Avertir le modérateur

19/02/2009

La force de l'exemple

acteur de l'economie.jpgLorsque l’on parle de pays émergents les automatismes de notre pensée dominante nous renvoie à des taux de croissance basés sur un développement assis sur un coût de main d’œuvre peu élevé qui fait rêver les adeptes d’un taux de profit le plus élevé possible. Bref, nous projetons notre propre modèle sur ces pays qui s’ouvrent au développement économique.

C’est au contraire une bouffée d’air frais que nous offre le mensuel « Acteurs de l’Economie » dans sa dernière livraison. L’interview de Luiz Seabra, PDG fondateur du groupe de cosmétique Natura, est révélatrice de ce que peut nous apporter une initiative venue du Brésil et qui remet l’entreprise, et au-delà le capitalisme, au cœur de la vie sociale. Il est rare, en effet, de se trouver face à un homme qui a économiquement réussi tout en portant sur la vie et le monde un regard de philosophe éclairé. Et c’est rassurant. « Ce défaut de la pensée systémique, nous dit-il, cette perte d’une vision d’ensemble de tout un système, de toute une société, Spinoza montre bien qu’il conduisent à des maux tels que l’égoïsme, à la dilution du sens des responsabilité ».

Et Spinoza avait raison, nous en avons la preuve tous les jours. Alors le PDG brésilien a réagi : « nous cherchons des profits quand nos résultats répondent aux principes du triple bottom line, ce doit être bon pour l’entreprise, bon pour toute la société et bon pour la planète ». Un projet exigeant s’il en est et que le groupe Natura semble faire avancer par la force de l’exemple. Un projet porteur d’un système de vie, d’une éthique aussi. Car au fond c’est l’homme qui est mis au centre des choses, l’homme dans sa dimension sociale, l’homme dans chacune de ses fonctions aussi : producteur, ouvrier, consommateur et être pensant qui s’insère dans son environnement et le protège. Il y a une part de rêve chez Luiz Seabra et il la revendique. Il nous montre en même temps que le développement des pays émergents est aussi porteur d’idées nouvelles bien utiles pour faire évoluer les sociétés ; à commencer par les plus « avancées ».

Philippe Dibilio

Lyon, le 19 février 2009

Photo:DR

06:38 Publié dans Philippe Dibilio | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : acteurs de l'économie, luiz seabra, natura | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu