Avertir le modérateur

06/05/2007

5 ans !

medium_Hélas_Sarkozy.2.jpg
Je veux tout d'abord saluer le courage, l'audace et la combativité de Ségolène Royal tout au long d'une campagne difficile et semée d'embûches. Pour la première fois dans notre pays une femme figurait parmi les deux qualifiés du deuxième tour des élections présidentielles. Il est bien entendu symbolique et positif que celle-ci puisse être issue des rangs de la gauche. Nous devons donc ce soir être fier, malgré notre tristesse, de ces dix-huit mois de combat derrière Ségolène Royal. Au cours de cette campagne et dans les résultats des scrutins une série d'évènements et de questions politiques sont venus frapper à la porte des appareils. Le temps de l'analyse, de la réflexion puis de la décision s'ouvre ce soir pour la gauche, toute la gauche, mais aussi pour le centre, à l'évidence pour seulement une partie du centre. Sachons mettre en commun nos intelligences et nos points de convergence pour dominer cette défaite et construire l'alternative dont très vite le pays aura besoin.

Les estimations que l'on nous propose depuis une bonne heure indiquent donc assez nettement que ce second tour est favorable à la droite.

La victoire de Nicolas Sarkozy est donc incontestable et s'impose. Le Président Sarkozy est élu pour 5 ans mais cette victoire n'est pas sans poser problème dans la mesure ou chacun ignore ce que sera la véritable nature de la politique du candidat devenu président. En d'autres termes, ce soir, le paradoxe de cette élection  réside dans la sincérité de Sarkozy à l'égard du noyau le plus dur de ses électeurs, grosso modo ceux du 1er tour.

Après une campagne démagogique cousinant honteusement avec les idées de Le Pen, Sarkozy devra gérer une victoire plus problématique que les chiffres de ce soir ne peuvent le laisser croire. Cette victoire construite sur le désir profond de destruction des acquis, du dégoût d'une France solidaire, du refus définitif d'un Etat impartial et protecteur et, il  faut le dire, de la mise en pâture de la question de l'immigration, cette victoire incontestable risque pourtant de poser problème bien plus vite que ne l'imagine le nouveau Président.

Depuis des mois, la vie politique française battait au rythme d'une démagogie Sarkozyste que le candidat aimait appeler sincérité. Cette sincérité feinte puisait par capillarité son énergie dans la souffrance d'un pays qui ce soir s'est abandonné à une droite dure qui peut s'avérer dangereuse quand elle va se confronter au réel.

Justement quelle va donc être la politique de cette droite victorieuse?

Une attaque généralisée et autoritaire définie pas à pas, de meeting en meeting, pendant la campagne, quitte à refroidir l'adhésion d'électeurs centristes devenus aujourd'hui de simples go-go?

Une sorte de néo-chiraquisme ripoliné visant en fait à éviter toute logique d'affrontement, quitte à désespérer des clientèles conquises par la "révolution Sarkozyste" ?

La question est ouverte mais je suis plutôt enclin à penser que Sarkozy souhaitera pousser son avantage encore plus loin en mettant en œuvre son projet, tout son projet.

Vous l'avez compris, incontestable, la victoire de ce soir peut, selon les options que le nouveau président mettra effectivement en œuvre, devenir contestée à un point encore difficile à imaginer tant les promesses électorales de Sarkozy nourrissent divisions et affrontements, de la souffrance, de la précarité et des larmes.

En attendant, l'échéance des législatives s'annonce. Quitte à s'installer dans une posture défensive, il est urgent de convaincre le pays de ne pas donner une majorité à un président qui détenant déjà les rouages essentiels de l'Etat, le Sénat et les grands médias de masse bénéficie ce soir de la légitimité de l'élection. 

5 ans c'est long et compte tenu de ce qui s'annonce, 5 ans cela risque d'être très long. La seule façon de s'y opposer c'est bien de ne pas laisser les pleins pouvoirs à Sarkozy, de ne pas donner une majorité législative au nouveau Président.

Lyon, le 6 mai 2007.

Commentaires

"Sarko est président parce que les sondages l'ont dit..." (matraquage habituel).
Bien sûr, tous les patrons de presse et des instituts de sondage ont voté Sarko !!!

Et le pire, c'est que ça a marché, parce que les Français sont des veaux, ou des moutons, et ils croient tout ce que la télé leur dit !!! Bêêê...

Mais quand on réfléchit un peu...

Prenons un exemple: Sarko a dit, "moi, je laisse les 35 heures, car il faut une règle sur le temps de travail, et puis je fais payer les 4 heures supplémentaires 25% de plus sans charges sociales, et les suivantes 50% de plus sans charges sociales".

A première vue... génial ! (comme se disent tous les imbéciles).

A seconde vue, moi, "je suis patron", je paie tous mes salariés au SMIC, et je leur fais miroiter qu'en travaillant 45 heures ils seront payés comme 60. Donc, je n'embauche surtout pas (tant pis pour les chômeurs et les cotisations retraites), et je paie moins.

Et toi, tu es mon employé: tu crois avoir tout compris ? Ben mon gars, quand tu vas tomber malade, ton salaire de référence, ce sera ton salaire de base (le SMIC). Tant mieux pour la sécu quand elle te paiera tes indemnités (ridicules), tant pis pour ton niveau de vie, tu revendras ta bagnole et ton mobilier !!!
Et quand tu partiras à la retraite, ta retraite de référence sera calculée sur ton salaire de base... quoi, t'es pas d'accord ? Mais sur quel montant auras-tu cotisé, pauvre idiot ?
Bilan, de plus en plus de chômeurs, et de plus en plus de minima retraite...
Mais on trouve encore semble t-il, en dehors des grands patrons (qui se frottent les mains), près de 20 millions de Français assez c... (couillons) pour se laisser embobiner par un avocat sans même réfléchir à ce qu'il raconte !!!!

5 ans...

Écrit par : gavroch | 06/05/2007

Moi j'aurai honte qu'une partie de mes électeurs soit des voyous bruleurs de voiture et des feignants. Et puis ferme la gavroch, le double discours ce n'est pas a l'UMP.
Sérieusement qui essaye depuis 15ans de mixé communisme et social démocratie. En 2012 je voterai Strauss Kahn.. si on le laisse se présenter.

Et vive la Libéralisation !

Écrit par : Mikaps | 07/05/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu