Avertir le modérateur

11/11/2008

Le retour de Colbert

20080823_124911.jpgLa réforme de la carte des Chambres de Commerce et d’Industrie en France fait l’objet d’un très intéressant dossier dans le dernier numéro d’Acteurs de l’Economie. Un dossier qui nous révèle les nouvelles intentions centralisatrices de l’Etat qui est à la manœuvre tout en laissant le président national des CCI faire le travail. En voulant, en effet, calquer le nombre de CCI sur le nombre de régions administratives et en leur donnant des pouvoirs étendus, Sarkozy et son gouvernement réaffirment leur penchant jacobiniste. Un penchant que l’on sent poindre avec plus de persistance en ces temps de crise. Ainsi va la volonté du président de reprendre en main la vie de la finance et de l’économie avec des méthodes dignes de Colbert lui-même. En témoigne la récente convocation des préfets et des trésoriers payeurs généraux à l’Elysée en vue de les renvoyer sur le terrain avec des directives impératives dignes de celles du grand intendant de Louis XIV. Dans le monde consulaire régional s’opposent donc les tenants de la réforme nationale qui fait de chaque CCI régionale l’interlocuteur officiel et leur donne une main mise sur des antennes locales sans structures ni budgets autonomes. Ce qui en fait des entités dotées d’un statut supérieur à celui d’une préfecture de Région. Face à cela Guy Mathiolon, président de la CCI de Lyon, avec ses collègues de Saint-Etienne et de Roanne en particuliers, a lancé l’idée d’une CCI « métropolitaine » épousant le schéma de la Région Urbaine de Lyon (de Vienne à Villefranche, de Bourg à Bourgoin, Saint Etienne et Roanne) et qui s’intégrerait dans un processus régional. Et ce débat est essentiel car aujourd’hui les régions n’avanceront que fortes de métropoles rayonnant en Europe et dans le monde en s’adossant à un potentiel économique et humain suffisant. Dès lors la métropolisation des CCI mais aussi celle des institutions représente un enjeu vital y compris pour les régions elles même. Car, comme le dit Guy Mathiolon : « que serait la Catalogne sans Barcelone ? »Dans cette confrontation, et ce n’est pas la moindre des surprises, François Turcas se pose en défenseur du projet national qui, selon lui, s’inscrit dans la perspective d’évolution des régions voulue par le gouvernement. Outre l’ambiguïté de ce positionnement qui tourne à l’affrontement entre le président de la CGPME et l’un de ses adhérents emblématique placé à la présidence de la CCI par les soins de François Turcas lui-même il faut dire que ce dernier analyse mal la situation. Car ce débat ne fait que préfigurer celui qu’auront les politiques sur les futures institutions régionales et locales. La question sera la même quant il s’agira de rationaliser les relations entre le conseil régional, les conseils généraux et les communautés de communes. Alors s’il est peut être un peu fort de dire comme Guy Mathiolon qu’il s’agit : « d’un combat des visionnaires contre des réactionnaires » le sujet est bien de savoir si après deux lois de décentralisation arrêtées en chemin au nom d’un réflexe centralisateur, pour le coup réellement réactionnaire, on va cette fois aller jusqu’au bout de la logique qui veut que le fait régional ne peut être que multipolaire. Autrement dit, admettre qu’une métropole lyonnaise confortée ne peut pas nuire à l’institution régionale dont le rôle sera essentiellement fédérateur. Alors autant fédérer des territoires pertinents et dynamiques, autant respecter des atavismes historiques comme ceux des Savoie et du Dauphiné, en vivant ensemble dans le cadre d’un développement coordonné. Le chantier certes est vaste et il est heureux que le président de la CCI de Lyon l’ait entamé. Les politiques feraient bien de s’y mettre aussi car c’est à l’ordre du jour.

Philippe Dibilio.

Lyon, le 11 novembre 2008.

Commentaires

ah tu m'as grillé la politesse, je voulais faire un article sur le même théme, celui du jacobinisme étatique et des cci mais je me suis laissé distraire par la sortie du film sur la bande à baader.Beau billet en tous cas.

Écrit par : romain blachier | 11/11/2008

TRUTH BOODDHA MEISSONNIER LYCEE SYT F ASSISE SUITE FEATURING BOODDHA INSTAT NDE GIVECNHY :BOUDE P 2006 CAISSE DE DEPOTS ET DE CONSIGNATIONS TITRE MICHELIN NASA 2006 PART 5 P 57 TOKYO EXCHANGE


TITLE ELLE MACPHERSON CYNDI CRAWFORD :SUITE ET FIN SCARLETTE JOHANSSON J C LAMBERT COBRA FONDS MERCZTOR P 110 ART FAUVE P 85ORDRE EST VIOLENCE WC BORDEL JOURNAL DE EXPRESSIONNISSME WD DUBE P 41 MUNICH LE CAVALIER BLEU SCARLETTE JOHANSSON


BIBLIOGRAPHIE AFRIK DU SUD SAHARINE 1960 KONINKKLIJK 1962 P 121
1961 P 141
1962 P 125
1963 P 89
1964 P 89
1965 P 425
ACTES DE RECHERCHE SCIENCCES SOCIALES 2 1976 N 1 2E A 2 /3 P 5
1977 3 P 33
1978 4 P 15 20 21
1979 5 P 89 26 27
31 35 1980 P 32 A 33 P 1
36 40 1981 P 116
1982 41 45 N 42
1984 51 55 P 24 52 53
1985 56 60 P 51 57 58
1987 66 70 P 84 N 68
1988 71 75 P 128 A 129
1989 76 78 P 77
1980 81 85 N 85 P 90
1991 86 90 P 142
1992 91 95 P 24
1994 101 105 N 103 FOTTBALL
1994 116 120 P 106 107
P 141
1998 121 125 N 123
1999 126 130 P 99
2000 131 135 P 116
2000 1 136 140 P 115
2002 141 145 P 74
2003 146 150 N 148
2004 151 155 P 127
2007 170 P 70
2006 165 P 34µ
2005 160 P 78
2005 156 157 P 74

COMPLICE MAISON CLOSE FAMILLE BELBEY BENHAMARA DUFAIT JOEL CASSANDRE KERCACHE

Écrit par : booddha | 28/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu