Avertir le modérateur

30/09/2009

Si m’en croyez camarades…

Halde aux vieux!.jpgSi vous voulez avoir la nausée, lisez l’article de Mustapha Kessous dans le Monde du 24 septembre dernier. Il fait mal. Très mal. Il raconte le racisme ordinaire de la France d’aujourd’hui. Un racisme puant et auquel le qualificatif de franchouillard que souvent nous lui accolons est un doux euphémisme.

J’ai à l’esprit – et vous aussi certainement – d’autres exemples à ajouter à ceux, personnels et déjà trop nombreux, de «Monsieur Kessous» comme il a pris le parti de se présenter pour éviter, en disant son prénom, que ne se ferme une fois de plus la porte, et ce avant même qu’un regard soupçonneux ne vienne l’examiner au travers d’un judas. Le journaliste lyonnais du Monde termine son article en lettres lasses : «On dit de moi que je suis d’origine étrangère, un beur, une racaille, un islamiste, un délinquant, un sauvageon, un «beurgeois», un enfant issu de l’immigration… Mais jamais un Français, Français tout court».

Je vous avoue qu’à côté de cela, les âneries de la Halde - cette Haute Autorité chargée de lutter contre la discrimination - fustigeant les manuels scolaires parce qu’ils «véhiculent une image très négative des séniors», paraissent un brin dérisoire. D’autant que la HALDE appuie son éclatante démonstration sur ce beau poème de Ronsard «Mignonne allons voir si la rose» !... Les sages (?) de la HALDE ne contribuerait-ils pas eux aussi, par leur gâtisme intellectuel, à propager une image très négative de ceux que l’on appelle les séniors dans la novlangue?

Tout aussi tiédasse, la rédaction de l’une des questions soumises au vote des militants du PS le 1er octobre prochain à propos de la diversité. Pour contribuer «à une meilleure représentation des diversités de la société française», le rédacteur explique qu’il s’agit de viser «l’accès aux responsabilités de militants issus de l’immigration, d’ouvriers, d’agriculteurs, d’employés du secteur privé…». Mettre cela sous l’intitulé « diversité » c’est plutôt fadasse. À force de vouloir toujours faire une synthèse genre grand écart, on se déchire les membres ou on se noie dans le soap opéra. Quant à prendre les employés du secteur privé (contrairement à ce qu’affirme la vulgate droitière, ils sont nombreux au PS) comme mesure de la diversité !?...

L’autre soir, un camarade noir m’a demandé : «Et on en voit combien des comme moi aux manettes nationales de la République ou du PS ?». J’ai vraiment eu du mal à lui répondre que nous étions en train de changer. Il a maintenant quelques boucles blanches et serrées sur les tempes, c’est un sénior comme moi.

J’ai envie de pasticher le poète :

Donc, si m’en croyez, camarades

Tandis que les partis paradent

En leur plus triste forteresse,

Forcez, forcez notre demande :

Arrachons-les à leur prébende

Car les ans passent et le temps presse.

 

Jean-Paul Schmitt

Commentaires

Bravo pour votre commentaire et vos idées magnifiques que je respecte profondément.

J'ajoute aussi qu'à Lyon dans le berceau du Cinéma si je puis dire..

Les dossiers de demande d'aide à l'écriture ou de financement pour la réalisation et production de films, des personnes ayant des noms à consonance étrangère Africaine et Maghrébine sont automatiquement jeté à la poubelle. Cela dure depuis 30 ans et le comble... ces gens responsable et payé par nos impôts... de la Région, de Rhône Alpes cinéma, Institut Lumière et d'autres institutions culturelles, sont impossible à changer, eux même cousins, de députés ou familiers de notables politiques de gauche ou de droite.. Je sais que ce billet n'apportera absolument rien , mais quand un Pays va à la dérive ainsi, il s'enfonce dans la plus dangereuse des pauvreté..


je ne suis qu'une goutte dans cette océan.. c'est pour cela que j'envisage de quitter ce pays vers d'autres cieux plus cléments.

Michel Henry Édouard

Écrit par : Michel Henry Edouard | 30/09/2009

Aubry a fait du PS un Ouboros désincarné et qui n'a rien a envié aux gisants du siècle passé... Rénovation, parait-il... Après avoir critiqué le fichage et EDVIGE (position du PS très louable et utile sur ce thème, soit dit en passant), vla-t'y pas que Solferino nous en livre un succédané interne. A quand un théorème mou de la quadrature du cercle des alliances qu'on va faire seuls dans notre coin?
En fait, j'ai compris. Ils cherchent le salut en creusant. Pas con comme idée. Encore quelques centaines de millions de coups de pelles et pioches et ils pourront respirer l'air vicié de Pékin. Eureka ! C'est ça le vrai programme. Devenir capitalo-communistes !

La "HALDE", on dirait le titre d'un sketch de Bigard... Idéal à caler entre "la chauve-souris", "le laché de salopes", ses trips mystiques sur Dieu et les autres, et sa collecte de bouchons en plastique.
"La HALDE, grande pourfendeuse du racisme anti-vieux" - J.M. Bigard, le 11 septembre 2011 à Vatican city (Pope Town inside) - 10€.
Il y a tellement à faire ailleurs en terme d'intolérance dans les manuels scolaires. C'en est désolant. Et puis tous les français en côtoient des vieux, et ceci dès la naissance. La bonne bouille à pépé et mémé, la trombine du papa noël, tous nos politiques et plus généralement tous les vieux qui ne veulent pas laisser la place aux jeunes. On a tous reçu notre dose. L'intégration des vieux est parfaite dans notre pays. En plus, passés un certain âge, ils sont payés à rien foutre. Le pire, c'est que malgré tous ces avantages, on les ennuie jamais en les dénigrant collectivement ou en les traîtant de vieux branleurs (et Dieu sait que ça s'astique le manche dans les maisons de retraite!). Après tout ça, ça ne me gène pas du tout de me faire traiter de jeune con. Je trouve même ça gratifiant.

Concernant monsieur Kessous, j'ai été très ému par son article que j'ai lu il y a presque une semaine. Je le suis toujours. J'ai honte de ce que mon compatriote, potentiel frère d'arme, a eu à subir au sein de notre communauté nationale uniquement car il est né avec un nom à consonance extra-européenne. J'ai beau faire des efforts intellectuels, je ne comprends pas comment nous pouvons encore en être là aujourd'hui. J'ai eu l'impression de lire les mots de ma grand-mère qui avait subi le racisme anti-polack de la seconde guerre mondiale et des années de reconstruction. Pas simple d'être ancien élève de l'Education Nationale, d'être un contribuable français, de respecter les règles de la République, et j'en passe, pour se voir, après des années de travail et de sacrifice, encore dénier sa nationalité jusqu'à sa valeur et sa dignité humaine... J'ai juste honte.

Cet article m'avait tellement touché que j'avais appelé monsieur Kessous, mon frère lyonnais (la fraternité est bien sur le fronton de toutes les mairies!), dès la fin de la lecture de son article. Je l'ai eu au téléphone alors qu'il travaillait dans son bureau situé au siège du "Monde". Je peux vous garantir que c'est un homme charmant et très fin, du peu que j'ai pu en attester. Je l'ai même trouvé ému par ma démarche (vous me direz, elle venait du coeur, j'ai pas réfléchi et ça devait s'entendre). Moustapha (Mustapha?), si jamais un jour tu lis ces lignes, sache qu'aujourd'hui plus qu'hier je ferais ce qui m'est possible pour que plus aucun autre homme dans ce pays n'ait de nouveau à écrire ces mots qui furent tiens. Nous nous devons bien ça entre frères. Si les frères ne peuvent pas se soulager leurs souffrances quand ils le peuvent, à quoi servent-ils? Qu'est donc devenue notre véritable identité nationale? Tiens bon. Ensemble, nous sommes l'avenir !

Et dire que l'honnêteté, le mérite et le courage n'ont ni odeur, ni couleur...

PS: belle licence poétique, l'ami Jean-Paul. :)

Écrit par : Kévin G. | 30/09/2009

A PROPOS DE RHONE ALPES CINEMA

je sais que les responsables n'ont rien à voir avec le domaine artistique (Direction générale et production), (Accueil des projets et secrétariat général)(Promotion et diffusion des films) (Bureau des Auteurs)

Je sais aussi que cet organisme ne sert aucun réalisateur, aucun auteur, aucun artiste. Juste les amis de... et les pseudos, gens recommandés par machin cousin de truc..


J'espere seulement qu'un jour Lyon et les vrais Lyonnais, auront un vrai cinéma, un vrai festival, un vrai bouillon du 7 eme art, que les artistes portant des noms Hébraïques, Arabes ou Africains seront respectés.

J'espère ne plus voir partir de notre belle ville de Lyon des vrais artistes, à cause de ces parachutés par je ne sais qui, et qui ne sont la que pour leur barrer le chemin et leur brûler les ailes.

Avec l'histoire tant riche et merveilleuse de Lyon la ville des lumières et du berceau du cinéma nous n'avons pas le droit d'être à la merci de ses gens là..

Nous n'avons même pas un seul vrai festival international qui se respecte! C'est une catastrophe!

Vive Lyon, Vive la France A bas les Inquisiteurs!

Écrit par : Michel Levy Madrach | 04/10/2009

Bien dit Michel !
Halte à l'antisémitisme au cinéma !!!
CNC = SS

Écrit par : Raph | 06/10/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu