Avertir le modérateur

14/08/2007

P comme Pierre & Gilles

medium_P_2.jpgDouble actualité heureuse pour le duo baroque et kitsch Pierre & Gilles qui sont les hôtes jusqu'au 23 septembre du Musée du Jeu de Paume et qui connaissent l'honneur d'une diffusion planétaire du catalogue de l'exposition par l'entremise de leur éditeur Tashen.

Les milieux officiels et réseautés de l'art contemporain n'aiment guère les deux  compères qui affichent deux défauts rédhibitoires. Le premier est d'être connu et aimé par le grand public qui côtoie l'œuvre de Pierre & Gilles depuis une bonne vingtaine d'années au quotidien par les magazines, les pochettes de disques et l'illustration en général. Le second est d'accéder à une reconnaissance internationale acquise en dehors des sentiers battus.

Tout le monde aime les chromos naïfs et frais de ce couple d'artiste qui excelle à épingler les personnalités les plus diverses comme d'autres les papillons. Moins nombreux sont ceux qui connaissent une autre partie plus sombre de leur œuvre que la Galerie Jérôme de Noirmont avait présenté l'an passé.

Un Pierre & Gilles aujourd'hui ça coûte la peau des fesses et c'est tant mieux pour eux (François Pinault a acheté près de 200 000$ leur célèbre portrait de Lio en Madone). Quant à nous pour 39,99 Euros on peut s'en payer des centaines. Merci M'sieur Tashen.

Hautes Pyrénées, le 14 août 2007.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu