Avertir le modérateur

30/06/2007

Eté 2007

medium_Tout_le_monde_dehors.jpg« Tout l’monde dehors ! » et ses 250 rendez-vous de l’été nous revient. Ce véritable marathon artistique propose aux lyonnais de passer l’été en douceur avec un foisonnement d’évènements festifs et culturels dans la plupart des quartiers de la ville. Même si je le fais souvent ici, vous proposer un parcours est une gageuse. En fonction de vos disponibilités n’hésitez pas à vous fier au site www.tlmd.lyon.fr qui vous permettra de planifier votre été lyonnais.

Vous avez par ailleurs remarqué que la 5ème saison de « Jazz au péristyle de l’opéra » bat son plein depuis le 11 juin jusqu’à début septembre. Du lundi au dimanche à 19h, 20h15 et 22h se succèdent des formations de jazz dont vous connaîtrez le nom en vous reportant au site.

Il y a quelques jours j’évoquais l’été au Musée d’Art Contemporain, sachez tout de même que la climatisation de nos musées est également bonne à prendre ce d’autant que « Lyon, l’esprit d’un siècle » vous accueille jusque début août au Musée des beaux-arts mais également au Musée de la Miniature (04 72 00 24 77) à Saint-Jean, au Musee africain sur le cours Gambetta, au Musée Urbain Tony Garnier dans le 8ème arrondissement sans oublier les balades urbaines (inscriptions au 04 72 10 30 30).

Lyon, le 30 juin 2007.

29/06/2007

La grande Patti

medium_Patti-Smith_guitare.jpgAvant elle, il n’y avait pour ainsi dire pas de filles dans le rock. Avec elle, le New Jersey nous a offert que du très grand puisque Springsten et Southside Johnny viennent aussi de cet état béni des dieux du rock. Avant de rencontrer l’immense Robert Mappelthorpe, l’ex vendeuse de Brentano’s était une inconnue dans New York. Avec Lenny Kaye, elle est devenue une figure du rock. Après le décès du père de ses enfants, l’ex MC’5, Fred « Sonic » Smith, elle arrive à réémerger et la voici à nouveau sur la route depuis quelques saisons.

« Twelve » son dernier album de covers est prévisible, traduisez bon. Ce soir à Fourvière Patti Smith sera donc sur scène avec ses amis Nell Young, Mick Jagger, ceux de Nirvana et de l’Airplane,  sans oublier Paul Simon et les ombres tutélaires de Dylan et Hendrix.

Plutôt que de vous pourrir la soirée au prétexte que vous n’avez pas de billets pour admirer Patti Smith, je vous le rappelle, l’Armenian Navy Band est au Kao ce soir. L’énergie d’Arto et de sa troupe va vous emporter au point d’en oublier que la grande Patti est en ville.

Clermont Ferrand, le 29 juin 2007.

06:05 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Patti, smith, rock, fourviere, festival, Springsten, twelve | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

28/06/2007

Armenian Navy Band

medium_armenian_navy_band.jpgSamedi s’achève, en beauté à Lyon, l’année de l’Arménie. La sympathique association T.R.O.C. chère à Vahan Képénekian, nous fait plaisir en organisant, au Kao, un concert de l’Armenian Navy Band. Un concert, vous devez me croire, à ne pas rater.

Ce groupe d’une bonne dizaine de musiciens animé par l’étonnant Arto, musicien globe-Trotter arménien né en Turquie, va nous entraîner, en dansant, dans un univers unique produit de la fusion du jazz, du rock et surtout des musiques traditionnelles. Si en musique le mot métissage a un sens, avec l’Armenian Navy Band, vous serez transportés aux confins de l’electro, des transes orientales, de débauches de percussions sur fond de jazz fusion. Titulaire de « l’Audience Award » délivré dans le cadre des prestigieux « World Music Award » de la BBC, ce groupe emblématique qui se revendique de « l’avant-garde folk music » combine les instruments traditionnels du jazz (batterie, basse, claviers, cuivres…) et ceux de la musique arménienne (kanon, doudouk, zourma, kamantcha…).

Citoyen du monde, de Erevan à New York, d’Istambul à Paris, Arto Tunçboyaciyan écume les clubs et les festivals. Il sera au Kao demain, réservez votre soirée. De toute façon Patti Smith est « Sold out » à Fourvière.

Clermont-Ferrand, le 28 juin 2007.

06:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : armenian, navy, band, kao, lyon, ninkasi, arménie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/06/2007

C’est pas la peine d’en dégoûter les autres

medium_mickey_mouse.jpgSamedi 30 juin, pour les deux jours du week-end, la Croix-Rousse accueille son second festival de la bande dessinée. En allant sur le site www.lyonbd.com, je m’attendais, pour tout vous dire, à trouver des petits mickeys, déception.

Ca commençait en vérité pas très bien puisque la bd et moi cela fait deux. Au hasard de ma fugue sur le net, j’ai fini par en savoir assez pour vous en dire plus. Entre l’espace éditeur et l’espace « Epicerie Séquentielle » ( ?) des dizaines d’auteurs, comme c’est l’usage, seront en dédicace pour petits et grands. Si on ajoute à cela, un Festival off pléthore, ce week-end, le Festival lyonnais est donc un point de passage obligé pour les amateurs du genre.

Vous avez compris que mis à part Tardi, Bilal et Crumb, il ne faut pas me demander grand chose en matière de Bd mais il y a pire, les mangas. Pourtant la Croix-Rousse va vibrer à l’heure japonaise pour cette deuxième édition. En effet, place de la Mairie, dans le cadre de la « Japon Touch », vous pourrez dévorer des bouquins, compléter vos collections de figurines, faire un cosplay (je n’arrive pas très bien à saisir de quoi il s’agit) et même, Japon oblige, pratiquer le karaoké sur écran géant. Bref, vous vous rendez compte que le week-end à venir est à marquer d’une pierre blanche si vous aimez la bd et les japonaiseries.

Si vous ne m’y voyez pas, ce n’est pas grave. Je serais tout bêtement entrain de me repasser en boucle l’intégrale de Patti Smith qui est à Fourvière la veille au soir. Amis de la bd et des mangas je serais tout de même de tout cœur avec vous. I’m a poor lomesome cowboy. 

Clermont Ferrand, le 27 juin 2007.

06:00 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Bande, dessinée, dessinee, festival, BD, croix, rousse | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

26/06/2007

Conseil Lyonnais pour le Respect des Droits

medium_CLRD.2.gifHier en préambule du Conseil municipal, le Conseil lyonnais pour le respect des droits présentait, comme il le fait chaque année, son rapport d'activité.

Structure originale fédérant les associations qui interviennent sur le terrain des droits et des libertés, le Conseil lyonnais se veut à la fois une structure de veille et d'alerte auprès du Maire et des élus.
 
Des les premiers jours de son mandat, Gérard Collomb a souhaite que cette commission extra-municipale puisse travailler en autonomie. C'est la raison pour laquelle le Conseil est présidé par une personnalité indépendante, Maitre Alain Jakubowicz. Cheville ouvrière de l'adhésion de la ville de Lyon à la Charte européenne des droits de l'homme dans la ville, le Conseil lyonnais souhaite, comme la majorité municipale, faire de cette adhésion un moyen actif de défense des droits du citoyen.
 
Le Conseil lyonnais souhaiterait maintenant que l'expérience lyonnaise fasse école dans les autres communes de l'agglomération par l'affiliation à la Charte. C'est un des enjeux de la période qui s'ouvre. Le texte de la charte est accessible sur le site du CLRD. Une version audio sur un support CD est également disponible.

Lyon, le 26 juin 2007.

Les 37 associations membres du CLRD: ACAT, ADH, Agir ensemble pour les droits de l'homme, ALPIL, Amnesty International, ANVP, ARTAG, ASEPL, ATD Quart Monde, Barreau de Lyon, CLRD, CIMADE, CLAUDA, COSI, Croix Rouge Française, DiversCité, Enfance et Partage, FCPE69, Fédération des Centres sociaux, Fédération des Oeuvres Laiques du Rhone, Forum Refugiés, AFARA, GIHP, HIPPOCAMPE, IDHL, ISM Corum, L'Autre Cercle, Les Lyonnes,...

25/06/2007

Rushdie

medium_Salman_Rushdie.jpgIl n’est pas bien dans mes habitudes de faire ici l’éloge du Figaro. Cela étant dans le numéro de ce matin, Alain-Gérard Slama signe en page treize une tribune sur Salman Rushdie qui a le mérite de mettre les points sur les « i », quant à la énième relance de «l’affaire » de l’auteur des versets sataniques. Fatwa, clandestinité, exil New Yorkais, protection rapprochée, assassinats de traducteurs, depuis des années le quotidien de Salman Rushdie est un enfer. La Reine d’Angleterre, en élevant il y a quelques semaines l’écrivain d’origine pakistanaise au rang de chevalier a provoqué un nouveau déchaînement insupportable contre Rushdie et le Royaume Uni. En maintenant sa décision, Londres a pris la plus juste des décisions.
Comme le dit Slama ce matin au terme de sa contribution,

« Au moment où Tony Blair montre, avec une parfaite maîtrise de lui-même, qu’il a attendu la fin de ses fonctions pour se convertir publiquement au catholicisme, il dépendra des démocraties de faire comprendre, non seulement aux dirigeants du « monde » musulman, mais aussi aux opinions publiques des nations laïques, que cette victoire n’est pas celle du christianisme sur l’islam, mais de la sagesse de la raison sur le vertige des symboles. »

Cette vérité est bien entendue bonne à dire à ceci près que pour nous Salman Rushdie demeure lui aussi un symbole.

Puisque nous parlons de Salman Rushdie, je souhaite avoir une pensée pour Monsieur Christian Bourgois, un merveilleux éditeur, qui, vous vous souvenez peut-être, a été à l’origine de l’édition française des « versets sataniques » alors que l’auteur était la cible de la Fatwa Khomeiniste.

Lyon, le 25 juin 2007.

24/06/2007

Kiblind

medium_kiblind.jpgToujours aussi belle, maquette parfaite, propos décalés mais calés, la revue Kiblind (www.kiblind.com) nous propose en toute gratuité sa livraison estivale. 

Suite du très intéressant « dossier urbain », coup d’œil sur la place des Jacobins dont au passage Gérard Collomb étudie le toilettage, revue de presse, arts de la rue, graphisme et arts plastiques, musique… sur près de 70 pages la jeune revue lyonnaise (c’est le n°16) s’impose comme un acteur de la vie artistique et intellectuelle de la ville.

N’attendez pas trop pour vous la procurer, les 10000 exemplaires diffusés risquent de trouver preneurs rapidement.

Lyon, le 24 juin 2007.

07:15 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Kiblind, magazine, revue, lyon, lyonnaise, culture | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

23/06/2007

Grand Fooding

medium_Intranquilles.gifComme l’an passé, dans le cadre du festival des Intranquilles, Guy Walter nous propose aux Subsistances, demain de 18h00 à 22h00, le Grand Fooding d’été sorte de pique-nique géant combinant musique, lectures, rosé et tapas.

Avec enfants, belle-mère et voisins, venez donc vous détendre sur une esplanade des Subsistances mise en herbe pour déguster quelques préparations étonnantes concoctées par quelques-uns de nos chefs comme Nicolas Le Bec, l’équipe de Magali et Martin, Laurence Salomon, Pierre-Antoine Denis de la Cantinetta à Marseille.

Pour une somme modeste de 5 euros reversée à « Action contre la faim » vous pourrez déguster des salades de pousses croquantes et des tagliatelles de courgettes en carpaccio de Olivier Delbergues (merci Lesieur), des tapas (merci Ricard), le Bal bulle de Sonia Ezgulian (merci San Pellegrino), les coulis de fruits de Christine Ferber (merci Häagen-Dazz), des coupes-files signés Monoprix pour aller plus vite et du rosé de Cabernet d’Anjou.

A demain pour le Grand Fooding et bon appétit.

Lyon, le 23 juin 2007.

21/06/2007

Mes chevilles

medium_Gerard_Angel_-_Jean-Yves_Secheresse_-_Radioscoop_210607_-_3.jpgTout d'abord merci à 20 minutes, terre d'accueil de ce blog. En effet, dans son numéro d'aujourd'hui, l'hebdomadaire "Les potins d'Angèle" consacre une double page aux blogs des politiques. Sur le podium de ce premier classement, je me retrouve sur la plus haute marche, talonné par deux autres bloggeurs que j'apprécie, Najat Vallaud-Belkacem et Erick Roux de Bézieux. Pour en savoir plus, précipitez-vous chez votre kiosquier habituel et sur le site des potins d'Angèle !
 
Invité ce matin par le même Gérard Angel sur Radioscoop, lors de la sortie des Potins, je vous livre le podcast de l'émission mais rassurez-vous je nai pas encore les chevilles qui enflent.

medium_Logo_Radioscoop.jpg

medium_ecouter_une.2.gif

 


Pour finir, bienvenue à Jean-Michel Daclin qui intègre ces jours-ci la blogosphère lyonnaise.

Lyon, le 22 juin 2007.

medium_Gerard_Angel_-_Jean-Yves_Secheresse_-_Radioscoop_210607_-_2.jpg

12:25 Publié dans Podcasts | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : Potins, Angele, Angel, Radio, Scoop, Gérard, blog | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Musique, musiques

medium_Fête_de_la_musique_BO.jpgL’édition 2007 de la Fête de la musique risque encore de vous scotcher tant Lyon propose une nouvelle fois un panorama exceptionnel et complet sur des dizaines de scènes dans nos arrondissements.

Une fois dit que pour connaître cette impressionnante soirée une visite sur www.citizenkid.com ou www.weekylyon.com s’impose, je vous indique quelques-uns de mes choix parmi l’abondante offre concoctée par Jean-Pierre Bouchard et la mission Musique de la ville de Lyon.

On commence par les berges du Rhône et plus particulièrement l’Amphi du pont de la Guillotière avec les rois de la pop lyonnaise, l’association Dandelyon qui, de 19 heures à une heure nous offrira la fraîcheur musicale indispensable (Benjamin Ficher, S., Coming Sonn, Green Olive…).

A quelques minutes de là, sur un créneau horaire identique, comment résister à la scène reggae initiée par Woodstower qui, comme l’an passé occupe la Place Guichard.

Retour dans la Presqu’île et singulièrement dans le 1er arrondissement avec des scènes « classique » (Jardin des plantes), « Jazz » (Opéra de Lyon), « World » ( Terreaux). Ensuite les plus courageux  peuvent monter dans le 4ème pour du « Dub » à la Villa Gillet, redescendre vers la gare Saint Paul pour du rock et enfin prendre un velo’v pour terminer au parc de Gerland avec de l’électro. Pour ce qui me concerne c’est du côté de Fourvière que se terminera sur « la colline à sons » ma pérégrination du 21 juin pour le set de mon ami Nicolas Nourrit dans les jardins du CNR.

Cette Fête de la Musique est aussi marquée dans notre ville par la diffusion gratuite du DVD, « La B.O. de Lyon » imaginé par La mission Musique de la ville et l’association Acte Public. Les 4000 DVD « collectors seront diffusés gratuitement dès cet après-midi, 17 heures, Place Gabriel Péri, Place Carnot, Place des terreaux et devant le la station de métro Saint-Jean. Sur cette deuxième compilation figurent les captations et les clips de plus de trente groupes et artistes. Bonne fête à toutes et tous. 

Lyon, le 21 juin 2007.

06:40 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : fête, musique, dandelyon, woodstower, Nourrit, Lyon | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

20/06/2007

« Les invites »

medium_Invites_Villeurbanne_2007.jpgVilleurbanne va remettre le couvert à partir de demain avec les épatantes « invites ». Bon esprit, découvertes, curiosités et gratuité sont les mots qui résument assez bien ces trois journées villeurbannaises tant attendues.

Comme les années précédentes, les arts de la rue, les installations plastiques, les repas de quartiers constituent des rencontres appréciées de tous dans ce festival « pas pareil ».

Le site de la Mairie est incontournable pour bien apprécier et planifier votre aventure 2007. Cela étant sur ces trois jours des rendez-vous musicaux très diversifiés sont proposés à un public qui pourra déguster une foultitude de musiciens.

Parmi l’abondante programmation, je vous propose le 21 juin  Nouvelle vague et Lenine, le 22, Herman Düne en particulier si vous avez squeezé leur concert au Rail théâtre d’il y a quelques mois ainsi que le chanteur Kabyle Idir. Pour terminer en beauté, le rock énergique des Bellrays devrait le 23 juin vous convaincre de retourner avec bonheur aux Invites 2008.

Mais les Invites commencent dès aujourd’hui avec le cirque Burattini qui, après une résidence entamée il y a près de six mois, propose son programme sur le parvis de la mairie. Mouche Noire de Caracas, Lombric centenaire, l’orchidée Polyglotte… avec les Buratini c’est l’assurance de la magie du cirque.

Lyon, le 20 juin 2007.

11:34 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : invites, festival, villeurbanne, culture, invit | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

19/06/2007

Revue des troupes

medium_Troupe_Armee_2.jpgNous connaissons depuis quelques heures la composition du gouvernement Fillon II. Entre les recasés, les obligés, les rescapés, les affidés et les déboutés, je note, comme vous, la présence de Fadela Amara à qui je souhaite bonne chance tant le travail sous la tutelle de Christine Boutin devrait apporter des joies et des peines jusqu'ici inconnues à l'ancienne responsable de "Ni pute, ni soumise".

Dans le même temps, Bockel rejoint Kouchner. Le quai d'Orsay devient donc illico la réserve de Peaugres. Mais ce qui me chagrine le plus ce n'est pas la présence du Blair de Mulhouse dans ce gouvernement c'est, vous vous en doutez, le fait que l'alsacien hérite de la francophonie, portefeuille qui était parait-il promis à Christian Philip (Cf. mon billet du 29 mai)

J'ai beau m'user les yeux sur l'ordinateur, point de Christian Philip. Je me faisais déjà une joie, lors du traditionnel défilé du 13 juillet, de voir côte à côte, sur le bitume de la place Foch, le Secrétaire d'Etat Philip et le Maire de Lyon Gérard Collomb passant les troupes en revue sous le regard perdu d'un Dominique Perben qui malheureusement devra désormais se résoudre à suivre la noria de nos troupes depuis la tribune en compagnie de mes amis Jean-Louis Touraine et Pierre-Alain Muet, nos deux nouveaux dévoués députés lyonnais.

Lyon, le 20 juin 2007.

Commentaires à Erick Roux de Bézieux

medium_UMP.jpgVeuillez trouver ci-dessous le commmentaire que j'ai posté ce jour sur le blog de mon collègue et Conseiller municipal Erick Roux de Bézieux suite à son billet du 17 juin intitulé   Pour qui sonne le glas ?
 
"Cher Erick,
 
Une bonne analyse, je l'imagine écrite à chaud, qui mérite tout de même d'être tempérée. En effet "fashion Collomb", pour reprendre ton expression n'est pas seulement en phase avec les tendances. Je crois que nous franchissons humblement les étapes les unes après les autres avec un fort désir de rassemblement. Ce "modèle lyonnais", comme l'écrit parfois la presse, est avant tout l'expression d'une politique qui fédère bien au-dela de sa traditionnelle zone d'influence. C'est ainsi que des lyonnais, probablement électeurs de Nicolas sarkozy lors des présidentielles, se reconnaisent déjà dans la conduite des affaires municipales de l'équipe de Gérard Collomb.Ce n'est bien entendu, de ma part, pas faire offense à la droite lyonnaise que de le dire. Chacun le reconnait, la ville bouge sur un ensemble de plans. Je crois qu'en s'opposant assez systématiquement et parfois de manière "folle" à notre politique, l'Ump fait une erreur fondamentale d'analyse sur le cours des choses à Lyon depuis au moins 10 ans. Sans vouloir donner des leçons je pense qu'en condamnant par exemple les berges du Rhône, en refusant d'apporter son soutien au festival Quai du polar, en menant des batailles incongrues sur le Mémorial Arménien, en moulinant des argumentaires sectaires sur notre politique urbaine ou économique, la droite lyonnaise n'est plus comme tu peux l'écrire "en phase". Je dois te confesser que ton groupe, malgré certains débordements qui sont souvent le fruit de délimitations idéologiques datées, me semble plus à l'écoute du réel et des évolutions sociologiques lyonnaises. A contrario, j'ai le sentiment que l'Ump n'a qu'un seul objectif "récupérer une ville". Fondamentalement en décidant de faire don de son corps à Lyon, Dominique Perben s'est autorisé à penser que la chose allait être une formalité comme si une telle perspective pouvait suffire à donner sens à un parachutage. Aujourd'hui dire aux lyonnais supposés à droite, que le sens d'une candidature c'est de "chasser l'usurpateur Collomb" pour que la ville revienne naturellement dans le giron de la droite repose sur une erreur d'analyse fondamentale mais aussi une sacré dose de suffisance. Je crois que le deuxième tour des législatives à Lyon c'est aussi cela même si mon grain de sel n'invalide pas ton propos.Désolé pour la longueur du commentaire. A bientôt. Très cordialement. Jean-Yves Sécheresse "

Quelques mots

medium_Segolene_Royal_lyon_31mai07-_plateforme.jpgDimanche soir, couché tard, très tard. Lundi matin, levé tôt, trop tôt. Lundi soir Rolling Stones. Même si en Rhône-Alpes les victoires sont encourageantes, le temps d'écrire quelques mots sur ce blog est bien difficile à trouver.

Sans tomber dans un inventaire nécessairement pénible, notons que les victoires de deux adjoints de Gérard Collomb, Pierre-Alain Muet et Jean-Louis Touraine, dans deux circonscriptions lyonnaises jusqu'ici détenues par l'UMP vont marquer les esprits. Pas à pas, une adhésion sans cesse élargie à la politique municipale se construit. C'est probablement le fait marquant de cette législative.

A Saint-Etienne, avec nos amis Juanico et Gagnaire, les belles victoires de dimanche indiquent les voies d'un renouveau à gauche dans la capitale forezienne.

A Grenoble, la défaite de Carrignon devrait définitivement solder la fin d'une époque.

Les trois principales agglomérations Rhône-Alpes se distinguent donc. La victoire du Président de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne, qui assure de manière assez confortable sa réelection, illustre assez bien une tendance à la consolidation marquée également, dans la seconde ville Rhodanienne, Villeurbanne, où Pascale Crozon sèche l'ancien lieutenant de Michel Noir, Henri Chabert.

Manifestement tout ceci n'intéresse que peu les médias nationaux qui pour l'essentiel buzzent sur la séparation de couple Royal/Hollande. Une page se tourne mais le chapitre suivant reste à écrire. Une nouveau cycle va s'ouvrir. Nous y reviendrons.

Lyon, le 19 juin 2007. 

18/06/2007

L’œuvre à l’œuvre

medium_Camino_999_-_C_Fradier.jpgCela m’avait échappé, dans une brève du numéro de juin de Lyon Mag, j’apprends que l’auteur de polars Catherine Fradier est attaquée en justice par l’Opus Dei. Que reproche « l’œuvre de Dieu » à la romancière valentinoise ? 

D’avoir dans son ouvrage « Camino 999 », je cite, « mêlé fiction et réalité sans précaution particulière et sans avertissement aux lecteurs ». Poursuivie pour complicité de diffamation aux côtés de son éditeur, l’Opus Dei réclame pas moins de 30000 euros de dommages et intérêts à Catherine Fradier. 

Une fois dit que ni Dan Brown, ni les producteurs du film « Da Vinci code » n’ont vu les foudres de « L’œuvre de Dieu » les viser, les motivations de l’organisation religieuse ne manquent pas de toupet. Dans un communiqué disponible sur son site, l’Opus Dei écrit : 

« Cette action en justice n’est évidemment pas de nature à constituer une menace pour la liberté d’expression ou de création littéraire. Elle est guidée par le seul souci de protéger la réputation d’une institution et de personnes réelles. Nous ne demandons en aucune manière que le livre soit interdit ou censuré, mais seulement que les passages clairement diffamatoires soient jugés tels par l’autorité compétente. Les lecteurs du livre de Catherine Fradier y gagneront, puisqu’ils pourront ainsi bénéficier à la fois d’une œuvre littéraire et d’une information authentique sanctionnée par l’autorité judiciaire. » 

Le monde du polar commence à se mobiliser et je crois qu’une souscription pour aider Catherine Fradier devrait se mettre en place. En attendant on peut toujours acheter « Camino 99 ». C’est une façon efficace et agréable d’aider l’auteur et son éditeur.

Lyon, le 18 juin 2007.

06:05 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : polar, opus, dei, catherine, fradier, auteur, écrivain | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu