Avertir le modérateur

30/03/2007

Une Oldsmobile, un tueur, une casse….

medium_Quais_du_polar_2007.jpgComment vous convaincre de vous rendre au festival "Quais du polar" ce week-end ? vous dire que des dizaines d'auteurs seront au rendez-vous et que parmi eux vous pourrez enfin rencontrer les rares Daniel Woodrell et Andrea G. Pinketts, l'épatant Jean-Bernard Pouy, le lyonnais Pascal Garnier, le quasi japonais Romain Slocombe, les stars Robert Crais, John Harvey? Vous dire peut-être que l'Institut Lumière rend hommage à Jean-Pierre Melville, que le Comoedia fait de même avec Jim Thompson sous la houlette d'Alain Corneau, que cette année Claude Chabrol est le parrain du festival et qu'il signe une carte blanche au CNP Odeon? Vous préférez une conférence? Cela tombe bien, il y en a une grosse quinzaine du côté du palais de Bondy sans compter les "cafés polar", l'espace jeunesse et une méga librairie.

Sachez tout de même que toute absence non justifiée pourrait être interprétée comme un acte d'alliance objective avec l'UMP qui, au conseil municipal, s'est distinguée en votant contre la subvention à "Quais du Polar".

Cela étant, malgré ce plateau alléchant, je vous imagine encore dubitatif, mal dans vos chaussures, complexé, coupable. Bref, je ne vous trouve pas bien. OK, j'ai compris, vous avez perdu l'habitude. En choisissant toujours de vous coller devant la télé et de surfer des heures entières sur le net, vous ne lisez plus un bon polar le soir. Le goût est perdu. Alors si vous le voulez bien je vous offre quelques lignes de premiers chapitres prises totalement au hasard, histoire de redevenir accro. Si après tout cela vous ne venez pas faire un tour du côté des quais de Saône, franchement, c'est à désespérer.


"L'Oldsmobile noire roulait avec soin sur le sable d'une plage. Balazs était au volant. Sur la banquette arrière Maurer et Branko encadraient une fillette de sept ans enveloppée dans un sac de couchage en duvet et qu'on avait hébétée avec une injection de morphine". (Jean-Pierre Manchette, "La princesse du sang", Rivages.)

"On l'envoyait à Dallas descendre un maquereau nègre, un certain Wendell Durfee. Il n'était pas sûr d'en être capable". (James Ellroy, "American death trip", Rivages).

"Mc  Caleb la vit avant qu'elle l'aperçoive. Il longeait le quai principal et avait déjà dépassé les bateaux de millionnaires lorsqu'il la repéra." (Michael Connely, "Créance de sang", Le Seuil.) 

"Callaghan était seul, au Perroquet Vert, dans le bar du rez-de-chaussée. Sans entrain, le barman fourbissait sa verrerie, tout en se demandant quand son client s'en irait". (Peter Cheyney, "Aucune importance", Omnibus.)
 

"Il y avait longtemps que Mister, juché tout en haut de la presse à voitures, ne s'était à ce point senti transporté de joie. L'après midi avait amené une série de Cadillac. Et c'était un présage, un présage merveilleux. Il en avait besoin." (Harry Crews, "Car", Gallimard)

Alors une Oldsmobile, un tueur, une casse, un quai, Callaghan….je vois que vous reprenez le sourire. Rendez-vous donc "Quais du polar", les 30, 31 et 1er avril.

Lyon, le 30 mars 2007.

07:30 Publié dans Culture & cultures... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Polar, Quais, festival, Chabrol, policier, Corneau, Pinketts | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

QUAI DU POLAR ou de l’avion avec Delarue à la Gare du Nord :

Je ne suis pas d’accord avec l’UMP qui a refusé la subvention à Quai du Polar, mais j’ai plus suivi le feuilleton policier que l’UMP nous a servi cette semaine.
Acte 1/ gare du Nord, il ne faisait pas bon s’y trouver lundi dernier en rentrant de son boulot, motif Sarko prenait le train, (tient c’est étonnant, c’est peut être parce qu’il n’allait plus être ministre avec des voitures rapides aux frais du contribuable) . Dans la même gare, un voyageur sans billet se faisait prendre par des contrôleurs. Le ton monte,entre les contrôleurs RATP et le voyageur, pensez donc en plus il est black. Les « bleus » sont nombreux sur place, Sarko, leur patron depuis 5 ans leur dit « allez faite du chiffre,je vous couvre, votre prime sera fonction de vos résultats, etc.. » moi à leur place j’ferais pareil , ils ont l’occasion d’appréhender un délinquant, grave ou pas c’est pas la question, il y a tout plein de monde autour , tous ceux qui ont pu réagir face à la disproportion entre la fraude et les moyens policiers développés, ça en rajoute. Ca court dans tous les sens, ça dégénère, voir les témoignages des voyageurs. Moi j’aurai eu 20 ans gare du Nord lundi, sans être pour les fraudeurs, et plutôt non violente par principe, je crois que avec autant de bleus prêts à tirer partout, plein de lacrymogènes, j’aurai pas raisonné, j’aurai peut être pu jeter aussi une jardinière, même trop lourde pour moi !
Du coté du nouveau ministre, comme de l’ancien ça y est , ils le tenaient leur évènement pour faire rentrer l’insécurité dans les médias puis dans la campagne. Le portrait diffusé largement de l’individu congolais est dépeint à grand renfort de clichés : clandestin récidiviste, pensez donc il est connu pour 22 délits graves. Ouais sauf que le lendemain l’avocate corrige, alors on pouvait penser que nos distingués édiles auraient présenter des excuses, auraient fait des mises au points . Nenni, ou est le respect de la République ? Toute la semaine les médias, les candidats de droite donnent de la voix et justifient les propos les plus xénophobes qu’autrefois seul Le Pen se permettait de proférer : « la France on l’aime ou on la quitte », « soit vous êtes de mon avis vous êtes un bon, soit vous êtes un ami des fraudeurs, sans papiers , etc, et là vous êtes n’êtes pas digne de la France quoi ! Vous êtes les forces du mal ! » …et 9 personnes sont arrêtées , elles ne sont pas connues des services de police pour la plupart , sont pourtant traduites en comparution immédiate avec des jugements plus qu’exemplaires, exemple 6 mois fermes
Acte 2/ le voyage retour de Johannesburg, c’était en janvier si je me souviens bien, un certain Delarue, animateur vedette dit –on de la télévision française se comporte dans l’avion avec une violence inouïe, mord le steward, caresse les seins de l’hôtesse, menace tous les stewards venus à la rescousse, enfin une scène hyper violente qui laissera sûrement des traces dans la mémoire des voyageurs. Au prix du billet, ils pouvaient espérer la tranquillité, plutôt que la peur !... Que croyez vous qu’il arriva ? Une meute de « bleus » pour le cueillir à sa descente d’avion, le maîtriser en tant qu’individu dangereux pour lui et pour autrui, pour le conduire en garde à vue et illico en comparution immédiate ? Nenni…un jugement deux mois après ! Le sieur Delarue se saisit du nouvel instrument de la loi PERBEN/SARKO , comme le « plaidé coupable ». Vous vous rappelez, en son temps la gauche avait dénoncé cette caricature de justice, eh bien grâce à ce procédé Delarue achète cash 150 000€ dit –on de dommages et intérêts en échange du silence des parties victimes, (les pauvres en plus leur employeur Air France n’a pas envie de ce genre de pub). On ne sait pas s’il va indemniser les autres voyageurs traumatisés qui n’oseront plus prendre l’avion en France ? Enfin il s’en tire avec 3 jours de TIG prononcer par le juge (travaux d’intérêt général) avec au bout un probable effacement de son casier judiciaire, et pas de photos déshonorantes voyons il se présente en « honnête homme qui a perdu son sang froid, il aurait la phobie de l’avion!

Acte 3/ « selon que vous serez puissants ou misérables les jugements de Cour vous rendrons blancs ou noirs ». Sommes nous revenus à l’époque de Jean De La Fontaine?
Non, cet acte 3 ne doit pas réinstaller un pouvoir monarchique discrétionnaire, attention à qui vous donnez les clefs de la République. Beaucoup de nos ancêtres, dont les résistants qui nous sont chèrs et que beaucoup honorent, ne doivent pas avoir combattu pour rien !

Les propos du sieur Sarko ça vous fait pas pensez aussi à un certains GW B., « les bons contre les méchants, le bien contre le mal » ? Vous voyez les feux qu’il allume de partout, croyez vous que nous ayons besoin de son double aux manettes de l’entreprise France !

Pour notre sécurité et celle de nos enfants, voisins proches ou lointains, il est préférable de construire un « acte 3 » avenir de paix. Du roman à la réalité, la clef de la paix c’est Ségolène Royal, car elle au moins elle ne demande pas aux flics d’être laxistes mais de remplir leur mission de service public, dans le respect de la dignité des personnes pour qu’ils soient à leur tour respecter.

Si la télé ne vous explique pas ses propositions, vous les trouvez sur tous les bonnes adresses Internet ou autres.

Simone DARET

Écrit par : Simone DARET | 01/04/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu