Avertir le modérateur

18/12/2007

www.jysecheresse.com

Demain, je serai probablement désigné par mon parti comme candidat sur les listes conduites par Gérard Collomb. Même si ce blog personnel, initié depuis novembre 2006, n’est donc en rien conjoncturel, conformément aux recommandations émises par la Commission nationale des comptes de campagne, j’ai décidé de suspendre son hébergement sur la plateforme de 20 minutes pendant toute la campagne électorale des municipales et ce jusqu'au 17 mars 2008, lendemain du 2ème tour.

Vous pourrez ainsi désormais accéder à « De Lyon et d’ailleurs » en vous connectant directement sur: www.jysecheresse.com  (merci de ne pas oublier de mettre à jour vos favoris !).

8e645287a107f2288ba39cc17446327f.jpg

Je tiens enfin à remercier tout particulièrement l’équipe « Blog » du quotidien 20minutes.

D’ailleurs, dans quelques mois, "De Lyon et d'ailleurs" reprendra son activité normale sur la plateforme 20 minutes.

A tout de suite sur : www.jysecheresse.com .

Jean-Yves Sécheresse

 

17/12/2007

Triqueurs

71c98c7bd448d43668e9288bb316ef30.jpgJe viens de recevoir le numéro deux d’un journal intitulé « Gare aux coups de triques » qui souhaite s’inscrire, dit-il, dans une tradition d’humour satirique et de raillerie qui serait particulière à Lyon. Pour cela les auteurs anonymes de ce bimensuel convoquent l’inévitable Guignol qui ne demandait rien à personne, le « parlé gone » et ce qu’il faut de lyonnaiseries, beaujolais compris, pour tenter de figurer « dans le contexte des municipales » (sic !).
Une fois dit qu’à chaque fois qu’un nouveau journal tentera sa chance, je ne serais bien entendu jamais le dernier à m’en féliciter, je voudrais tout de même signaler quelques uns des travers de ce journal écrit à l’ancienne par des gônes qui ne sont manifestement pas des perdreaux de l’année.
Leur communiqué de presse (non daté et non signé) n’y va pas par quatre chemins puisque après avoir venté « la liberté apolitique » de « Gare aux coups de triques » les rédacteurs nous disent, rien moins, que leur journal « se situe juste à côté du Canard Enchaîné ». Alors les gars, sans vouloir vous faire offense, laissez-moi vous dire que vous vous situez effectivement « à côté » du Canard, mais loin, très loin, de celui-ci.
Passons à l’apolitisme revendiqué. Ce terme dont les lecteurs de ce blog, tout comme moi, ont appris à se méfier tant il cache en général des inclinaisons particulièrement lestées, ne me paraît pas convenir à une publication dont l’aversion militante contre les grèves et les mouvements sociaux est avérée. Même remarque à l’égard de la vie politique, l’humour aviné de « Gare aux coups de triques » traitant Bayrou de « François Biroute », s’emprenant à Mitterrand et plaçant Sarkozy, au niveau de Chirac, mais bien au dessus de Ségolène Royal indiquent que l’apolitisme affiché est un leurre et une posture.
Ces rédacteurs, certains de leur humour et de leur apolitisme, s’intéressent avant tout à un petit monde dont la géographie est dessinée à partir du Beaujolais et de préoccupations qui concernent quelques côteries de l’édition locale et des arts plastiques.
Les deux principales cibles de cette étrange publication sont vous vous en doutez deux femmes car l’éditrice Corine Poirieux et la Vice-présidente du Grand Lyon Nadine Gelas font les frais de nos guignols anonymes qui n’hésiterons pas, dès le troisième numéro, à décliner, j’en suis sûr, leur identité et leur visage, façon de savoir si leur tronche mériterait de figurer dans un casting « d’halloween, la nuit des marques » au cas où John Carpenter envisagerait un troisième remake de ce chef d’œuvre incontournable de la série B.
« Gare aux coups de triques », 2 euros, en kiosques.

Lyon, le 17 décembre 2007.

16/12/2007

Verrines

1051074369034528805cf7a12aba7a0b.jpgLes verrines, ces préparations servies dans de grands verres ou des bocaux sont à la mode. Dans son numéro de décembre Lyon Mag consacre quelques pages de recettes consacrées à ces fameuses verrines. Parmi les établissements sélectionnés on trouve « Le Koodeta » situé dans le 3ème. Justement c’est dans ce restaurant que doit avoir lieu, demain lundi, la première assemblée générale de l’association des lecteurs de Lyon Mag ou plutôt devait avoir lieu cette assemblée puisque jeudi, « Le Koodeta », suite à de mystérieuses pressions, a finalement renoncé à accueillir les lecteurs de Lyon Mag. A qui profite cette annulation de dernière minute ? Sûrement pas à Lyon Mag qui se trouve ainsi dépourvu d’établissement pour accueillir son association de lecteurs. Pas plus « Le Koodeta » qui en étant invité, par de mystérieux inconnus, à renoncer à accueillir Lyon Mag, se trouve ainsi pénalisé tant sur le plan financier qu’en matière d’image.

Affaire à suivre.

Lyon, le 16 décembre 2007.

15/12/2007

Fight club

c7abffeaba7ff8d8316b46295d7ca841.jpgC’est cet après-midi, à peine remis de sa victoire écossaise, que l’Olympique Lyonnais rencontre à Gerland l’OGC Nice.

En vérité c’est malheureusement sous le signe de la violence entre bandes de supporters qu’est placée cette journée de championnat.

En effet le 15 septembre dernier, sur une aire de repos de l’A6, un sévère affrontement entre la brigade Sud de Nice et des membres de la Cosa Nostra de Lyon s’était soldé par un « crime » majeur : les niçois s’étaient fait subtiliser une banderole par les lyonnais.

La revanche est donc programmée aujourd’hui. Services de sécurité des clubs, CRS et policiers sont donc sur le qui-vive dans l’attente d’un « fight » annoncé.

Pathétique !

Lyon, le 15 décembre 2007

10:00 Publié dans Sur le stade... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Olympique Lyonnais, OGC Nice, Football | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

14/12/2007

Idées réveillons

ad163e88592831769b61893584027602.jpgBon dossier sur le pouvoir d’achat cette semaine dans le Nouvel Observateur sous la plume de Sylvain Courage. L’hebdomadaire dresse, entre autre, la liste des produits « tendance » qui connaissent le hausses les plus fortes.
Les réveillons approchent et je conseille à ces Français qui s’enrichissent, puisqu’ils travaillent plus, de s’offrir pour l’occasion, des réveillons de rêve avec la garantie que les produits sélectionnés sont en hausse vertigineuse donc de plus en plus inaccessibles à la grande masse des fainéants. Avec des filets de maquereaux accompagnés de Volvic et des Knacki trempés dans la crème Montblanc ils épateront leurs convives. Voici deux propositions de repas, hausse maximale des prix garantie.

Menu de Réveillon « Prestige »
  • Apéritif : verre de lait entier (+32,1%) accompagné d’olives vertes dénoyautées (+51,5%)
  • Entrée : Rillettes du Mans (+31,5%)
  • Plat : Steak haché extra moelleux (42,7%) sur son lit de coquillette Panzani (+32,8%)
  • Dessert : Petit écolier au chocolat au lait (+28%)

Menu de Réveillon « Bling bling »
  • Apéritif : filets de maquereaux au vin blanc (+42,7%) sur son toast pain grillé Pelletier (+24,7%) accompagné d’un verre de Listel (+24,9%)
  • Entrée : Délice de chair de crabe (+41,1%) sur une cracotte au froment Lu (+35%)
  • Plat : loyal au bœuf (à partager avec le chien, +28,1%) et ses pâtes alphabet Panzani (+31,4%)
  • Dessert : Mikado au chocolat noir (+32,8%)

Ces deux merveilleuses « idées réveillons » gagneront à être agrémentées, selon vos goûts, d’un Yop au chocolat (+33,8%) ou d’eau de Volvic (+26,7%).

Bon appétit !

Lyon, le 14 décembre 2007

13/12/2007

L’info en ligne

f0e568bc320a80ae55310a6ff99113f8.jpgEdwy Plenel, l’ancien directeur de la rédaction du quotidien Le Monde, lance en janvier prochain un site d’information nommé « MediaPart » ayant la particularité d’être payant. Pour 9 euros par mois, l’internaute devrait bénéficier du travail d’investigation d’une rédaction d’une cinquantaine de journalistes, tournée vers les enquêtes politiques, économiques et l’investigation judiciaire. Quatre millions d’euros sont nécessaires à l’émergence de ce site qui semble une gageure puisque « MediaPart » devra atteindre le chiffre de 75 000 abonnés sur trois ans pour s’en sortir.

Avec « Rue 89 », le futur site « Arrêt sur Image » initié par Daniel Schneiderman et le récent « Bakchich » qui est sur le point de s’étoffer, le nombre de sites indépendants qui investissent le monde de l’information commence à faire masse. L’arrivée prochaine de « MédiaPart », aux côtés d’offres de qualité issues de la presse papier comme Libération et Le Monde, devrait représenter un tournant et un espoir dans la toute jeune histoire de l’information sur le net. Il convient de s’en féliciter.

Cela étant ces sites représentent malheureusement une goutte d’eau dans un océan largement contrôlé par les groupes les plus puissants. L’enquête conduite par l’hebdomadaire « Strategies » doit nous convaincre de la nécessité d’aider « MediaPart», « Arrêt sur Image », « Rue 89 » et autres « Liberation.fr ».

En effet parmi les gros porteurs qui dominent aujourd’hui le marché on trouve non seulement les inévitables MSN, Orange et Yahoo mai aussi TF1 network avec pas moins de 10 millions d’internautes connectés pendant la période de l’étude, M6 network (4,4 millions), France Télévision (4,2 millions), Prisma Presse (3,1 millions) et en 48ème position Libération et ses 1,2 millions d’internautes.

Lyon, le 13 décembre 2007.

12/12/2007

Chat video avec Gérard Collomb

a03ebd19216aed03fa6e33363588c747.jpg
 
Chat vidéo avec Gérard Collomb le jeudi 13 décembre à 18h30 à l'occasion de l'e-nauguration de son site de campagne www.aimerlyon.com.

Vous pouvez dès à présent poser vos questions sur le site, Gérard Collomb répondra en live aux questions des internautes.

11/12/2007

Malaises

6100d30ca9c7c9ed298e63127a714029.jpgRama Yade était tout d’abord « dérangée » par le fait que Kadhafi arrive en visite officielle dans notre pays le jours anniversaire de l’adoption, en 1948, de la déclaration universelle des droits de l’homme. Enivrée par son courage et particulièrement en verve sur ce sujet elle avait même ajouté que « la France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort ». Enfin au sommet de sa forme la ministre indiquait que la France n’état pas « un paillasson ».
Après une petite heure d’entretien à l’Elysée, Rama Yade était remise dans l’axe puisque elle expliquait qu’elle n’avait « absolument aucune hostilité vis-à-vis d’une visite du colonel Kadhafi, à partir du moment où il a renoncé à tout programme militaire nucléaire ». « Dans ces conditions, il vaut mieux parler avec lui plutôt que de le marginaliser ou de le rejeter aux confins du terrorisme », a-t-elle déclaré. Mais, a-t-elle souligné, « cette visite ne doit pas être considérée comme un chèque en blanc, on doit être sur nos gardes ».
Le malaise de Kouchner n’aura duré aussi que quelques heures puisque le doc, au moment ou Rama Yade commençait à se la jouer profil bas, déclarait quant à lui que ce voyage était « un épiphénomène » et que l’essentiel résidait dans cette « alchimie fine » (sic !) qu’est la diplomatie française. Au final, le bon docteur Kouchner se trouvait un nécessaire et importantissime dîner à Bruxelles pour éviter d’être pris en photo avec le colonel.
Ce qu’il y a d’épatant avec Sarkozy, c’est qu’il s’occupe de tout.
Il soigne même ses ministres quand ils ont des malaises et ça, ce n’est pas banal.
 
Lyon, le 11 décembre 2007.

10/12/2007

Starbucks Coffee

8f811e480c1a9e508edf4eb2bf65c6ff.jpgL'ouverture du starbucks café de la rue de la République était le petit événement du début de semaine avec sa queue à n'en plus finir, les premiers passants qui déambulaient matin et midi, verre en carton à la main, les jeunes se donnant rendez-vous devant les portes du nouvel établissement.

Maintenant que cet icône du mode de vie américain est dans nos murs, il convient, à condition de laisser à la Starbucks Corporation quelques euros  (regardez les prix avant de commander), il convient donc de parler le "Starbucks langue vivante 1".

En guise de première leçon vous devez savoir que le petit monde de Starbucks est composé d'un "store manager", de "shift supervisers" et de "Barista" (en particulier à temps partiel). Côté produits, pour ne pas paraître complètement idiot, vous qui avez vos habitudes dans des bistrots traditionnels, il faut maîtriser le nom des boissons légendaires que Starbucks apporte enfin dans notre lointaine cité.

Il existe trois tailles de boissons basées sur des "shots" qui sont les doses de base. A un « shot » d'expresso vous pouvez donc ajouter tout ce que vous voulez (Con Panna, Macchiato, Late, moka, Caramel…). Prenons un exemple, vous voulez faire le malin devant votre chef ou votre collègue, vous demandez donc au "Barista", un "Double Caramel Macchiato moyen".

Parler le "Starbucks LV1", c'est comme tout, ça demande du travail, alors, au boulot.

Lyon, le 10 décembre 2007.

10:30 Publié dans Ainsi va la vie... | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : starbucks coffee, lyon, café, expresso | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

09/12/2007

Otis

692ff0411b8cd36f75042581673cf126.jpgCela fait aujourd’hui 40 ans que l’avion qui transportait Otis Redding s’écrasait dans un lac alors que la star de la Soul music était en tournée. C’était le 10 décembre 1967, Otis avait tout juste 26 ans.
Depuis, malgré les nombreuses rééditions de sa discographie, le chanteur de Macon demeure une sorte d’inconnu célèbre chose particulièrement injuste.
Au-delà de « Pain in my heart », titre repris après sa sortie en 1963 par les Rolling Stones, la courte carrière de Redding est une succession inespérée de succès tous majeurs aujourd’hui parfois oubliés. Avec « Mr Pitiful »(1965), « I’ve been loving you too long », titre également repris par les Rolling Stones, « Respect »(1966), « I can’t turn you loose » et l’adaptation cette fois-ci du « Satisfaction » des Stones, le parcours d’Otis Redding va marquer l’histoire de la musique populaire américaine pour culminer avec de fameux hits comme « Fa-Fa-Fa ( sad song) », « Try a little tenderness » sans oublier le posthume « Dock of the bay ».
Show man hors pair chanteur hautement énergique, sensible et hyper doué, Otis Redding a fait les beaux jours des labels Atlantic et Stax.
On fête justement cette année les 50 ans de Stax la magnifique maison de disques de Memphis dont Otis était l’un des plus beaux fleurons. Parmi les nombreuses rééditions et compilations qui occupent en ce moment les bacs on retiendra « Wattstax » la bande originale du film éponyme qui relate en une grosse quarantaine de titres ce que certains avaient appelé à l’époque le « Woodstock noir ».
Fêtes de Noël obligent, beaucoup de magasins sont ouverts ce dimanche. Une occasion unique d’aller vous procurer le meilleur d’Otis Redding et de Stax ou le prétexte d’aller fouiner dans votre vieille collection de 45 tours.

Lyon, le 9 décembre 2007.

10:20 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : otis redding, soul, rolling stones, stones, memphis | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

08/12/2007

Rock’n’roll never die

Je pensais qu’avec TF1 et souvent France 2 il existait déjà des chaînes de télévision pour séniors. Tel n’est pourtant pas le cas puisque depuis quelques semaines, Philippe Gildas, transformé en VRP de la future chaîne pour séniors, « Vivota », fait le tour des médias.

Lancée lundi prochain 10 décembre, « Vivolta » décline son argumentaire poussif autour d’un credo attrape-tout basé sur l’« Infotainment » et le concept de « Happy boomers », bref un attirail cosmétique juste bon à nous cacher son avidité face au marché publicitaire.

Sur un ton nettement plus sympathique et étonnant, en particulier aux Etats-Unis et en Angleterre, des chorales très rock’n’roll de séniors émergent au point d’entamer parfois de véritables tournées. Voici l’une d’elle (Young@Heart Chorus), vous m’en direz des nouvelles.

Schizophrenia - Sonic Youth

 
Fix you - Coldplay
 

07/12/2007

Espoir ?

0a3423107b689e917133e90102c4742e.jpgLa vidéo d’Ingrid Betancourt transmise par les Farc voici quelques jours comme « preuve de vie » est à la fois un tout petit coin de ciel bleu mais surtout l’expression d’une terrible réalité tant la santé de l’otage nous paraît chancelante.

La lettre d’Ingrid à sa mère n’est pas non plus faite pour nous rassurer même si le courage de l’ex candidate écologiste est impressionnant.

Dans ce contexte, l’appel très médiatisé de Nicolas Sarkozy doit être salué même si chacun s’interroge sur sa portée réelle, la Colombie indiquant à la France qu’elle ne peut aujourd’hui que tenir au mieux un rôle « d’accompagnateur » dans ce dossier.

Marulanda, le vieux chef des Farc, semble toujours plus préoccupé par sa lutte à mort contre Uribe que par le sort de l’ex-sénatrice et des 44 autres otages. Quant au Président Colombien c’est une illusion de penser que la pression internationale pourrait le conduire à accepter les exigences des Farc, à savoir la démilitarisation totale des zones sous contrôle de la guérilla.

Entre la France qui ne peut que mettre en avant sa bonne volonté, une guérilla paléo-stalinienne à la dérive et un Alvaro Uribe raide et intransigeant, on se demande ou pourrait se nicher l’espoir de voir Ingrid Betancourt parmi les siens d’ici la fin de l’année.

Lyon, le 7 décembre 2007.

06/12/2007

Gérard, mon ange gardien.

463e71745746d62e1fc6295a4d7a2999.jpgVous le savez probablement, mon ange gardien s’appelle Gérard Angel. Il y a quelques mois de cela, les excellents Potins annonçaient à la population ébahie que je serais le prochain adjoint à la culture.

Quelques temps plus tard, cette fois ci sur Radio Scoop, le toujours malicieux Gérard Angel m’interrogeait pour savoir si  cette rumeur, qu’il avait lui-même initiée, avait quelques chances d’être juste.

Cela étant, à chaque fois que l’on m’interrogeait sur la question, je me contentais de dire qu’il convenait d’abord de gagner les élections municipales avant d’envisager l’avenir. Langue de bois répondait l’écho.

Aujourd’hui les Potins d’Angèle indiquent que rien ne va plus et que ma carrière d’Adjoint à la culture a du plomb dans l’aile.

Sachant que je crois aux anges et que ces êtres spirituels sont des intermédiaires entre Dieu et l’homme, vous comprendrez que je considère cette information comme particulièrement sérieuse car l’homme que je suis ne plaisante pas quand son ange gardien lui parle. Il sait bien que c’est en fait la parole de Dieu qui lui est transmise.

Lyon, le 6 décembre 2007.

05/12/2007

Azouz Begag lâche prise

aa8c660c5a8fefa621949371ca3b0f63.jpgAvant qu’Azouz Begag annonce hier soir sur le plateau de Canal plus son retrait de la compétition à l’investiture municipale lyonnaise, la situation était déjà tendue au sein du Modem rhôdanien. Le blog de Robert Marmoz l’attestait et donnait déjà quelques indications sur l’issue possible de cette confrontation qui n’aura donc pas lieu.

« Absence de sérénité et de transparence », « ambiance délétère », « manœuvres sourdes » sont manifestement les ingrédients qui permettent d’expliquer le renoncement d’Azouz Begag. Le regain de tension intervenu depuis quelques semaines au sein du Modem lyonnais ne devrait pas s’estomper.

Au train où vont les choses, bien malin celui qui serait capable aujourd’hui de dire de quoi demain sera fait mais, car c’est une évidence, le travail de sape effectué depuis des mois par Michel Mercier aura eu raison d’Azouz Begag et de quelques uns de ses amis.

Le Modem lyonnais, loin des principes mis en avant par François Bayrou lui-même, risque de redevenir un simple outil destiné à assurer la prospérité du Président du Conseil Général du Rhône. L’émotion du congrès de Villepinte passée, la dure réalité d’appareil risque d’invalider l’engagement de celles et ceux que se faisaient fort de changer la donne.

Lyon, le 5 décembre 2007.

Le choc de l'image

f7a8260dced477cc7d72babfa3ebe08d.jpg

Peut être avez-vous été destinataire de ce tract, très sarko centré, de Dominique Perben qui nous montre une place Bellecour noire de monde.
j'imagine qu'à la vue du prospectus UMPiste, Denis Broliquier, le Maire Milloniste du 2ème arrondissement  a dû être irrité, lui qui s'oppose de manière constante à la tenue d'événements et manifestations sur la dite Place Bellecour au prétexte que cela trouble la quiétude des riverains.

Avec Perben tout deviendrait donc possible, des lyonnais pourraient même jusqu'à se réunir place Bellecour. Bref de quoi faire déprimer un Denis Broliquier adepte du "Entre nous tout devient possible à Lyon".

Lyon, le 5 décembre 2007. 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu