Avertir le modérateur

18/11/2008

La "liberté" de Nicolas

leger1.jpgJ’enrage du détournement grossier de sens de ce mot que, quotidiennement, Nicolas Sarkozy détourne. Il parle, il parle, il parle…

Il parle de la « liberté » de prendre sa retraite à 70 ans, quand Eluard écrit

Sur les marches de la mort - J'écris ton nom

Il parle de « libre » concurrence entre cliniques privées et hôpitaux publics, quand Eluard écrit

Sur la santé revenue - Sur le risque disparu - Sur l'espoir sans souvenir - J'écris ton nom

Il parle de la « liberté » de travailler le dimanche, quand Eluard écrit

Sur le pain blanc des journées - J'écris ton nom

Ah cette fameuse « liberté » de travailler le dimanche ! Et remarquez la constance dans le procédé : phase 1, un sondage bidonné : « travailler le dimanche est payé davantage qu’en semaine [comme en ce moment j’ai du mal à joindre les deux bouts, ça tombe plutôt bien]. Si votre employeur vous proposait [une proposition ça se discute, faut voir] de travailler le dimanche, accepteriez-vous ; qui paraît dans un journal ami sous le titre : « Les Français sont favorables au travail du dimanche à 67% » alors que lorsque l’on examine les réponses, la moitié des personnes interrogées n’est disposée à travailler le dimanche que de temps en temps (et encore n’a-t-on pas interrogé l’ensemble des actifs risquant de devoir travailler le dimanche car la réponse aurait certainement été différente) - Phase 2, on martèle avec la rhétorique populiste habituelle chère à Nicolas "Pourquoi continuer d'empêcher celui qui le veut de travailler le dimanche ? »  – phase 3 on recule un peu devant la bronca, mais on va quand même dans le sens habituel de la liberté du renard dans le poulailler pour annoncer que l’on ne va autoriser l'ouverture le dimanche que dans 4 grands bassins urbains, dont Lyon !

Comme l’écrit Eluard, trahi lui aussi :" Et par le pouvoir d'un mot - Je recommence ma vie - Je suis né pour te connaître - Pour te nommer - Liberté".

Jean-Paul Schmitt

Lyon, le 18 novembre 2008.

Commentaires

Des gens qui travaille le dimanche il y en a beaucoup Même dans le bâtiment certains travaux se font la nuit pour éviter d'entraver la continuité de l'activité de l'entreprise Les taxis,les cheminots,les hôpitaux et clinique ,les institutions pour handicapés,les personnel du transport ,sanitaire,aérien,fluviale,edf,gdf,les salles de spectacles et de cinéma,les bals,les fêtes foraines,les services se sécurité routière ,garages,les services des autoroutes,les policiers ,les gendarmes ,les militaires,les policiers municipaux,les infirmières à domiciles ,les kinés,les services de sécurités et de maintenance d'entreprise,les services de maintenance et de dépannage téléphonique et informatique,les personnel des piscines Pour tout ces gens personne ne trouve anormal cet état de fait,par ce qu'il assure le petit confort et la sécurité de tous y compris ceux qui s'offusquent de l'ouverture de certains magasins le Dimanche
De l'air de la liberté dans une France ou 70% des jeunes disent vouloir être fonctionnaire
Alors que Sarko parle de cela en terme de liberté ou de pouvoir d'achat (tient cela vous ne l'avez pas retenu)ou en terme de relance économique peu importe Ce projet s'il donne de véritables garanties et avantages aux salariés est une bonne chose

Écrit par : antimythe | 18/11/2008

Ouvront les commerces dimanche, quelle bonne idée ? comme ça la France pourra consommer à découvert. ca fera rien au pouvoir d'achat, j'ai pas plus d'argent le dimanche que le lundi.
quelle évolution de bosser le dimanche ! c'est vrai que son programme Sarko il le voulait révolutionnaire. Quelle révolution ?
augmentation des vols de denrées dans les grandes surfaces, les gens qui abandonnent leur animal de compagnie car ils ne peuvent plus payer les frais de vétérinaire, les retraites augmentées de 7 euros par moi, 30% des locataires ont 2 mois de retard dans leur loyer et j'en passe .... c'est une France au rabais. les crédits relais en vlà des subprimes.

Écrit par : nadine | 18/11/2008

je ne suis pas d'accords pour que les commerce ouvrent les dimanches et les jours fériés.Moi même celà fait plus de 30 ans que je travaille 1 dimanche sur 2 et les jours de fêtes je pense que a l'heure actuelle nous sommes en train de perdre tous lesacquits sociaux que nos grands parents ce sont battus pour les obtenir. Pourqoi a ce moment là on ne demande pas au école ,à la poste au impôt etc... de travailler eux aussi dimanche et jours de fête ,je pense qu'ils ne serait pas trop d'accord.

Écrit par : cabiran | 18/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu