Avertir le modérateur

08/01/2010

Fin d’une illusion

philippe_seguin-d2.jpgAvec la participation de Philippe Séguin sonne la fin définitive de cette illusion qui perdurait, on ne sait trop pourquoi, dans la vie politique française, je veux parler du gaullisme. Même s’il n’aimait pas que l’on puisse le qualifier de droite, Philippe Séguin était avant tout un « baby Chirac » mais probablement homme à s’amuser du fait que certains commentateurs parlent de « séguinisme ».

Quand on connaît la trajectoire de Fillon et Guaino, le meilleur hommage que l’on puisse rendre à Séguin, c’est bien entendu de réaffirmer que le « Séguinisme » n’existait pas.

Séguin, lui, par contre, existait et si on ne peut être qu’attristé pas sa disparition nous aussi constater qu’une parenthèse se ferme. Une période où certaines personnalités de la droite française pouvaient incarner une « sensibilité sociale », une volonté républicaine clairement affirmée et revendiquée et le goût de l’intérêt public.

Philippe Séguin disparaissant, le paysage est définitivement dégagé pour laisser la place nette aux clones de Sarkozy et à tel ou tel chou-chou du Président, à un Copé carnassier ou à l’esbroufe d’un Villepin gonflé d’orgueil. On m’objectera que Philippe Séguin n’était pas le dernier des gaullistes puisque Chirac et Pasqua sont encore de ce monde. Même si nous devons souhaiter une longue vie à ces deux-là, constatons tout d’abord que ce duo fondateur du RPR n’est plus dans ce monde politique qu’il pâturait depuis des décennies mais surtout que leur certificat de gaullisme n’est que de complaisance.

Séguin s’en allant, un point de non retour est atteint par la droite française et ne me dites pas que les Sarkozy Copé, Chatel, Bertrand ou autres Fillon peuvent se prévaloir de l’héritage de Séguin et du gaullisme même si, dans les jours qui s’annoncent, ils s’efforceront tous de nous faire croire le contraire.

Lyon, le 8 janvier 2010.

Photo: DR

Commentaires

Bonjour,

Je milite au PS et je vous invite tous a aller soutenir Jean Jack Queyranne pour les elections regionales de 2010 en Rhone Alpes sur http://www.uneregion-davance.fr

Écrit par : Nicolas | 08/01/2010

Au regard de son parcours et de ses prises de position, s'il fallait à tout prix chercher un dernier gaulliste social, je pense que l'on pourrait attribuer ce "statut" à François Baroin, actuel Député-Maire de Troyes.
Parce qu'il ne doit pas sa réussite politique à son seul nom, parce qu'il a toujours condamné le libéralisme effréné, parce qu'il s'est opposé à la réintégration totale de la France dans l'Otan et parce que comme de Gaulle, il a toujours défendu la loi de 1905, rappelant que le religieux devait demeurer dans la sphère du privé, position que certains élus de gauche oublient parfois à travers leurs actes, y compris à Lyon.
PS : cette modeste analyse a pour seule vocation le débat historique. Je ne suis pas par ailleurs aficionado de François Baroin dont je n'oublie pas qu'il est membre de l'UMP.

Écrit par : Cédric Rousset | 09/01/2010

Mr Philippe Seguin était un homme intègre, juste, proche des gens, je ne l'ai jamais approché, mais souvent aux informations on le voyait discuter avec tout le monde, pas seulement, l'élite. A la cour des comptes, il a fait un travail formidable, il a découvert plusieurs magouilles pourtant soigneusement enfouies tant par la droite que par la gauche, c'était un VRAI GAULLISTE, le dernier rempart contre les abus du pouvoir exécutif. Mon plus profond respect et sincères condoléances à la famille.

Écrit par : Naguima | 12/01/2010

Sincères condoléances pour cet homme qui reflétait une sympathie profonde. On le sentait honnête et sincère.

Écrit par : Magicien Lyon | 19/01/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu