Avertir le modérateur

31/03/2009

En retard d'une guerre

Est_Lyonnais.gifAlors que chaque français cherche à son niveau à affronter la crise, les élus des villes de la Communauté de Communes de l’Est lyonnais, c’est à dire celles situées autour de l’aéroport Lyon Saint Exupéry, ont d’autres soucis. Ils ont, en effet, tenu pas moins de 24 réunions dans le secteur pour contrer une offensive qu’ils jugent imminente: l’absorption de leur territoire par le Grand Lyon.

Une offensive qu’ils sont les seuls à redouter mais que les propositions de la commission Balladur sur l’évolution des institutions a réveillé dans leurs esprits. Cette attitude n’est pas sans rappeler l’histoire d’Astérix et de son village gaulois. Car de quoi s’agît-il? Les communes concernées, toutes limitrophes du Grand Lyon, ont vu depuis des années leur développement activé par la présence de l’aéroport sur leur territoire, un équipement totalement à la charge de la CCI de Lyon, de l’Etat de la Région et de Grand Lyon. Mais qu’importe puisqu’ils en tirent les bénéfices. Un bénéfice généré, entre autre, par la taxe professionnelle directe ou indirecte (du fait des implantations facilitées par la présence de Saint Ex) et cela ils veulent le conserver entre eux. Voilà bien un comportement étroit et réactionnaire. Il est évident, en effet, que le sens de l’histoire appelle des intercommunalités plus vastes et en capacité de peser en Europe. Un besoin tellement évident que les mêmes élus sont candidats à des partenariats avec le Sytral pour leurs transports en commun largement tournés vers Lyon. Mais là encore ils vont à la recherche des avantages sans les inconvénients. Il reste qu’ en matière de transports, d’assainissement, de propreté ou autre, l’intégration à une collectivité plus vaste et bien rodée est source d’économie d’échelle non négligeables. Et les maires concernés devraient y penser à l’heure de la suppression de la Taxe Professionnelle envisagée par Sarkozy. Ce sera pour leur communauté de communes la fin de la poule aux œufs d’or. Quant à leur crainte de perdre leur identité en entrant dans le Grand Lyon, elle relève du fantasme, il suffit pour le vérifier d’interroger les 58 communes qui le compose, aucune ne se sent « colonisée ». Bref, il y a un vrai combat d’arrière garde dans ce refus aussi effréné que dérisoire. Mais ainsi vont les choses et les mentalités sont toujours en retard sur les réalités qui s’annoncent. Dans ces cas là, comme disait l’autre, il ne reste plus qu’à laisser du temps au temps.

Philippe Dibilio

Commentaires

il est des gens pour considérer que le fait d'être roi du village vaut bien le ralentissement du bien-être de leurs administrés.

Écrit par : romain blachier | 31/03/2009

Super article, tout à fait d'accord avec toi Romain.

Écrit par : Betclic | 31/03/2009

combat d'arrière garde! il est vrai que des économies peuvent etre faites.Et puis en ces temps troublés il vaut mieux se serrer les coudes

Écrit par : bibracte | 31/03/2009

En retard d'une guerre ? mais pourquoi donc parler de guerre si ce n'est parce qu'on la mène ... quitte à nier l'indépendance des élus de l'Est de lyonnais.
Si l'en est qui sont bien en retard d'une guerre, ceux sont bien les élus de l'Ouest de lyonnais dans la guerre qu'ils mènent frnétiquement depuis des lustres contre le TOP, le COl et par là même l'intérêt général des lyonnais en obstruant le bouclage du périf.
Pour le reste,il sera bien temps d'envisager rejoindre le Grand Lyon, quand celui-ci et la région auront cessé leur ostracisme à l'encontre de l'orient de l'agglo en le dotant de lycée (Genas) et de desserte tramways pour l'instant encore privilège seulement de St Priest et Meyzieu

Écrit par : Echogolf | 31/03/2009

oui c'est juste, très bon article

Écrit par : paris sportifs | 01/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu