Avertir le modérateur

11/12/2008

Content et déçu

Sarkozy NB.jpgContent, le Président se dit l’être à propos d’Eric Besson son ministre en charge de l’avenir. Ne me demandez pas pourquoi vu qu’a part la notation des Ministres, les clubs de foot et quelques trucs sans importance sur l’internet nul ne sait exactement ce que peut bien faire « le transfuge ».

Content mais surtout admiratif, notre Président l’est également au sujet de Claude Allègre. Ici aussi inutile de me demander de fournir une explication puisque après les sciences de la terre, celles de l’éducation, l’art de la politique, la couche d’ozone, l’ami de Lionel est aujourd’hui devenu, comme Alain Minc, un historien. Notre homme est donc compétent en tout ce qui explique peut-être l’admiration sans borne du Président.

Content, Sarkozy se dit l’être aussi à l’égard de Nadine Murano dont la gouaille, façon populasse, botte bien à l’ancien Maire de Neuilly. Mais attention, le Président n’est pas seulement content de lui-même et de quelques autres, il est aussi déçu.

Il est déçu par Patrick Devedjian d’où la nomination au poste de Ministre de l’UMP du « chouchou ». Déçu aussi Jean-Pierre Jouyet qui vient de filer à l’anglaise et qui va surveiller les marchés. Déçu par Rama Yade qui ose refuser de prendre la tête d’une liste UMP au prétexte qu’elle souhaite demeurer ministre, Sarko est aussi peiné par quelques députés qui ne veulent pas faire travailler les Français le dimanche. Le Président semble également pensif à l’égard de quelques autres ministres et en particulier de Rachida Dati. Heureusement que Nicolas Sarkozy a encore une saine haine chevillée au corps à l’égard de Villepin sans quoi cette déception affichée et quasi généralisée pourrait se transformer en déprime au point de voir réapparaître cette célèbre migraine dont on ne nous parle plus depuis son élection.

Reste le cas Kouchner dont la quasi inutilité commence à se faire sentir et qui, tel un Jean-Louis Debré Sarkozyste, en est rendu à jouer les utilités en tirant le tapis sur lequel marche Rama Yade.

Tout ceci est donc très moyen. Moyen comme le sondage du dévoué Paris-Match qui note, de quoi être déçu, une baisse de popularité pour le Président mais qui fort heureusement indique dans le même temps une hausse d’opinions favorables parmi les classes populaires. Justement, à propos des classes populaires, si vous les croisez, il convient de leur expliquer que le PS fait le maximum pour être à gauche et les voilà à honorer le Président. Pour tout vous dire cela me laisse froid, mais avouez que si vous étiez à la place de Martine Aubry et Benoît Hamon vous auriez de quoi être déçu.

Lyon, le 11 décembre 2008.

Commentaires

On ne cause pas de l'utilité , du travailleur , le pauvre , ne compte pas .Mais pour nous , l'utilité , de nos dirigeants , seraient qu'ils aient une paye , importante certes , mais qui ne depasse pas la moyenne nationnale , déjà ça limitera les escrots en tout genres .Mais une prime à chaque choses bien faite , et un malus à chaque conneries .De part là ,nous aurions des chances , de conserver une planêtte potable , un moment ..........plus long.

Écrit par : negre | 11/12/2008

Il y a longtemps que les classes populaires ont tournés le dos au PS Mais en fait on les a chassés du PS,ou règne ces excellents petit bourgeois,issus de l'éducation nationale,des cadres du privé et de la fonction publique,et enfin les professions libérales
Tout ce petit monde copulent intellectuellement entre eux et n'écoutent même plus les travailleurs Moralité en dehors de l'anti Sarko et le projet de prendre sa place Rien, le vide et la guerre pour la soupe Alors a bas la droite qui peut dire "cela m'en touche une sans bouger l'autre"

Écrit par : antimythe | 11/12/2008

Il faut avoir au moins 10 ans de bonne conduite de gauche, bien à gauche, avec un passage aux MJS si possible pour avoir une place au PS aujourd'hui. Mais le PS n'est pas la France et un nouveau venu qui tiendrait un discours novateur peut l'emporter auprès des classes populaires pour peu qu'il passe bien à la télé. Pourtant aucun socialiste n'a vraiment osé prendre de risque au Congrès. Cette obsession d'empêcher en amont l'idée même du coup d'état que vit le PS depuis 20 ans on devine comment cela finira ...

Écrit par : jbdivry | 12/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu