Avertir le modérateur

07/02/2009

L'au-delà

barthes.jpgDans la quiétude de ce week end qui s'annonce plutôt frisquet, je veux tout particulièrement m'adresser aux quelques génies qui à l'occasion peuvent fréquenter ce blog. A ces lecteurs-lectrices, je leur dit de faire attention aux écrits qu'ils sont susceptibles de laisser après leur disparition.

Alors que sont publiés, coup sur coup, "Le journal de deuil" et "Les carnets de voyage en Chine" de Roland Barthes, la polémique enfle quant à l'opportunité de publier de telles notes personnelles jugées par certains trop intimes pour être confiées au premier lecteur venu.

Ami(e)s génies, il faut donc faire attention à ce que vous laisserez derrière vous une fois sonnée l'heure de votre trépas. Je ne parle pas bien entendu de vos facturettes visa ou de vos notes de chez Monop' quoique méfiez-vous, on a bien connu un Weberman fouiller dans les poubelles de Bob Dylan afin d'y trouver quelques secrets d'alcôves, je songe donc avant tout à vos écrits. A quelques bribes de textes, à des notes éparses et même à certains carnets plus ou moins bien troussés qui peuvent selon l'humeur de vos ayants-droits se retrouver exposés sur la place publique.

A lire quelques extraits de ce journal de l'ennui chinois rédigé par Barthes, on ne peut être que frappé par l'évidente qualité littéraire. Mais attention, tout le monde n'est pas Roland Barthes. En vous invitant à faire le ménage dans les moindres recoins des tiroirs de vos commodes, je ne veux que vous inviter à la prudence.

Cela étant, sans attendre leur dernier soupir que je souhaite le plus lointain possible, histoire de sourire par ces temps si difficiles, je suggère que l'on puisse aussi publier sans délai les tracts mao-staliniens supervisés par celui qui est devenu le philosophe officiel du Président, l'intégrale des synopsis prolétariens de celui qui est sur le point de devenir la référence culturelle du pouvoir sans oublier l'ensemble des notes transmises par le transfuge au bureau national d'un grand parti de gauche alors qu'il en incarnait le nec plus ultra en matière de sciences économiques.

Vous le constatez, ami(e)s génies, il convient d'être prudent et d'apprendre à éviter le pire une fois que celui-ci vient d'arriver. Convenez tout de même que votre place incontestée de référence intellectuelle ou artistique, si elle entraîne quelques précautions de votre part, est tout de même plus enviable que celles de ces spécialistes du retournement de veste qui quant à eux ne méritent, de leur vivant, qu'un simple éclat de rire. Comme le dirait ce bon docteur K, "J'en riz encore".

Lyon, le 7 février 2009

Photo:DR

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu