Avertir le modérateur

02/03/2009

Fatals Picards

balladur.jpg« Nous ne voulons pas de rattachement de l’Alsace à la Lorraine », « On bafoue l’identité économique et historique de l’Auvergne », « Il y a aujourd’hui plus de gens qui parlent Picard que des gens qui parlent Corse »… Les protestations, à l’annonce de ce que pourraient être les recommandations du Comité Balladur, fusent comme jamais. On parle désormais de « démantèlement », d’ « annexion », de « charcutage » et des relents de localisme, de chauvinisme et de particularisme, tous d’un autre âge, remontent, depuis nos provinces, à la surface de la vie politique française.

On devrait donc en savoir plus en milieu de semaine puisque le Comité présidé par Edouard Balladur devrait présenter ses propositions qui, pour beaucoup d’entre-elles, commencent à prendre l’eau. Comme on peut l’imaginer, la suite risque d’être périlleuse et il y a fort à parier qu’une fois sa copie remise, Balladur aille vaquer à d’autres occupations, l’ancien premier ministre n’ayant pas d’inclinaisons fortes pour barboter dans le marigot. Cette réforme, pourtant nécessaire mais bien mal née, devrait atterrir sur le bureau de Fillon avant de se lancer pour un long jogging au cours duquel elle devrait perdre l’essentiel de ses plumes

En matière de réforme, on pourra alors toujours constater que Sarkozy ne connaît que le « Round Up » pour désherber le pays. On pourra toujours se gausser du fait que le « Big-bang » annoncé est un simple pétard mouillé, que les petits calculs politiciens et électoraux de Sarkozy se repèrent plus facilement que le nez au milieu de la figure. Que la concertation n’était pas au rendez-vous et que seul le consensus pouvait être le carburant d’un tel processus. Tout ceci est juste mais il n’empêche que le pays devra se coltiner encore ce fameux mille-feuille insupportable. On pourra également, un léger sourire narquois esquissé à la commissure des lèvres, dire que depuis les grandes lois de décentralisation initiées par la gauche, rien de décisif ne s’est fait dans le pays, il conviendra tout de même de se pencher aussi sur l’attitude d’un Parti socialiste qui ne sort pas avec les honneurs de ce barouf même si un homme comme Pierre Mauroy peut légitimement se dire qu’il aura travaillé « pour la bonne cause ».

En attendant, ce cri qui nous vient de l’intérieur de nos provinces est parfois nauséabond. Je n’aimerais donc pas que, d’ici quelques temps on renonce à réformer nos territoires à cause de Sarkozy, de quelques barons ou vicomtes et de ces fameux « Fatals Picards ».

Dans le prolongement de son numéro hors série consacré à la métropole lyonnaise, la lettre politique « Prospective » organise, vendredi prochain 6 mars, une rencontre intitulée « Vers une gouvernance politique métropolitaine ». Animé par Michel Lussault, le président de l’Université de Lyon, ce débat entre Gérard Collomb, Maire de Lyon et Président du Grand Lyon, Alain Cottalorda, Maire de Bourgoin et Président de la CAPI et Maurice Vincent, Maire de Saint-Etienne et Président de Saint-Etienne Métropole permettra de mieux mesurer nos enjeux locaux le lendemain de la remise des conclusions de Edouard Balladur.

  • « Vers une gouvernance politique métropolitaine », vendredi 6 mars à 10h45,

Théâtre Kantor de l’ENS lettres et sciences humaines – 15 Parvis René Descartes, Lyon 7ème (Métro ligne B, Station Debourg)

Inscriptions : au 04 78 37 25 99 et sur i.r.e.s@wanadoo.fr

Lyon, le 2 mars 2009

Photo:DR

Commentaires

"les grandes lois de décentralisation initiées par la gauche"
Initier par la gauche??? C'est oublié un peu vite que ce projet de décentralisation Gaulliste a échoue grâce à la gauche
Combien d'années perdues ?
Et re-belote pour le mille feuilles!!!

Écrit par : antimythe | 02/03/2009

Qu'avez vous contre le mille-feuilles ???

Écrit par : radioteur69 | 02/03/2009

moi j'adore le mille-feuilles à la crème pâtissière saupoudré de sucre glace
miam miam

à propos de la loi de décentralisation, je ne me rappelle qu'une chose, c'est qu'avant j'avais un car pour m'amener chez moi depuis la gare et qu'ensuite je ne l'ai plus eu "rentre avec tes pieds = 40 km"

bien sûr qu'il faut une réforme avec une fusion des régions mais vous n'imaginez pas, c'est à croire, ce que pourrait être la gestion d'un Grand Paris, il faut ne pas avoir les pieds sur Terre pour en rêver la nuit

il y a certes beaucoup de choses à faire, et à fusionner mais l'affaire ne peut pas se résumer à une bataille électoraliste, l'UMP voulant bouter le PS et le PS voulant garder ses prébendes !

dites vous bien qu'en Auvergne tout le monde n'a pas envie de se réveiller rhône-alpin, que ce n'est pas par chauvinisme du tout .... ce n'est pas ce qui va nous donner accès à la mer ou à l'océan, entre nous, et surtout on fait déjà des affaires avec l'Espagne et l'Italie sans un rapprochement

en revanche, côté rail, depuis le désengagement de la SNCF ce sont des centaines de kilomètres de voies ferrées qui ont disparu et disparaissent tous les jours, vous pensez vraiment qu'une fusion de 2 régions changera ça ? et pourtant sans service public, c'est le début de la fin pour des pans entiers de territoires

Écrit par : corylus | 02/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu