Avertir le modérateur

22/08/2010

T comme "Théâtre"

T.jpg

Triste et maudit été 2010 pour les lyonnais amateurs de théâtre puisque Philippe Faure, le directeur du théâtre de la Croix rousse s'en est allé, lui qui était tout sauf un malade imaginaire.

Demain, beaucoup d’entre-nous retrouveront le travail et, m’adressant là tout particulièrement aux lyonnais, je vous suggère de songer au cours de la semaine à vos abonnements si le théâtre vous intéresse. « Les Célestins » et « La Croix Rousse » proposent en effet une belle saison 2010-2011 et il ne faut pas être grand clerc pour prévoir à terme quelques embouteillages pour certains spectacles, certains jours. Plouf ! plouf ! Commençons par la Croix Rousse qui propose le beau menu concocté par Philippe Faure et accueille en Octobre l’excellent et toujours aussi beau Sami Frey, qui joue et met en scène « Premier amour » de Beckett, un spectacle créé l’hiver dernier au Théâtre de l’Atelier.

Pas le temps de se remettre de l’évènement puisque on nous suggère dans la foulée, « La Médaille », une adaptation du roman de Lydie Salvayre par Zabou Breitman puis début novembre 2 dates pour Christophe, le musicien étant sur le point de devenir un véritable pensionnaire croix roussien. Je ne vais pas vous faire l’article dans les moindres détails mais sachez que le théâtre de la Croix Rousse enchaîne avec Sylvie Mongin qui adapte Charles Juliet, des « Précieuses ridicules » popisantes, Victor Hugo mis en scène par Laurent Pelly, l’épatant Olivier Py adaptant les contes des frères Grimm sans oublier Perec est également de la partie.

Du côté des « Célestins », le menu est lui aussi alléchant puisque Claudia Stavisky invite d’entrée Jean-Louis Trintignant qui interprétera Prévert, Vian et Desnos dans un spectacle teinté de musique. Après « La nuit, les brutes » une création mêlant également musique et théâtre, Bruno Boëglin nous revient avec « Le prix Martin » et je ne vous cache pas attendre avec impatience la confrontation de Boëglin à l’univers bourgeois de Labiche. Après « Les récits de Choukchine » spectacle en russe surtitré en français puis « L’Opéra du Dragon » mis en scène par Johanny Bert, Lavelli débarque aux Célestins avec « Le Garçon du dernier rang » précédant « Les nouvelles brèves de comptoir » de Gouriot (Théâtre du Rond Point). Pour les fêtes de fin d’année, place à Alfredo Arias et son « Cabaret Brecht Tango Broadway », en janvier Jean-Pierre Vincent avec un Marivaux (Théâtre des Amandiers) et surtout le Théâtre du Soleil qui, depuis le Palais des sports de Gerland, fortement inspiré par Jules Verne et en partie écrit par Hélène Cixoux, proposera son nouveau spectacle « Les naufragés du fol espoir (aurores) ». Un évènement ! Shakespeare, Ionesco, Molière prendront la suite sans oublier bien entendu du 17 mars au 7 avril le spectacle mis en scène par la patronne des Célestins, Claudia Stavisky, « Le dragon d’or » un dyptique dont on nous dit qu’il est « l’évocation du déracinement, le rapport au pays d’origine ou au pays d’accueil », comme une sorte d’interrogation sur « des crispations nationalistes qui hantent les sociétés en proie aux doutes et aux crises.»

Théâtre de la Croix-Rousse, accueil et réservations au 04 72 07 49 49 et sur www.croixrousse.com

Théâtre des Célestins, direction Claudia Stavisky et Patrick Penot, billetterie au 04 72 77 40 00 et sur www.celestins-lyon.org

Lyon, le 22 août 2010.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu