Avertir le modérateur

15/10/2008

Neruda apprends-leur à se parler

Sarko Merkel.jpgJe t’aime, moi non plus… susurre le couple enlacé.
Tango sensuel à l’ombre de la croix ou bal tragique à Colombey ?

Ne craignez rien amis, le Figaro l’atteste qui, parlant des retrouvailles d’Angela et de Nicolas sous la grande croix de Colombey et jamais à court de cirage, quand il estime que l’« opération de charme  à l'ombre de la croix de Lorraine a manifestement provoqué un déclic. »
Des clics ou de nouvelles claques qui se perdent?
Car le cher Nicolas n’a pu s’empêcher, avec toute sa finesse habituelle, de piquer les conseillers de la chère Angela d’un péremptoire «J'ai beaucoup de mal avec eux. Gross, gross problem !»
Ce serait un beau happy end si ces deux-là arrivaient à se comprendre et, pourquoi pas, réussissaient à se mettre en communauté de biens dans un contrat gérant ensemble leurs intérêts économiques et politiques.
J’entends fuser les ricanements (ce n’est pas parce que Dame Ségo l’a suggéré que c’est une bêtise).
En tout cas, cela aurait une autre allure que ce remake de la drague de Guy Bedos dansant avec Sophie Daumier.
Qui plus est, une mauvaise drague, dans un mauvais film.
Mais dans un film français, s’il vous plait, me direz-vous, fiers comme des TGV pelliculés aux armes présidentielles et européennes à quelques centaines de milliers d’euros !
À quoi je répondrais que le nanar est tourné en jour européen, la trouvaille cinématographique du réalisateur élyséen qui renoue-là avec un procédé cinématographique qu’il maîtrise à perfection, inspiré de ce qu’on appelle la nuit américaine - cette technique où l’on tourne de jour en faisant croire que c’est la nuit – sauf qu’ici c’est encore la nuit et l’on veut nous fait croire que c’est le jour.

Neruda, où est ton Angelica à toi lorsque tu murmures :
De su mirada largamente verde
la luz caía como un agua seca,
en transparentes y profundos círculos
de fresca fuerza.

(De son regard longuement vert
la lumière tombait comme une eau sèche,
en de transparents et profonds cercles
de fraîche force.)

Notre Angela à nous, de son regard vert d’où la lumière tombe comme une eau sèche, répond à l’outrecuidant qui la cherche, à ce Nicolas trop cavalier pour être bon danseur et qui lui griffe le dos en la serrant fort contre lui : « À chacun sa merde ».

Jean-Paul Schmitt

Lyon, le 15 octobre 2008

Commentaires

aucun rapport (une fois n'est pas coutume)
trouvé dans le canard :
Jörg Haider se tue en voiture :
"au lieu de lever le bras il aurait dû lever le pied"
j'adore !

Écrit par : jbdivry | 15/10/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu