Avertir le modérateur

12/10/2009

Hollywood sur Rhône

La semaine qui s’annonce est placée dans l’agglomération sous le signe du cinéma puisque à partir de demain jusqu’à la fin du week end se tient la première édition du « Grand Lyon Film Festival » concoctée par Thierry Frémaux le directeur de l’Institut Lumière.

Il n’était pas facile, parmi les centaines de festivals qui existent dans le monde de trouver un concept original qui par ailleurs correspondait à la spécificité lyonnaise, ville de naissance du 7ème art. L’équipe de Thierry Frémaux nous propose donc un parti-pris particulièrement original que l’on pourrait mémoriser par deux « P » : Public et Patrimoine.

L’idée du « Grand Lyon Film Festival » est de tourner l’évènement vers le grand public puisque, au-delà de la transformation de la Halle Tony Garnier en salle géante de cinéma, les cinémas implantés dans la plupart des communes du Grand Lyon seront autant de terres d’accueil pour des centaines de projections qui seront toutes accompagnées de la présence d’un réalisateur, d’un acteur ou d’une personnalité. Dans le même temps et ce pour toute la durée du Festival, le CNP des Terreaux, le Pathé Bellecour, le Comoedia et le Cinéma Opéra seront les QG de l’évènement. Inutile car vain de décrire ici, par le détail, l’ensemble des programmations mais, à coup sûr, la rétrospective Sergio Leone et la remise du Prix Lumière 2009 à Clint Eastwood seront des moments forts de cette première édition.

De nombreuses personnalités vont donc accompagner les projections. A cet égard on salivera à l’idée d’entendre Gaspar Noe parler de Don Siegel, Asia Argento évoquer son père cinéaste mais aussi scénariste de « Il était une fois dans l’Ouest » où les frères Dardenne présenter « l’ennemi public ». En décidant de tourner « Grand Lyon Film Festival » vers le très grand public, Thierry Frémaux n’en oublie pas pour autant de nous rappeler la vocation de l’Institut Lumière mais aussi l’objectif patrimonial du festival. Les cinéphiles ne seront en aucune façon oubliés pendant la semaine. Avec Clint Eastwood, Sergio Leone, Don Siegel, le cinéma coréen de Shin Sang-Ok sera également en vedette nous permettant de (re) découvrir un auteur majeur du cinéma décédé il y a trois ans et à la tête d’une filmographie de plus de soixante-dix films. Films noirs jusqu’ici invisibles, films inconnus d’auteurs comme Lindsay Anderson ou Ralph Nelson permettront, dans d’excellentes conditions, de mieux appréhender quelques trésors du patrimoine mondial du cinéma. Bonnes toiles à toutes et tous.

  • « Grand Lyon Film Festival », du 13 au 18 octobre 2009.

Informations, accueil et billetterie au « Hangar du 1er film », Lyon 8ème arrondissement, au 04 78 76 77 78 et sur www.lumiere2009.org

Lyon, le 12 octobre 2009

Commentaires

Et le cinéma Lyonnais?
Ces Techniciens?
Ces Décorateurs?
Ces réalisateurs?
Ces acteurs?
Et tout l'art voisin?

C'est la plèbe n'est ce pas...Sacré Thierry Frémaux vous n'êtes qu'un faux pâtissier qui se prend pour un Abbé.. N'est pas Picasso qui le veut.

Les gens de tout horizon, comme les gens du métier veulent un vrai festival, par un bureau d'intérêt-business en cas de vaches maigres.

Écrit par : Michel Levy Madrach | 12/10/2009

On met un gros paquet sur la table pour le Lyon Film Festival, décrété comme LE festival de cinéma que Lyon se devait d'avoir, et on oublie toutes les petites asso qui se battent chaque année pour continuer de faire vivre leur festivals, et pour certaines, depuis 15 ans maintenant. Et la ville ne leur donne aucune subvention, ou si peu.

Ah elle est belle la culture cinématographie lyonnaise, si belle qu'elle en a mal aux chevilles.

Écrit par : Kessy | 12/10/2009

Vous me direz qu'avec une télévision aussi ringarde que TLM, avec des pseudo professionnels, qui ne sont la que pour la paie de fin de mois... nous ne sommes pas prêt d'émuler Cannes; Clermont-Ferrand ou Avignon. Si les dirigeants auraient été des pros et des passionnés, beaucoup de sangsues seraient au chômage ou ailleurs... Ne dit on pas qu'aux pays des aveugles les borgnes filous sont rois..?

Écrit par : Michel Levy Madrach | 12/10/2009

En marge de ce festival, le festival Artischaud montre que les auteurs veulent bien aussi mettre en libre téléchargement leurs œuvres sur internet pour tout un chacun...
http://www.20minutes.fr/article/355609/Lyon-Un-festival-qui-incite-a-telecharger.php

Écrit par : Aisyk | 16/10/2009

« Et mon cul, c'est du poulet ? » Clint Eastwood a prétendu, sur la scène de l'Institut Lumière, ne savoir dire en français que cette seule expression, que lui ont apprise des amis facétieux. Les Français, en revanche, connaissent fort bien l'acteur-réalisateur, et lui ont fait un triomphe à Lyon, où il a reçu un prix pour l'ensemble de son oeuvre, lors de la première édition du Festival Lumière.

Écrit par : marco | 19/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu