Avertir le modérateur

18/07/2010

C comme "Care"

C 2.jpg

C’est avec une surprise pas loin d’être totale que les socialistes ont découvert, en écoutant un beau jour d’avril Martine Aubry, que le temps du « Care » était venu. « N’oublions jamais qu’aucune allocation ne remplace les chaînes de soin, les solidarités familiales et amicales, l’attention du voisinage » nous avait alors expliqué la Première Secrétaire du Parti Socialiste convoquant ainsi cette sorte de philosophie née aux Etats-Unis, semble-t-il au début des années soixante-dix.

martine-aubry.jpgPansement sur une jambe de bois, bobologie politique, cache-sexe compassionnel, stade dégradé de la social-démocratie, les critiques fusèrent face à ce concept qui aurait été livré à Martine Aubry par le laboratoire d’idées du PS dirigé par Christian Paul, un ami de Montebourg. Quelques jeunes intellectuels comme la philosophe Fabienne Bruyère ou le sociologue Guillaume Le Blanc montèrent au créneau pour expliquer que ce « Care » était par nature de gauche car critiquant un libéralisme porteur d’individualisme. L’économiste Serge Guérin quant à lui, au nom de principes comme la « bienveillance » ou « l’implication » se fit également l’avocat de cette cause qui, avouons-le, n’a pas véritablement été en situation de prospérer. Depuis ce coups d’avril 2010, force est donc de constater que le « Care » de Martine Aubry patine et, à mon très humble avis, pour longtemps.

Lyon, le 18 juillet 2010.

 

06:50 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : martine aubry, ps, care, bien-être, lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu