Regardez d'autres vidéos de musique.

Lyon, le 9 juillet 2010.

26/06/2010

Jacques Duvernay

C'est avec une très grande tristesse que jeudi, en fin d'après-midi, nous avons appris la disparition de notre ami Jacques Duvernay, Directeur de cabinet du Maire de Bourgoin-Jallieu et du Président de la Communauté d'Agglomération des Portes de l'Isère (CAPI).

Travailleur, rigoureux, élégant et d'une grande courtoisie, Jacques avait beaucoup apporté à notre travail commun pour construire une métropole lyonnaise bâtie à partir des territoires du Nord Isère, du Pays viennois, de la métropole stéphanoise et du Grand Lyon. C'est en 2000 que Jacques nous avait rejoint pour aider, dans une difficile campagne municipale, Gérard Collomb à remporter une victoire qui s'avérait comme historique. Depuis, Jacques Duvernay travaillait aux côtés d'Alain Cottalorda avec qui il avait permis de hisser le Nord Isère au rang de territoire majeur de notre métropole.

Toujours accueillant et déterminé à aider sa ville et les berjalliens, Jacques consacrait aussi beaucoup de son énergie à se battre pour le CSBJ, le club de rugby de Bourgoin étant un des éléments majeurs du rayonnement de la ville. J'avais souvent répondu à ses invitations en particulier alors que le célèbre club du TOP 14 connaissait nombre de difficultés.

La disparition de Jacques Duvernay est une terrible épreuve pour sa famille, ses proches et toute l'équipe municipale de Bourgoin. J'adresse à ses proches, à Alain Cottalorda, le Maire de la ville, toute ma sympathie. Nous serons nombreux à garder de Jacques Duvernay le souvenir d'un homme droit tourné vers les autres, un ami doté des plus grandes qualités humaines.

Lyon, le 26 juin 2010.

21/06/2010

Bad boys

nicolas%20anelka-thumb.JPGPauvre Dominique de Villepin, son appel du 19 juin prévu depuis des lustres s’est perdu dans un week end vampirisé par l’équipe de France de football ou plutôt ce qu’il en reste. Le faux « Bad boy » de la droite française s’est fait piqué la vedette par un Anelka viré, le quotidien de référence du sport français ayant décidé de fabriquer l’évènement en publiant sa « une » grotesque. Cela étant tout le monde pensait en rester là mais en vérité, comme le révèle le site de Libération, l’affaire Anelka n’est que le début du commencement. Alors que le limité Evra, capitaine de l’équipe, nous expliquait, samedi, dans une pitoyable conférence de presse, qu’un traître, au sein du groupe, fournissait des informations à la presse, Grégory Schneider de Libé affirmait quant à lui que Saint-Zidane était probablement à la tête d’un complot contre Domenech. Traître, complot, l’odeur du pâté envahissait le club France et d’ici la rencontre face à l’Afrique du Sud on a la très nette impression que tout peut arriver. Insultes, clans, refus de s’entraîner, disputes, coups, gestes obscènes à l’égard de la presse, les ados attardés et friqués du football français sont définitivement meilleurs pour le bling-bling que pour le foot et Nike qui vient de se payer la tunique bleue pour quelques quarante millions d’euros l’an devrait faire grise mine.

Quant à Laurent Blanc entre la probable volonté de reconstruire avec Gourcuff, son désir de ne pas rompre avec Zidane, nous préférons lui souhaiter bonne chance ce d’autant que peu à peu les langues vont se délier avec comme toile de fond un champ de ruines jonché des cadavres d’Escalette, Domenech, Anelka, Houiller et quelques autres. D’ailleurs si Blanc veut réussir, il doit se convaincre de repartir de zéro en se passant définitivement non seulement de Anelka mais aussi de Henry, Ribéry, Gallas, bref de toute cette vieille garde avariée. Avec les Toulalan, Gourcuff, Lloris, Diabi et Malouda, le retour des tricards comme Benzema, Nasri et voire même Ben Arfa ainsi que l’intégration de plus jeunes, Blanc peut envisager reconstruire sur la durée à condition bien entendu de rompre définitivement avec le « yaourt qui pense » et toute la génération 98.

Bonne fête de la musique à tous.

Lyon, le 21 juin 2010.

19/06/2010

Bigarreau si, bigarreau no

CERISE.jpgIl suffit de lire le Figaro pour s’en convaincre. L’action positive du chef de l’Etat vient se nicher dans les moindres recoins de nos pauvres petites vies. Prenez le prix des cerises. S’il est abordable c’est grâce au Président, c’est tout du moins ce qu’expliquait dans la Pravda gouvernementale, un certain Jérôme Bédier, président de la Fédération du commerce et de la distribution, qui indiquait que l’engagement de modération des marges pratiqué sur la cerise était le fruit des accords conclus à l’Elysée le 17 mai. Mieux Carrefour, probablement pour faire plaisir au président, s’était engagé le week end dernier, sur des opérations « prix coutants ». Ce week end sur les marchés en matant le bigarreau, ayez donc une pensée pour le président à moins que vous ne préfériez vous dire que sur un kilo payé à l’arboriculteur entre 2.50 et 3.50 euros c’est quasi de perte dont il s’agit. Selon les producteurs de cerises de la vallée du Rhône il conviendrait que le prix du kilo se situe aux environs de 4.50 euros pour que le travail puisse être considéré comme rémunérateur et non payé avec des queues de cerises.

Lyon, le 19 juin 2010.

11/06/2010

Ceinture

fond-ecran-equipe-de-france.jpgJe viens de rejoindre Gérard Collomb à Francfort pour les cérémonies commémoratives du 50eme anniversaire du jumelage entre nos deux villes – le risque est donc grand que nous faisions ceinture, ce soir, pour la diffusion de la rencontre France-Afrique du Sud. Réunions bilatérales, mise en lumière par la ville de Lyon de la Fontaine « Oktogon-Brunnen », coopération entre l'ENS Lyon et l'Université Goethe, visite de réalisations urbaines sont au programme d'un séjour également marqué par l'intervention du Maire de Lyon au Symposium sur les « stratégies d'agglomération et de la gouvernance métropolitaine ».

Pour revenir à l'équipe de France, après les deux premières rencontres amicales mais bien modestes, puis la defaite face à la Chine, nos craintes sont intactes. Même si Ribery, Toulalan et une petite poignée d'autres peuvent nous maintenir un moral pas trop en berne, convenons que  «devant » comme « derrière » l'équipe nationale inspire plus d'impuissance et d'approximation que de confiance.

Etant donné qu'en football, pour gagner, il suffit de marquer au moins un but de plus que l'adversaire on se demande qui pourrait, dans les rangs de l'équipe de France, glisser au fond des filets le ballon. Ni Anelka, Govou, Gourcuff, Malouda et même Ribery ne possedent pas pour l'instant cette force. Les Gignac ou Cissé, legitiment vautrés sur la banquette, ne peuvent guère en rever. Reste alors William Gallas notre plus certain atout offensif dont seul le mollet nous apporte jusqu'à ici satisfaction. Verdict ce soir.

Francfort, le 11 Juin 2010.

07/06/2010

Charlots

0_other_portraits_-_general_de_gaulle_by_yerbury.jpgIl y a tellement peu d'écrivains en France qu'un quarteron d'inspecteurs zélés vient de décider d'intégrer "les mémoires de guerre" de De Gaulle parmi les textes littéraires soumis à la sagacité des lycéens de Première L pour leur épreuve anticipée de Français au Bac. Editorialiste souvent commis d'office, Yves Thréard du Figaro est illico monté au créneau pour défendre ce choix ne craignant pas, pour l'occasion, de passer pour un vulgaire factotum lettré et dévoué d'un pouvoir bling-bling fouettant de plus en plus la moisissure. Ne craignant donc pas le ridicule, le journaliste appliqué nous a expliqué que l'on ne pouvait contester la qualité d'écrivain ainsi que le style du Général. Parlant de la valeur littéraire de la plume de l'homme du 18 juin et s'en prenant à la pétition du Snes, le plumitif du Figaro nous a expédié à la face un De Gaulle "outragé" par les pétitionnaires de gauche. Avec des types comme Thréard susceptibles de faire le job en toutes circonstances pourvu que l'ordre vienne d'en haut nous pouvons craindre le pire. Que, par exemple le premier châtel venu inscrive la musique militaire en option musique, qu'en théâtre l'étude de l'œuvre de Louis De Funes devienne fortement conseillée ou que la peinture de Pal Sarkozy serve de boussole aux lycéens toqués d'arts plastiques. Après les ridicules consignes à propos de Guy Mocquet, les péroraisons lamentables sur la Princesse de Clèves, les opérations de communication sur la vertueuse culture cheap du président on pensait que les leçons étaient définitivement tirées. Ce n'est manifestement pas le cas.

Lyon, le 7 juin 2010.

05/06/2010

Cités végétales

Il y a une bonne dizaine de jours, je visitais avec l’agence d’Urbanisme de Lyon l’exposition « Cités Végétales » conçue par Luc Schuiten et qui ferme ses portes à la fin du mois de Juin. Une fois dit que l’architecte et dessinateur Luc Schuiten est le plus exquis des guides pour visiter son exposition, je ne peux vous engager qu’à vous précipiter à la Sucrière (Lyon 2ème) pour vous perdre dans le royaume urbain imaginé par un auteur qui conjugue à merveille utopies et projets les plus crédibles. Revendiquant ses élans de jeunesse liés à une radicalité issue de Mai 68, Schuiten nous invite à refaire son parcours personnel pour échouer avec ravissement dans une Part-Dieu lyonnaise revisitée avec ses ilots de verdure aux allures baroques. Au terme du parcours proposé par le sympathique Belge, le travail effectué par les étudiants lyonnais en architecture mérite lui aussi le détour. Très bonne visite à tous.

> « Cités Végétales » de Luc Schuiten, La Sucrière, quartier du nouveau confluent, Tram T1, arrêt Montrochet.



Découvrez Les Cités végétales de Luc Schuiten à La Sucrière sur Culturebox !

 

Lyon, le 5 juin 2010.

04/06/2010

Dangers du portable

?id=725X1342&site=combuzz.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fcombuzz.files.wordpress.com%2F2010%2F03%2Fsteve-jobs-with-iphone.jpg&sref=http%3A%2F%2Fcombuzz.wordpress.com%2F2010%2F03%2F27%2Fsteve-jobs-apple-comment-reussir-ses-presentations%2FLa chose est assez terrible. Pris en tenaille entre la nécessité d’aider financièrement leurs familles demeurées au pays et une forme de refus d’un travail abrutissant fort mal payé, certains ouvriers chinois de l’usine Foxcomm préfèreraient en finir avec la vie sachant qu’après leur disparition leur employeur verserait à la famille une somme allant de 10 000 à 40 000 euros. Pour évoquer le succès de l’iPhone, de certains appareils Nokia, de la console de jeu Sony ou des ordinateurs Dell on mettait jusqu’ici en avant le design, l’ergonomie, la technologie ou la convivialité, il convient d’y ajouter aussi la déprime et le stress d’ouvriers payés 150 euros par mois pour douze heures de travail par jour, des chaines fonctionnant 24 heures sur 24 avec une pression sans mesure.

Ce malaise généralisé et ces suicides traduisent une situation déplorable qui accouche aussi de grèves sauvages organisées clandestinement. D’ailleurs les experts de la Chine commencent à pronostiquer des tensions et le fait que Honda vienne d’accorder à ses salariés chinois quelques 24% d’augmentation de salaires est, à cet égard, assez significatif.

Bienfaiteur de l’humanité et du peuple chinois, Steve Jobs le charismatique patron d’Apple est bien le seul à nier le calvaire des ouvriers de Foxcomm qui dépriment tout en agençant son foutu iPhone. Jobs, arpentant il y a quelques jours un salon californien a déclaré confus que les ouvriers de Foxcomm disposaient tout de même de restaurants, de cinémas, d’hôpitaux ainsi que de piscines précisant au final, et je cite, que « c’était plutôt chouette » (Libération du 3 juin). L’histoire ne dit pas si emporté par l’émotion, le patron d’Apple était prêt à offrir une morgue toute neuve à ceux de Foxcomm. Il n’empêche que nous pouvons tous nous demander s’il nous est vraiment indispensable d’acquérir un iPhone bien que, très officiellement, après enquête, Apple a tenu à préciser que toutes ces rumeurs concernant Foxcomm étaient infondées.

Lyon, le 4 juin 2010.

Photo: DR

04:35 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iphone, apple, dell, chine, sony, honda, libération, foxcomm, steve jobs, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/05/2010

La vie en Air

airguitar.jpgVous pouvez tout de même l’admettre. Sans moi, vous passiez à côté de l’évènement. Demain, à 14h, sur la plage des Rosaires Plérin à Plérin-sur-mer, se déroule la finale du championnat de France d’Air guitar. Pour les ignorants l’Air guitar est une discipline qui consiste, muni d’une guitare imaginaire, à « jouer » les meilleurs solos de Hendrix, Page ou AC-DC. Etre le roi de la guitare invisible est une chose particulièrement difficile et les meilleurs champions nationaux convergent chaque année vers un lieu, lui bien réel, celui des championnats du monde. Autant vous dire que demain à Plérin notre crédibilité nationale est en jeu car on y choisira celle ou celui qui représentera la France à la finale mondiale d’Helsinki.

Nul ne sait vraiment comment cette expression artistique s’est imposée mais on pourrait dire que Joe Cocker est un peu le pionnier de l’Air guitar, lui qui, en particulier lors du Festival de Woodstock, a, sans le vouloir, imposé les prémices de cet art en voie de mondialisation.

Maintenant que me voilà rassuré du fait que les plus distraits d’entre vous ne prendront pas l’Air guitar pour un concurrent à bas coût de notre compagnie nationale d’aviation, je voudrais vous faire remarquer que le rock n’est pas le seul domaine de prédilection du virtuel placé au rang d’expression artistique majeure. L’Air est sur le point d’envahir bien des domaines et déjà de véritables références s’imposent dans bien des disciplines. C’est ainsi qu’en football on pourrait dire que Gomis l’attaquant suppléant de l’Olympique Lyonnais est sur le point de s’imposer en matière de « Air Football » même s’il est fortement marqué à la culotte par ses concurrents du Paris St Germain. En gastronomie, derrière le catalan Ferran Adrià, champion du monde d’ « Air cuisine », les tenants de la cuisine moléculaire progressent. Guitare, football, gastronomie, la littérature compte aussi quelques « Airs écrivains » qui assez souvent écument les listes des Best-sellers. En particulier, dans notre pays les « Airs journalistes » sont nombreux et excellent, souvent à la télévision, dans l’art de passer les plats. Je le vois bien. Vous m’attendez au virage en vous disant que je vais exclure la politique de ce mouvement fondamental de notre modernité. Rien de plus inexact, l’ «Air politique » existe et nombreux sont les pratiquants qui parlent pour ne rien dire ou qui rivés sur les sondages pérorent n’hésitant pas de temps à autre à changer de point de vue. L’ « Air politique » se mesure facilement, pour cela il suffit de pointer les passages dans les grands médias. Spécialistes des moulinets, grands brasseurs devant l’éternel à l’égo particulièrement développé, les meilleurs spécialistes de l’ « Air politique » s’appellent Michèle Alliot-Marie, Manuel Valls, dans bien des cas Arnaud Montebourg et parmi les jeunes loups de l’UMP ils se comptent par dizaines.

Demain, je vous parle de la 4ème édition des AIR. Rassurez-vous, il s’agit des Assises Internationales du Roman qui se tiennent à Lyon du 24 mai au 30 mai.

Lyon, le 23 mai 2010.

09/05/2010

Il venait d’avoir 18 ans … (chanson)

bachelot-roselyne-video-martine-aubry.jpg?w=300&h=199Bachelot et Yade ne veulent pas d’un mis en examen portant la tunique nationale lors de la coupe du monde de football qui s’ouvre le 11 juin prochain. En indiquant cela nos courageuses ministres sont certaines de tenir bon puisque Franck Ribery et surtout Karim Benzema ne seront auditionnés par les policiers de la mondaine qu’après leur retour Sud-Africain. L’honneur est donc sauf. Celui des ministres, celui d’une police se montrant compréhensive et d’une justice connectée au réel. Ce n’est probablement pas plus mal ce d’autant que cette affaire de « proxénétisme aggravé » est le produit de quelques fuites et d’hallucinants contours.

Hallucinant, quand on considère qu’il s’agit d’un jeune homme de 18 ans, fréquentant trois fois, dont une seule tarifée, une jeune fille de 17 ans. Hallucinant quand on remarque que ce délit de « sollicitation de relations sexuelles avec une mineure » est passible de trois ans de prison. Hallucinant car il conviendrait que ce jeune homme de 18 ans ait agi en connaissance de cause, c'est-à-dire parfaitement conscient que Zahia était une mineure de 17 ans.

Avouez qu’il serait plaisant que nos deux tuniques bleues reviennent d’Afrique du Sud avec le trophée, l’un fort de six passes décisives l’autre d’une demi-douzaine de buts. Bachelot et Yade nous expliqueraient alors que c’est un évènement majeur pour le pays et que certains incidents mineurs intervenus avant la compétition ne peuvent ternir la joie collective d’un peuple rassemblé, l’équipe de Raymond Domenech ayant pour l’occasion passée avec succès son examen d’entrée dans la légende.



Dalida "Il venait d'avoir 18 ans"
envoyé par delamote. - Regardez plus de clips, en HD !

Lyon, le 9 mai 2010.

Photo: DR

06/05/2010

Priez pour eux

dieu_2.gifAujourd’hui, en ce jour de la Sainte Prudence, comment ne pas mettre en garde nos amis chrétiens. En effet, après le boom de la finance islamique, on nous annonce l’essor de la finance chrétienne suite à l’arrivée sur le marché d’un indice chrétien d’actions européennes dont la société Stoxx est à l’origine et qui porte le nom de baptême de « Stoxx Europe Christian Index ». D’après les fondateurs de cet indice béni des dieux, la demande des investisseurs chrétiens pour des placements conformes à leurs croyances était tel que l’on ne s’explique pas l’aspect tardif de cette innovation. Par la grâce de Stoxx et du comité des experts chrétiens réunis pour l’occasion on va pouvoir enfin se lâcher sans la crainte de voir son pognon se nicher dans des trucs pas très jolis-jolis comme la pornographie, le tabac, la contraception ou les jeux d’argent. Je ne sais pas si vous êtes nombreux en lisant ces quelques lignes et à vous réjouir de ce notable progrès mais sachez que votre pognon ainsi divinement sécurisé prendra automatiquement le chemin de la banque HSBC, de Nestlé, de BP dont la contribution généreuse aux côtes américaines relève du miracle, sans oublier la Royal Dutch Shell dont les pêcheurs du monde entier saluent la dévotion. Que l’on se calme, d’autres sociétés cotées sont accueillis dans cet indice chrétien. C’est le cas de quelques-unes nées sous les couleurs de la fille aînée de l’Eglise, je veux parler de Sanofi, BNP-Paribas, LVMH dont les très fortes inclinaisons mystiques sont reconnues ici-bas comme tout là haut et, très bonne nouvelle, Pernod-Ricard.

Avec cet indice chrétien, bien sous tout rapport, il ne sera pas possible d’engraisser les fabricants de clopes ou de pilules contraceptives mais on pourra, en cas de catastrophe boursière, se taper quelques petits jaunes, histoire d’oublier la déculottade et de monter, non pas au septième ciel, mais au moins d’aller vomir dans les toilettes du purgatoire. A quant la carte « Vatican Express » ?

Lyon, le 6 mai 2010.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu