Avertir le modérateur

18/12/2008

Palmes 2008 - # 1

The age of the understatement.jpgAvant de liquider 2008, il est plaisant de retenir quelques perles qui nous auront aidé à passer des zones de tempêtes et à penser à autre chose qu’à Sarkozy, à Lehmann Brothers et à ce funeste Congrès de Reims, vous savez ce truc dont Montebourg dit que c’est l’aboutissement de ses combats. Bref, à ces petits riens, en vérité peu nombreusarkx, qui laisseront quelques traces sympathiques mais centrifugées par la grande actualité avec en tête l’impensable victoire de Obama, ici à Lyon la magnifique réélection de Gérard Collomb sans oublier l’historique traversée de Paris par la flamme olympique chinoise.
Le meilleur disque, le plus lumineux et le plus dégoulinant de l’année et sans conteste à mettre à l’actif de The last shadow puppets, cache-sexe country cinématographique de l’Artic Monkeys Alex Turner et du Rascals Mils Kane. C’est vraisemblablement un truc sans lendemain mais à coup sûr le disque le plus voluptueux de l’année. Côté France, Alain Bashung et son « Bleu pétrole » épouvantent et surclassent l’ensemble de la production nationale. Au rang des rééditions il y a pléthore et du très bon au point que l’on peut s’interroger sur une musique qui brille parfois plus par ses « oldies » que par des nouveautés déjà faisandées le lendemain de leur sortie. Quitte à passer pour un vieux hippie, je veux remercier les camarades Sony et BMG d’avoir, probablement suite à une erreur manifeste de leur service marketing, ravivé notre mémoire musicale en ressortant le mythique « Pacific Ocean Blue » de Dennis Wilson.

Au cinoche, circulez il n’y a rien à voir. En cette année ch’tis, le style baraque à frites s’impose définitivement et on ne remerciera jamais assez l’adorable Dany Boon d’avoir assuré la promotion du service public postal qui en a bien besoin. Si je voulais être poseur, au rayon documentaire, je me devrais de porter au pinacle Raymond Depardon dont l’obsession paysanne semble être le dernier truc chic. Quitte à aggraver mon cas, ma palme ira donc à Julien Temple et son « Futur is unwritten » vu au CNP Terreaux en compagnie d’une poignée de spectateurs et dont j’ai oublié de parler sur ce blog tout comme d’ailleurs « Gomorra ». Demain place aux livres.

Lyon, le 18 décembre 2008.

Commentaires

top 10 albums 2008 de adrien (de rien) :

Santogold - Santogold
Fujiya & Miyagi - Light Bulbs
Jim Noir - Jim Noir
Hot Chip - Made In The Dark
The Last Shadow Puppets - The Age Of The Understatement
Beach House - Devotion
Syclops - I've Got My Eyes On You
Vampire Weekend - Vampire Weekend
Hercules & Love Affair - Hercules and Love Affair
Lee "Scratch" Perry - The Mighty Upsetter

et effectivement, il faut y ajouter le Bashung....

Écrit par : adrien (de rien) | 18/12/2008

cher jean yves,
irrémédiable Baschung. Oui pas de remèdes, à cette mélancolie voluptueuse, bien chaloupée: du Francis Carco, du Vasquez Montalban, un saint véran dans le froid du matin sur le zinc d'hiver, la porte ouverte ...que du bonheur.
2009 devra faire un effort pour nous offrir sa musique :on attend.

Écrit par : volubilis | 18/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu