Avertir le modérateur

09/05/2009

A la relance

grues.jpgVient d’arriver dans l’agglomération lyonnaise une de ces mésaventures porteuses de sens. Alors que la commune de Sathonay-Camp devait accueillir le siège régional de la gendarmerie sur un site appartenant à La Défense, une heure avant la signature définitive entre le représentant de l’Etat et le Responsable du Consortium en charge de la construction, un fax arrive dans les bureaux de l’entreprise choisie : « Rendez-vous annulé ». Motif invoqué désormais par le gouvernement, « l’opération n’est plus retenue ».

La chose pourrait apparaître comme cocasse puisque c’est la Ministre Alliot-Marie, jadis en charge de la Défense et donc de la gendarmerie qui avait donné le feu vert à une telle opération. Depuis, vous le savez, la même Alliot-Marie est devenue Ministre de l’Intérieur avec une compétence nouvelle sur la gendarmerie et c’est elle qui au dernier moment vient de renvoyer gendarmes, élus et entrepreneurs dans une mouise sans nom.

En effet, l’entreprise retenue pour édifier le siège dans cette commune du « Grand Lyon » était à la tête, pour l’occasion, d’un groupement constitué de constructeurs, architectes et bureaux d’études.

Dans la nécessaire phase d’études du projet pas moins de 10 M d’euros avaient été engagés en études pour un chantier comprenant six bâtiments et 422 logements. Depuis le Fax assassin, il ne reste plus que les yeux pour pleurer aux opérateurs de ce projet qui, d’après les milieux de la construction, représentait 400 emplois à temps plein sans compter ceux induits. La Communauté Urbaine quant à elle qui avait conduit les études nécessaires peut désormais classer un dossier qui devrait prendre le chemin des oubliettes.

Alors que le gouvernement ne cesse de palabrer sur son « plan de relance », que le Ministre Devedjian parade et que le Sénateur UMP local désigné pour occuper le très honorifique poste d’ « Ambassadeur pour les régions Bourgogne et Rhône-Alpes » (Sic !) regarde ses chaussures, il ne reste plus aux élus locaux et entrepreneurs qu’à méditer sur la façon dont on s’occupe aujourd’hui du pays.

Je vous le disais cette mésaventure a du sens. Elle en dit probablement beaucoup sur la capacité du gouvernement à naviguer dans cette crise. Plus sûrement à indiquer, qu’au-delà de l’incompétence, le mépris est sa deuxième nature.

Lyon, le 9 mai 2009.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu