Avertir le modérateur

17/11/2008

Socialistes sous observation

logo PS.gifC’est donc les militants socialistes qui vont devoir réussir là ou le congrès de Reims a connu l’échec. Face à l’impossible synthèse nocturne et à l’absence d’accord entre les quatre principales motions, le vote qui interviendra en fin de semaine dans les sections sera donc décisif. Telle est la réalité.

En effet, en face de la raideur d’un trio Aubry – Delanoë – Hamon, par ailleurs inopérant pour tracer la moindre voie commune, les multiples tentatives de Ségolène Royal pour trouver une synthèse ont été combattues d’arrache pied au point que l’on se demande pourquoi ce qui était depuis des semaines de l’ordre de la nuance est devenu à Reims de l’ordre du rédhibitoire. La réalité est ainsi faite.

Jeudi, les adhérents vont donc voter. Il n’est pas besoin d’être grand clerc pour admettre que si un(e) premier(e) secrétaire n’émergeait pas lors de ce vote du 20 novembre, le scrutin de deuxième tour du lendemain risquerait de se révéler à très haut risque pour le PS avec la reconstitution perverse d’un front anti-Royal agrémenté des petits arrangements traditionnels entre chefs à plumes.

Ce matin, à quatre jours de ce vote, inutile d’indiquer que les électeurs socialistes, d’où qu’ils viennent dans le précédent débat de motions, seront sous observation de la part des Français. Ils seront donc, dans la perspective de remobilisation unitaire formulée par Ségolène Royal devant le congrès, conscients de vivre une situation proche du point de non retour, le pire étant devant nous, si la querelle Rémoise se perpétuait le lendemain. Ne nous cachons pas derrière notre petit doigt. Si jamais un second tour s’imposait le vendredi, veille du troisième du samedi destiné à installer la direction nationale, l’heure des combines artificielles reviendrait au galop avec, cette fois-ci un effet dévastateur démultiplié.

Alors que pour les Français, ceux de gauche comme les autres, la nécessité est bien de construire une grande alternative républicaine et sociale face à Sarkozy, soyons certain qu’un épilogue aussi désastreux creuserait encore plus le fossé qui les sépare de socialistes plus préoccupés à leur yeux par leur jeu interne que par la mobilisation contre la crise épouvantable qui les frappe.

En se saisissant des éléments de convergence proposés à Reims par Ségolène Royal les militants socialistes disposent encore des cartes pour construire ce parti neuf et combattant que le congrès de Reims devait remettre sur les rails. Ils ont quelques jours pour réfléchir à la question.

Lyon, le 17 novembre 2008.

Commentaires

Le gouffre est dévoilé ,aux autres de l'éteindre ...disait Paul Eluard, cher jean yves.
Ce congrès finalement se révèle comme une enigme de sphinx, posée à nous militants du PS.
Je dirais : le gouffre est dévoilé ,aux autres de l'étreindre...
Car point de papa, comme à Rennes.Cette terrible absence de résponsabilité politique à la tete, (hydre de lerne?) de notre parti , nous recolle dans une situation de trou noir ,sans echappée belle...merci françois , on sait effectivement tout ce qu'on te doit, en terme de méthode de gouvernance et de technocratie démocratique.
Soit, il faut rompre le fer, battons le au moins: deux ou trois tours? feuilleté aux pigeons?tatin de pommes?chaussons à l'andouille? et après.
Je me tournerais vers d'autres que toi ,mais à quoi leur servirais-je ? disait aussi Paul Eluard.
Ce matin , j'ai préféré Baschung: fantaisie militaire , exellent cru.

Écrit par : volubilis | 17/11/2008

OU se trouve le syndicalisme? une croisade de candidats, pour les prochaines legislatives ?.
dommage de devoir visualisern une petite guerre, de candidats,
plutot que de combatre dans l'unité, pour l'emploie, les salaires, ext. se que doit reprèsenter avant toutes choses,
les syndicats des travailleurs.

Écrit par : MARC | 17/11/2008

Scoop. Une candidature de plus au PS, un éléphant supplémentaire de dernière minute, avec une motion nouvelle, de rupture et plus innovante.
Tous les détails sur www.ateliers-eclipse.com.
Bisous Babar

Écrit par : eclipse | 17/11/2008

fafa, yoyo, rocky, delanoe,mosco,jack, camba...tous derriere aubry, hum! ça va rénover sec au PS.Tout ça renifle la dream team.....

Écrit par : sam suffit | 18/11/2008

aucun de cette dream team ne pourra etre au 2e tour de la prochaine presidentiel. Sarko peut dormir tranquille. Les deux seules chances de la gauche c'est ségolene et dsk mais puisque le ps ne veut pas d'eux on votera pour bayrou, a defaux d'autre chose. C'est moins pire que le petit napoleon. j'espere que vous n'etes pas fiers de vous

Écrit par : faz | 18/11/2008

jean marc ce héro ne veut meme pas dire pour qui il va voter, il est aussi nul que le fc nantes celui la. il faut lexpedier directement en D2

Écrit par : zero | 18/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu