Avertir le modérateur

26/05/2009

Indécent

peau_de_banane.jpgOn le sait la délicatesse n’est pas une vertu qui occupe le champ politique, mais tout de même. En se mettant à trois élus verts de Villeurbanne, l’irascible Béatrice Vessiller en tête, pour donner une interview au Progrès dont le seul but est de « flinguer » Bernard Rivalta on atteint là les sommets de l’indécence. A leurs yeux rien ne va au Sytral que préside Rivalta : tarifs trop élevés, projets villeurbannais retardés etc… Même lorsque le journaliste évoque le fait que l’Etat n’accorde que des miettes aux transports lyonnais B. Vessiller tacle Rivalta car, dit elle, les projets du Sytral ne sont ni « grenello-compatibles » ni assez Plan Banlieue compatible. Tout ça comme si le président de l’organisme de transports était seul à bord, décidant de tout et ne rendant de comptes à personne. Or chacun sait, et Béatrice Vessiller en particuliers puisqu’elle siège au conseil syndical, que le Sytral est un outil de la politique d’aménagement du Grand Lyon (beaucoup) et du Conseil Général (un peu) lesquels donnent le là du plan de mandat. En fait la question des transports relève ici plutôt du prétexte tant il est évident que cette interview ne vise en fait qu’à donner le coup de grâce à Bernard Rivalta à Villeurbanne. La bouche en cœur Béatrice Vessiller donne crédit au maire de la ville des meilleures intentions et son acolyte J.C Ray accuse Rivalta de jeter des peaux de bananes sous les pieds du premier magistrat.

Dans cette querelle villeurbanno villeurbanaise qui agite le landernau socialiste local de longue date les verts prennent donc publiquement fait et cause pour celui qui les a fait rois depuis le déclin du PC et ils tirent sans ménagement sur l’ambulance Rivalta. Vessiller glisse d’ailleurs dans son propos cette phrase assassine : « mais peut-on encore compter le conseiller général du canton nord comme un élu de la ville »? Jusqu’en 2011 en tout cas il sera titulaire de ce poste mais par cette perfidie Béatrice Vessiller lance le débat de la non-reconduction de l’intéressé à la candidature, un souhait du maire sans doute, que les Verts devancent certainement pas sans arrières pensés. Avec ce comportement de Harki la basse manœuvre que représente cette interview atteint l’indécent voire pire de la part de plus de ces messieurs et dames venus à la politique en nous expliquant qu’il fallait en changer les mœurs, faire de le politique autrement, la moraliser. Une fois en place ces belles intentions ont tendance à s’envoler dans l’espoir du moindre siège supplémentaire.

Philippe Dibilio

Commentaires

Les comportements que vous denoncez sont les mêmes que ceux dont vous abusez ce jour, l'hypocrisie en plus!!! Pas un mot sur la blanche colombe rivalta que vous défendez bec et ongle!
Le fossé séparant les verts et rivalta sont le honnête pas tant intellectuelle mais financière d'aucuns n'ont été poursuivis pour indemnités illégales! Alors oui grâce a eux et leur action les moeurs en politique vont changer sur ce point!!! Le sytral et la classe politique pourra enfin retrouver ces lettres de noblesses en supprimant ce type comportement!!!!
Mais peut être pensez vous que les politiques peuvent ils tout se permettre !!! Drôle de façon de concevoir la république!!

Écrit par : Marie | 26/05/2009

1- L'article des Verts dans le Progrès est une réaction à celui paru une semaine plus tôt qui laissait monsieur Rivalta décrire ses beaux projets à Villeurbanne et lancer quelques contre-vérités comme le fait que la ligne A7 (Gerland-Mermoz-Villeurbanne) serait retardée pour des raisons d'urbanisme alors qu'elle l'est pour des questions de priorité politique (Tram Eurexpo et Grand Stade). Béatrice Vessiller est la seule à avoir exprimé ce fait en conseil d'administration du Sytral !

2- Comment peut-on parler d'ambulance en parlant de Rivalta, c'est vous qui êtes indécent monsieur Sècheresse ! Cet homme doit plus d'argent au contribuable (et à l'usager TCL qui se prend 2% d'augmentation chaque année !) que certains des parlementaires anglais qui font pourtant la une des tabloïds... Le parti socialiste est-il donc totalement à jeter à la poubelle ? Vous méritez la claque que vous allez prendre le 7 juin. Mais cela ne fait rire personne, ne vous y méprenez pas.

Écrit par : Certain-chambaud | 27/05/2009

Pardon monsieur Sècheresse, je n'avais pas vu que le post était de Philippe Dibilio. Pardon pour le PS aussi, donc, sur le coup !

Écrit par : Certain-chambaud | 27/05/2009

un blog de vieux politicars lyonnais pensionnés.Normal de prendre la défense du fort contre le faible.

Écrit par : corruption | 30/05/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu