Avertir le modérateur

27/03/2007

Gouvernement Bayrou, tout est dans Harry Potter

medium_Harry_Potter.jpgLa vérité, paraît-il, ne peut sortir que de la bouche des enfants. Je vous livre aujourd’hui cette hypothèse. La vérité peut-elle sortir également des livres pour enfants ?

A celles et ceux qui s’interrogent encore sur le futur gouvernement « de l’extrême centre-gauche-droite présidé par un Delors jeune » que le Président Bayrou nous concocte voici un extrait prémonitoire (?) contenu dans « Harry Potter, à l’école des sorciers » (Folio junior, Gallimard jeunesse, 2003, page 69.)

« Harry resta assis en silence pendant que hagrid lisait son journal, La Gazette du sorcier. Harry avait apprit au contact de l’oncle Vernon qu’il ne fallait jamais déranger quelqu’un qui lit son journal, mais il avait tant de questions à poser qu’il était très difficile de résister.

- Le Ministère de la Magie ? demanda Harry

- Bien sûr. Ils voulaient nommer Dumbledore ministre, mais il ne quitterait Poudlard pour rien au monde et c’est ce vieux gâteux de Cornelius Fudge qui a hérité du poste. Un vrai gaffeur, celui-là. Chaque matin, il envoie un hibou à Dumbledore pour lui demander conseil.

- Et ça sert à quoi, un ministère de la Magie ?

- Oh, ça sert surtout à garder nos secrets. Il ne faut pas que les Moldus sachent qu’il y a toujours des mages et des sorcières d’un bout à l’autre du pays. Sinon ils essaieraient de faire appel à nous pour résoudre leurs problèmes. On préfère qu’ils nous laissent tranquilles.

A ce moment, le bateau heurta en douceur le quai du port. Hagrid replia son journal et ils montèrent l’escalier de pierre qui menait à la rue ».

Lyon, le 27 mars 2007

Commentaires

Laisse tomber l'humour, tu n'en as pas.

Écrit par : Mikaps | 27/03/2007

J'aime bien tes commentaires, mais cette fois je suis très ennuyée car mon petit fils Luc 14 ans est fan, d'Harry POTTER , il a tout lu et relu. Il n'a pas réussi à m'entrainer dans cette boulimie, mais surtout, il me dit "si je votai je voterai BAYROU" . Tu vois mon embarras! Peut être que ça confirme que donc Bayrou n'a aucune chance s'il ne convainct que les non votants? trouves moi quand même une référence pour expliquer à Luc que la politique c'est pas de la magie, que l'enjeu de l'élection mérite mieux que Bayrou. Tiens, en attendant je pourrai lui donner le livre de Ségolène avec une dédicace en prime si possible, histoire de préparer son désir d'avenir.

Écrit par : Simone DARET | 27/03/2007

Instrumentaliser Harry Potter pour enfoncer Bayrou, ca c'est vraiment une bonne idee. Quand on en arrive la, c'est vraiment qu'on a plus rien d'autre a dire...

Écrit par : jere | 28/03/2007

H.potter comme référence??pour un "politique" élu il ya mieux.Puisque nous en sommes là voici un extrait non prémonitoire(on a les mages que l'on peut) mais très actuel sur l'oligarchie qui nous gouverne et tente de nous moraliser.
De ADG "Pour venger pépère":
Ils pouvaient acheter des journaux comme en se jouant.Ils avaient le pouvoir d'étouffer,d'engloutir.Ils étaient une bete monstrueuse avec des pattes partout,une hydre puante,une méduse bleme qui phagocytait.Ils avaient des femmes hautaines qui considéraient le pays comme un terrain conquis, peuplé de bonniches et de croquants.Leurs enfants étaient leurs dignes héritiers,snobs puants et pédales dégénérées.La bete grouillante installait ses larbins à toutes les places,barbotant dans des eaux qu'elle souillait,clapotant et chuintant au milieu de la vase,soufflant des bulles putrides qu'elle voulait nous faire prendre pour des perles précieuses...

Écrit par : aa52 | 28/03/2007

Mon cher Jean-Yves.

Je me suis disputé avec moi-même et cela m’a mis dans un mauvais pas car, décidemment, la campagne des présidentielles me mine. Les médias se fichent comme d’une guigne du ministère de l’immigration ET de l’identité nationale du petit Nicolas ou du ministère de tout et du reste du cultivateur béarnais. Ils en font des tas et des tas sur le drapeau de Ségolène. Du coup, moi je me parle de plus en plus souvent à moi-même en espérant me dire moins d’âneries (et ce n’est pas gagné comme dirait Kate qui n’apprécie pas du tout ma prose).
Imagine un peu la tête des gens, rue de la Ré, quand ils m’ont entendu – quand ils nous ont entendu devrais-je dire – nous (me) jeter à la tête les répliques à la noix genre théâtre de boulevard d’un Patmos et d’un Tarse que je suis seul à voir :
– « Quoi, le drapeau dans chaque famille et quoi encore? Ce bout de tissu qui a mené tant de gamins vers la mitraille pour enrichir des marchands de canons deviendrait le symbole du monde dans lequel il faut que je vive fraternellement ? »
- « Et alors ? Il n’y a pas eu que les marchands de canons. Il y a eu aussi des barbaries innommables contre lesquelles il fallait résister et se battre. Au risque de mourir… Toi, tu es-là, bien vivant à pérorer sur le ridicule qu’il y aurait à être fier du drapeau. Et puis je vais te dire : un drapeau tricolore contient toute notre histoire terrible et magnifique, minable et glorieuse !… »
- « Et comment tu expliques d’où me vient ce sentiment d’être agressé par la déclaration de Ségolène, que par ailleurs j’aime bien ? »
– « C’est parce que trop souvent les drapeaux sont brandis par des porteurs aux nombrils énormes et encrassés qui y collent des valeurs qui ne sont pas les nôtres. »
- « Mais, quand même, le drapeau !?… Je veux bien chanter la Marseillaise, bien que je préfère un de ses couplets méconnus comme : » et il (je) se (me) met(s) à chanter
Foulant aux pieds les droits de l'Homme,
Les soldatesques légions
Des premiers habitants de Rome
Asservirent les nations. (Bis)
Un projet plus grand et plus sage
Nous engage dans les combats
Et le Français n'arme son bras
Que pour détruire l'esclavage.
– « Tu parles. Et Haïti ??.. Et puis, pitié, tu chantes faux »
- « Reconnais au moins que c’est mieux que le sang qui abreuve les sillons »
- «On ne va pas passer la soirée là-dessus et toi, reconnais au moins que la Marseillaise et le drapeau, c’est quand même complètement connoté républicain. Tu es contre la République, toi que j’entends en chanter les louanges et appeler à son renouvellement ? »
- « D’accord, d’accord !… On arrête-là. J’ai la migraine. Mais quand même, le drapeau, tu ne trouves pas que ça sent un peu la naphtaline ?»
– « C’est sûr, depuis la dernière coupe du monde, on ne l’a pas ressorti de l’armoire. »
On s’est mis à chanter Bella Ciao et c’est à ce moment-là que les flics m’ont (nous ont) arrêté(s) pour ivresse sur la voie publique.
Dans la cellule de dégrisement, il y a un vieux magazine cinéma de l’année dernière que je viens de feuilleter et tu sais sur quoi je tombe ? Sur un article concernant Harry Potter !!…
Savais-tu (bien sûr tu le savais, toi le fan d’Harry Potter) que la couturière en chef de ces chefs d’œuvre c’est Jany Temime. Elle a créé les costumes d’Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban (immortel navet d'Alfonso Cuaron), et elle signe aussi ceux d’Harry Potter et la coupe de feu (fumeux, non?). Je ne résiste pas au plaisir de te lire ce qu’elle a déclaré à propos de ces exquises élèves de Beauxbâtons devant lesquelles tous les gars de Poudlard sont en état de choc (ah ! les boutons de mon adolescence). Tiens-toi bien, c’est proustien :
« Les filles de Beauxbâtons étant sophistiquées et très conscientes de leurs charmes, je les ai drapées dans les étoffes les plus sensuelles que j'ai pu trouver - en l'occurrence une soie délicate dont la couleur bleue évoque le drapeau français » !
Alors là, si même Harry Potter s’en mêle…
Que n’ais-je lu cela plus tôt. Me voilà réconcilié avec moi-même.

Amicalement, depuis ma cellule de dégrisement.

Patmos Tarse

Écrit par : Patmos Tarse | 28/03/2007

Puisqu'on en est aux références littéraires de haut vol, aujourd'hui la quatrième de couverture de "la gamin artificiel" de Bruce Sterling aux éditions Denoël collection "présence du futur" m'inspire. Je vous la livre :

"Que faire, sur la planète Rêverie lorsqu'on a trois ou quatre cents ans devant soi et qu'une armée de gadgets rend le travail inutile ? S'adonner à la religion comme la belle sainte Anne Doublenée, ou au spectacle, comme le Gamin Artificiel dont une batterie de caméras suiveuses retransmet le moindre geste à un public captivé, ou à la plus puissante des drogues, le pouvoir ? De sombres machinations politiques agitent Rêverie. Jeté à la mer, propulsé dans les cieux, plongé au coeur de la "Masse", inqiétant écosystème, le Gamin, tout nu sans ces gadgets, fuit la terrible Cabale.*

Fuit Gamin, fuit..... (euh... là c'est de moi)

Écrit par : Bicshow | 28/03/2007

c'est n'importe quoi vos conneries.

Harry Potter est un livre fantastique point barre. Qui permet de décrocher de la vie courante. Y'a pas de leçon extravagante à tirer de la et encore moins des leçon politique. Non mais, si t'es rendu a t'inspirer d'Harry potter pour voter ....tu devrais te poser des question

c'est trop cave votre truc.

Écrit par : Courgette | 22/11/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu