Avertir le modérateur

30/09/2010

Ed

ed-miliband-saura-redonner-de-la-force-au-labour.pngC’est donc avec l’appui massif des syndicats et sans vraiment convaincre le parti travailliste, élus compris, que Ed Miliband se retrouve à la tête de l’opposition quelques temps après la victoire de l’alliance Cameron-Clegg. On devrait d’ici quelques temps en savoir plus sur l’orientation que comptent mettre en œuvre les travaillistes car, convenons-en, au lendemain de la victoire de celui qui aime tant se présenter comme l’anti-Blair, le brouillard le plus londonien est sur le point d’envahir le parti travailliste. La question de l’Irak, les déficits publics, la crise financière, l’Etat et bien d’autres choses qui taraudent les britanniques sont sans réponses. Force est également de constater que le vague positionnement de Ed à la gauche du parti ne nous en dit pas vraiment plus sur ce que pourra être la politique des travaillistes. L’orientation assez fantomatique du nouveau leader sera-t-elle levée quand celui-ci installera son gouvernement non moins fantôme ? Nul ne le sait mais une chose paraît certaine : Ed Miliband a du pain sur la planche.

On le sait, face à son frère David, Ed Miliband a arraché à Manchester une belle victoire conditionnée par la peu glorieuse défaite du labour lors des dernières élections. Au-delà de cette réalité le peu connu Ed à tout intérêt à se retrousser les manches ce d’autant que les premiers sondages dégagent plus de problèmes que de réponses. A la question « Lequel des deux frères serait le plus capable d’exercer la fonction de premier ministre », David Miliband, le battu, semble en meilleure posture que Ed, le vainqueur. En effet David totalise 53% d’opinions le croyant capable de gouverner alors que le frangin Ed n’enregistre que 36% d’opinions favorables le voyant susceptible d’exercer le pouvoir comme quoi là-bas comme ailleurs la vérité d’un parti ne fait pas nécessairement la crédibilité dans l’opinion.

Lyon, le 30 septembre 2010.

Photo: DR

Commentaires

je constate comme vous que chez les travaillistes anglais on retrouve les mêmes méthodes que chez les socialistes français. Campagne electorale interne à gauche puis recentrage immédiat. Le Ed Miliband en question ne devrait pas échapper à cette règle qui favorise tous les opportunismes. Martine Aubry excelle dans ce genre de double discours et j'espère que vous n'allez pas la désigner. A l'inverse de Lionel Jospin elle risque de faire un bon premier tour en s'écrasant lamentablement au second.Entre Strauss et Hollande vous avez des candidats de valeur capables de conduire une politique de redressement du pays sans mentir à l'électorat de gauche et à l'ensemble des français. Sachez en faire profiter la gauche pour que l'on n'entende plus du tout parler de Sarkozy après 2012.Quant aux primaires je persiste à penser que c'est un piège tendu par les Aubry, Hamon et Montebourg.Face à cette direction calculatrice et opportuniste cela ne serait pas du luxe que vous puissiez accélérer les choses. Je constate que françois Hollande avance avec intelligence. Quant à DSK, c'est un mystère. Je consulte avec régularité votre blog mais je n'arrive pas à percevoir vers quel candidat vous souhaitez vous porter.Comptez-vous nous en dire plus un de ces jours? Permettez-moi de vous remercier pour la qualité, la diversité, le ton et la pugnacité de votre blog et de féliciter S.Nivet votre nouveau "pensionnaire".

Écrit par : gilles | 03/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu