Avertir le modérateur

23/10/2007

Sauter une classe ?

medium_Ardoise_ecolier.jpgJe ne sais pas si Dominique Perben a beaucoup d’amis dans sa région d’origine. De manière certaine nous devons constater que Robert Poujade, ancien Maire RPR de Dijon, ne devrait pas faire partie de ses proches. Dans une longue interview titrée "Après six ans de silence, Robert Poujade parle", l’hebdomadaire la Gazette de Côte-d’Or interroge l’ancien Maire à propos du socialiste François Rebsamen son successeur à l’Hôtel de Ville. Au détour de l’entretien, Poujade aborde le cas Perben. « J’ai cherché mon successeur » nous dit celui qui est aujourd’hui retiré de la vie politique puis enchaîne « j’en ai imaginé quelques-uns uns dans la fonction, comme Perben qui aurait été probablement élu. Mais il considérait que Dijon, après Chalon, ce n’était pas une ascension suffisante ».

Justement, à propos de son ascension, Dominique Perben ne semble pas manquer d’ambition et pour ce faire, l’ex-Maire de Chalon tire sur tout ce qui bouge. La semaine passée, à son tableau de chasse figurait son nouvel ami, André Vianès devenu missionnaire « sur le dialogue social au sein de l’administration locale » (sic !) mais aussi sur le thème de l’Université.  Peut-être simplement du fait que Valérie Pécresse allait inaugurer quelques jours plus tard sa permanence électorale. Allez-savoir ?


Le problème quand on ambitionne de devenir Maire de Lyon est de se mettre au travail à l’instar de ces élèves qui sautent une classe et à qui il est toujours utile de rappeler de ne pas se reposer sur leurs lauriers mais de redoubler d’efforts.

Dominique Perben, la semaine passée, a donc évoqué la question de l’Université lyonnaise. Après quelques lignes assez générales avec lesquelles chacun peut aisément être d’accord, l’ex-élu chalonnais s’est aventuré dans ce difficile art qu'est l’illustration. « Prenons l’exemple du secteur numérique » s’est écrié Dominique Perben, «les entreprises de ce secteur ont besoin d’un grand nombre d’ingénieurs capables de travailler sur la production de logiciels. Si elles ne trouvent pas cette ressource sur le territoire sur lequel elles sont implantées, elles iront ailleurs ». Histoire de donner une coloration locale à ses propos, notre homme poursuivait en disant, «il faut donc mettre en place à Lyon des formations complémentaires et ainsi on participera à la régénération de notre tissu économique sur des secteurs porteurs. »

Avant d’écrire ces propos aussi généraux que convenus Dominique Perben aurait été bien inspiré de se reporter à la délibération n°2007-4263 du Grand Lyon portant sur le pôle de compétitivité "Imaginove". Il aurait ainsi été rassuré. Je suggère donc à Monsieur Perben de s’y reporter et pour lui mâcher le travail il lui suffit de cliquer ici (Pdf).

Lyon,le 23 octobre 2007.

Commentaires

Il a l'air d'avoir les boules l'ancien maire de dijon.Quant à dominique perben, il doit manifestement travailler plus sans toutefois etre certain de gagner plus. Un peu comme nous. C'est peut-etre cela qui va le rendre plus humain

Écrit par : sweeter | 23/10/2007

Le travail ne rend pas en lui même humain , car pour être plus humain, il faut essayer de comprendre les hommes et les femmes , pas de s'en servir de marche pieds.
Effectivement pour sauter une classe, il faut travailler plus, et savoir montrer que l'on a une connaissance approfondie des situations, et de bonnes idées, mais ce n'est pas donné à ceux qui croient avoir de façon innée, tous les attributs d'une position qui leur serait dûe en quelque sorte!Perben , comme l'a été Millon , son ami, en sont une belle illustration
La valeur travail, écoute, respect des autres, c'est valable pour tout élu d'ailleurs, et j'ajouterai volontiers la phrase de Rebsamen ce matin sur France Inter : "savoir mettre son ego au service du collectif dont on est membre", c'est peut être ça qui a mis les boules à Robert Poujade à Dijon , parce qu'ils n'ont pas su faire à l'époque...

Écrit par : Simone Daret | 24/10/2007

Cher M. Secheresse,
C'est toujours un plaisir de vous lire! En effet, même si le fond de votre propos est insipide, votre emphase permet malgré tout de vous lire jusqu'à la fin ; ce qui n'est pas le cas de tous vos amis...
Je vois que vous êtes entré en campagne en abordant des sujets de fond... Je vois qu'au lieu de chercher à faire des bons mots vous êtes dans une politique de propositions et visionnaire...
Attendez, je vous relis... Ah bah non, c'est creux comme tout, encore une fois.
Cher Monsieur, vous êtes mon aîné de nombreuses années mais permettez moi de vous conseiller d'enfin rentrer dans le fond, si jamais vous en avez la matière bien évidemment... Il ne suffit pas d'exploiter ce qu'on fait vos prédécesseurs, il faut travailler à l’avenir de la ville au lieu de passer son temps à faire des belles phrases…
Tiens, prenez exemple sur celui que vous décriez et qui, au lieu de rentrer dans votre jeu, a un réel projet politique. Apprenez grâce à Dominique PERBEN, peut être pourrez-vous alors sauter une classe …

Écrit par : VMcD | 24/10/2007

Décidemment mon cher VMcD, vous sévissez partout et partout de la même façon, en trois étapes :
1-vous flinguez sur la forme en attaquant la personne (son âge, ses goûts supposés, etc)
2-vous affirmez sans aucun argument que ce que dit celui qui n'est pas de votre bord n'a pas de fond (et d'ailleurs vous ne le créditez pas d'être capable d'en avoir)
3-tout aussi péremptoirement vous reprenez - ne varietur - la même antienne qui à force d'être rabachée sur d'autres sites finit par lasser "... grâce à Dominique Perben qui seul travaille à l'avenir de Lyon... "

Mon cher VMcD, à vouloir reprocher aux autres l'inanité de leurs propos, faut-il encore argumenter.

Expliquez-nous par exemple - si, si ! - les bienfaits de ce cher Dominique que vous appréciez tant.

Écrit par : Patmos Tarse | 24/10/2007

Vraiment je ne comprends pas pourquoi Dominique Perben aurait du être candidat à la mairie de Dijon, une ville qu'il ne connait pas. Alors qu'il souhaitait revenir et apporter ses compétences à sa ville natale : Lyon.
Je pense que pour notre ville c'est un atout d'avoir pour candidat un homme expérimenté, ancien ministre et ayant de nombreux soutiens au gouvernement.
Les groupes de réflexion animés par Dominique Perben, ont énormément travaillé ces 3 dernières années et les projets seront bientôt dévoilés.
Vous avez déjà un exemple de l'ambition de Dominique Perben pour notre ville avec le projet pour l'Hôtel Dieu.

Écrit par : VJouve | 24/10/2007

Cher Patmos,
Je suis ravi de voir que je ne vous laisse pas indifférent mais j'angoisse à l'idée de vous "lasser"!
Je vous prie, tout d’abord, de me laisser le plaisir d'utiliser au moins les mêmes armes que ceux auxquels je réponds. Cependant, vous ne pourrez m'accuser de viser certains aspects comme l'âge (relisez moi, calmement, sereinement...) qui ont causé tant de tort à un candidat malheureux à la présidentielle en 2002...
Ceci étant dit, vous voulez des arguments. Mince, que dire ou plutôt par quoi commencer???!!! Il y en a tellement ("si, si!" comme vous dites).
Par préférence personnelle, je débute par la proposition de Dominique PERBEN sur l'avenir de l'Hôtel Dieu. Je vous conseille de prendre connaissance du projet qu'il a dévoilé en septembre dernier. La zone piétonne, la place de verdure, la passerelle, le maintien d'une activité médicale, la mise en place d'évènements culturels.... sont autant d'idées réfléchies, argumentées et chiffrées qui ont pour objectif de nourrir le débat! Il ne me semble pas avoir vu ou lu cela de la part de la municipalité actuelle. Pourtant, je vous le certifie, ce n'est pas depuis la semaine dernière que l'on sait que les HCL vont partir!
Sinon, dois-je aussi vous faire part de ce que le candidat PERBEN propose pour les associations? La mutualisation des assurances afin de baisser le montant des cotisations, la création de maisons des associations en nombre suffisant avec un réel budget sont des actions importantes et fortes!
Vous en voulez encore? J'ai droit à combien de caractères?
Allé une dernière pour cette fois : le dialogue social. Avec son expérience aux Transports comme à la Justice, Dominique PERBEN sait combien la paix sociale est primordiale (d’autant plus en ces périodes animées). Je trouve cette initiative pertinente face aux échos que l'on a de l'Hôtel de Ville, où il semble que les agents ne connaissent pas cette paix...
Allé, je vous laisse souffler cher Patmos.
Bien à vous,
VMcD

Écrit par : VMcD | 24/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu