Avertir le modérateur

02/01/2009

Charlie Haden

Un cadeau pour un cousin amateur de jazz que vous n’aimez guère.

La corvée des réveillons est terminée et pourtant vous devez encore vous coltiner un repas de famille et ainsi rejouer la cérémonie des cadeaux. Parmi les invités, il y a ce cousin pénible et parfois sectaire qui ne jure que par le jazz le plus pur. Un cadeau s’impose pour lui. Il s’agit d’un magnifique disque de Charlie Haden intitulé « Rambling boy » (Emarcy Records). Pourquoi me direz-vous, si le disque du célèbre contrebassiste est si bon que cela, l’offrir à un type que l’on n’aime pas trop. La réponse est simple, car l’album en question est un authentique disque de country. De la country pur-sucre. Autant vous dire qu’une fois rentré chez lui pour écouter religieusement la nouvelle production de l’immense Charlie, la déception du cousin devrait être proportionnelle à l’attente et sa détestation à votre égard pourrait durer une bonne douzaine de mois.

Compagnon de route de Ornette Coleman, Keith Jarrett, Carla Bley, Pat Metheny et de bien d’autres, Haden, sous ses propres couleurs est titulaire de l’une des plus belle discographie du jazz. Le contrebassiste est en effet depuis les années soixante l’une des grandes références de la musique américaine. Très engagé à gauche Charlie Haden est par ailleurs l’homme de bien des combats et le célèbre « Liberation Music orchestra » unissant Haden à Carla Bley demeure une référence tout comme son « Song for che ». Mais revenons au cousin.

Avec « Rambling boy », Charlie Haden ou plutôt « Charlie Haden family and friends » signe un grand album de musique country en compagnie, pour ce qui relève de la famille, de Rachel-Tanya-Petra Haden et, pour ce qui concerne les ami(e)s, d’Elvis Costello, Bruce Hornsby, Rosanne Cash, Pat Metheny ou Ricky Scaggs. Il faut dire que cette incartade de Haden dans la musique des péquenots n’a absolument rien d’exceptionnelle. Haden vient de là, il vient de la bouze. Né dans un de ces trous dont l’Amérique a le secret, Charlie passe son enfance dans le Missouri. Là-bas sa famille organise dans une radio du coin une émission appelée « Haden family show » et dès l’âge de 22 mois le petit Charlie est de la partie. Le « Country and western » est donc la musique qui va bercer la jeunesse de celui qui se risquera à l’âge de vingt-ans à la contrebasse puis au jazz pour devenir le musicien que nous connaissons.

Cet album destiné au cousin, ou à qui vous voulez, est une petite merveille, loin, très loin de l’univers musical du Charlie Haden habituel et je vous jure qu’après avoir fait lors de la première audition la moue le destinataire de ce cadeau vous remerciera de l’offrande.

  • > Charlie Haden, Family and friends, « Rambling boy », Emarcy records, 2008.

Lyon, le 2 janvier 2009.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu