Avertir le modérateur

15/05/2007

En attendant les législatives.

medium_Sarkozy_NB.2.jpgLe piège imaginé par Sarkozy à quelques semaines des élections législatives se met en place. Celui qui demain va s’installer à l’Elysée manœuvre, il faut le dire, avec un certain succès. Sa seule obsession est de faire de l’image jusqu’au soir du 2ème tour des législatives, il fait donc de l’image.

Pour l’heure Sarkozy offre donc le visage de l’ouverture organisant la noria des visiteurs du côté de la rue St Dominique, propulsant avec doigté ces rumeurs et contre-rumeurs qui font saliver les médias, s’offrant même quelques petits accros au sein de l’UMP qui au final rapporteront beaucoup au futur président.

Qu’ils soient ce week-end membres ou non du futur gouvernement Fillon I, les Védrine, Kouchner, Allègre, participent de façon active et gourmande à l’épanouissement de cette image consensuelle, objectif principal de Sarkozy dans la période actuelle.

Alors que le grand chantier de la destruction-reconstruction de l’Etat se prépare activement en coulisse, avec les conséquences que les Français mesureront après les législatives, Sarkozy actionne aussi la deuxième mâchoire de son piège-tabou. En organisant, avant son entrée à l’Elysée, une consultation purement cosmétique avec les organisations syndicales, il s’offre, en complément de celle de l’ouverture et de l’apaisement, une image destinée à rassurer de façon quasi subliminale autour de l’idée d’un pseudo consensus social fondé sur pas grand chose voir sur n’importe quoi. Cette posture également utile dans cette campagne législative sera, il faut aussi le préciser, décisive le jour ou Sarkozy autorisera Fillon II à entrer dans une phase active à haut potentiel calorifique.

Pendant ce temps, le PS avec la délectation habituelle qui est la sienne « pense »  au risque de ne pas se concentrer sur l’élection qui se profile.

Comme l’écrivait Bernard Kouchner en exergue de son dernier opuscule édité avant les présidentielles, « c’est dur d’être de gauche, surtout quand on n'est pas de droite ». Pour l’instant je fais mienne cette déprimante pensée tout en vous promettant de revenir rapidement sur le cas de l’ex-french doctor devenu aventurier en politique.

Lyon, le 15 mai 2007.

14:35 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : sarkozy, UMP, Kouchner, Fillon, Allegre, Vedrine, PS | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Quel scénario !

On sape les restes des ruines du PS (quoique celui-ci s'y entend bien tout seul depuis belle lurette); on renvoie les "fidèles" à leurs chères études; on "innove" en préparant un gouvernement qu'on présentera à son premier ministre (signe de "modernité"; avant c'était le contraire, et me semble-t-il la façon de procéder recommandée par la Constitution). On "ouvre" à tous les vents; on débauche les si sincères "grandes pointures" socialistes" qui seront d'autant plus attachées à leur maître qu'elles deviendront persona non grata et ne sauront plus dans quel parti aller.

Mais que ne ferait-on pas pour une place à côté du Soleil ? Si Molière n'était pas mort, il nous en ferait rire encore. Car si nous n'en rions pas, c'est le désespoir n'est-ce pas ?

Écrit par : Françoise | 15/05/2007

Le PS entretient la HAINE envers Sarkozy depuis plusieurs années maintenant, c'est cette même haine qui à fait monter Bayrou (en fesant fuir des électeurs de droite et en irritant des électeurs de gauche) et qui a fait baisser LePen (en les amenant vers Sarkozy).

Le PS n'est PAS EN RUINE, il y a encore des courants FORT (DSK/Fabius) qui me font penser aux courant d'avant l'UMP (Ultra Liberaux/Radicaux de droite). Si Royal veut remobiliser, ca sera sans mes voix, à moi que le PS ne décrive une ligne CLAIR et NET (Sociale démocrate?).

Maintenant faut'il reprocher a Sarkozy/Fillon l'ouverture ?
- Oui, si l'on considère que le seul reproche que l'UMP/PS ont fait à Bayrou c'est de vouloir faire l'ouverture.
- Non, si l'on voit dans cette politique une façon de RASSURER les français en plaçant des personnalités de qualitées. (En tout cas ca marche sur moi).

Écrit par : Mikaps | 15/05/2007

C'est passionnant... Pauvres Français... je ne peux que vous plaindre, mais à choisir entre le pire et le pire, que pouviez-vous faire ? Désormais vous aurez le droit de travailler plus pour gagner (éventuellement) plus ou moins, allez savoir, mais soyez heureux, allez en paix dans la béatitude des justes...Bonne chance à tous.

Écrit par : 210 | 15/05/2007

je ferai bien mienne aussi la phrase de Kouchner si les heures qui viennent le confirme comme pouvant se vivre en homme de gauche, mais s'il accepte ce jeu de rôle fait à saper les quelques chances de ne pas voir arriver un gros paquets de sarkoboys à l'assemblée( je ne dis plus godillots car cela signait le gaullisme et le gaullisme moribond avec Chirac c'est maintemant une page de l'histoire d'hier)je ne pourrai plus dire qu'il n'est pas de droite, et j ene garderai que le lointain souvenir des on action courageuse pour faire prévaloir le droit d'ingérence humanitaire et l edroit des malades.
Quant à se rassurer avec la force des courants du PS comme le dit un commentaire, ça ne me rassure pas du tout , ça fait 20 ans que l'on voit ce type de recrutement se former en écuries de supporters selon les places à revendiquer, mais si on a le bonheur de réfléchir par soi moi même pour s'ouvrir, être attentif à ce qu'attende les gens , surtout les petites gens les sans grades , les sans illusion; alors là c'est la mise à mort qui nous est promise! et à force de tuer ses amis on se tue soi même.
Non ce qui me rassure c'est de savoir rester debout, comme Ségolène, elle a su mobilisé des énergies formidables. Ce qui me rassure c'est la politique de la preuve, la preuve que la gauche rassemblée avec les écologistes et des hommes et femmes de progrès peut conduire une politique utile, ainsi dans les territoires pour asseoir la dynamique économique, la solidarité et la préservation d'un environnement sain, bref donner à concevoir un avenir partagé, non pour se servir , mais pour agir .
Décidemment , même si c'est dur , gardons le cap

Écrit par : Simone | 15/05/2007

Les radicaux on disait autrefois sont "comme les radis ni blancs ni rouges mais toujours prés de l'assiette à beurre" Je voi que Jean Michel Baylet veut se raprocher de la dite assiette. Quelle force centripéte les attire tous vers le centre??

Écrit par : azerty | 16/05/2007

Si le Ps et ses dirigeants continuent à faire une fixation sur Sarkozy et sa politique, au lieu de se concentrer sur leurs propositions, ils courent alors à leur pure perte.

Même si la défaite est amère, il faut tenir compte des millions de français qui ont choisi le programme de Ségolène Royale. Le thème de la justice économique et sociale développé par notre candidate, constitue à mes yeux une ligne claire de démarcation, en opposition avec la politique d'accroissement des privilèges accordés aux riches que propose le nouveau président.

Ségolène Royale incarne pour moi la modernité, l'ambition et la solidarité. Le modèle économique qu'elle propose vient clairement en soutien aux PME et aux entreprises créatrices d'emplois. Il est réaliste car il tient compte de l'environnement économique mondial mais en même temps, il tente de corriger les effets négatifs de la mondialisation et du capitalisme. Elle a fait preuve de conviction lors du débat télévisé. dommage qu'elle n'ait pas pu développer davantage toute la coherence de son programme durant la campagne. Pour les législatives et les prochaines échéances électorales, tous derrière SEGO, l'atout n°1 de la gauche moderne ! OSONS LA DIFFERENCE !!!

Écrit par : Oumar | 21/05/2007

entre le score de Sarko et de Sego in n'y a jamais que 2 millions d'électeurs de différence, mais existe-t-il une différence quand le PS veut se "moderniser" et adopter bientôt la novlangue de Maître Arnaud ? un parti plein de courants c'est un parti dont les électeurs se barrent en courant !

Écrit par : raferty | 01/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu