Avertir le modérateur

21/10/2009

Cagnotte

CAGNOTTE2.jpgC’est finalement une idée du député socialiste Gaëtan Gorce qui va peut être permettre à Nicolas Sarkozy de se sortir de la polémique autour de la candidature de son fils à la présidence de l’EPAD. Vite reprise par le porte parole du gouvernement, Luc Chatel, la proposition consiste à ce que les représentants de l’Etat dans cet organisme public ne prennent pas part au vote. Ainsi, Jean Sarkozy sera élu (ou pas) par ses pairs et le soupçon d’une intervention de l’Elysée s’éloignera.

Une idée au demeurant intelligente qui en revanche met le représentant de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris au sein de l’EPAD dans une situation délicate. En effet, dans cette configuration il y aura 9 votants : 4 élus de droite, 4 élus de gauche et le représentant de la CCI. S’il ne votait pas avec la droite, ce qui est peu probable, Jean Sarkozy ne serait pas élu même en cas d’abstention car il perdrait au 3ème tour au bénéfice de l’age. Certes la présence en face de lui d’un candidat communiste, le maire de Nanterre, ne facilitera pas un vote de l’élu consulaire contre le fils de. On peut quand même imaginer les pressions que va subir ce brave homme avec un effet crescendo jusqu’au 4 décembre.

Quand au fond de cette affaire on peut entendre que l’age de Jean Sarkozy ne peut faire figure d’argument, quant à sa capacité à gérer l’EPAD je ne sais plus qui a très justement dit que l’organisme avait un directeur général et une équipe administrative suffisamment compétente pour assurer la continuité. Et puis on sait à Lyon depuis le cas de Thomas Collomb l’injustice qu’il y a lorsque l’on pénalise un fils au nom du père.

De mon point de vue le problème n’est pas là il se situe dans le fait que Jean Sarkozy élu il aura une influence majeure sur les décisions nécessaires au développement du quartier de la Défense et une capacité de pressions en tout genre sur les intervenants économiques et financiers. Et sur ce terrain on ne peut pas ne pas faire le lien entre le père et le fils, entre l’EPAD et l’Elysée. Or comme on peut l’imaginer le père sera candidat en 2012 et l’on a vu se constituer des cagnottes de campagne avec des outils moins performants. D’ailleurs ce n’est peut être pas un hasard si l’idée de désigner Jean Sarkozy pour ce poste vient du couple Balkany, des experts en la matière.

Philippe Dibilio

Photo:DR

Commentaires

Nous sommes dans la république Fromago-Bananiere, c'est un précédant grave qui va alimenter et exacerber la majorité de la population pour l'avenir. Sarkozy à signé son destin politique, même avec le bourrage de crane des médias acquis à sa cause.

La Gauche ne sera pas une solution pour les Français, car elle roule pour elle même, nous le voyons bien à Lyon ou seul Gérard Collomb et quelques responsables tels que Mr Touraine et d'autres qui se comptent sur le doigt d'une seule main, travaillent vraiment pour les Lyonnais. Le reste sont comme dans une secte inaccessibles, égocentriques, roublards et "salariés de luxe"

Si la droite ou un autre partie politique s'appliquerait en entreprenant un dialogue avec la population et en changeant certaines choses, je pense sincèrement qu'aucun "salarié de luxe restera élu, ils iront tous pointer au chômage.

Ils ne sont pas capables de tenir un blog comme Mr Sècheresse, d'être à l'écoute des inquiétudes de leurs électeurs et d'être démocrate à fond.

Écrit par : Michel Lévy.Madrach | 21/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu