Avertir le modérateur

17/03/2007

Fuite des cerveaux

medium_PortraitEricBesson.jpgQuelle terrible semaine pour Ségolène Royal. Rendez-vous compte, successivement, Claude Allègre et Eric Besson viennent d’annoncer ce que nous redoutions tous : ils ne voteront pas pour elle lors de la prochaine élection présidentielle. Il ne manquerait plus que ce week-end, alors que nous allons nous rassembler autour de Ségolène Royal à la Porte de Versailles, que Michel Charasse prenne une décision de la même nature et donc d’une portée encore plus impressionnante.

Formé à la dure école du socialisme chez Vivendi, Eric Besson était de la trempe de ces leaders pleins d’abnégation qui ont toujours mis en avant le destin collectif au détriment d’une réussite personnelle. Aujourd’hui Eric Besson a fait le choix de la clandestinité, chapeau ! 

Dans l’interview reproduite par Le Monde, il tient des propos qui vont faire chaud au cœur des militants socialistes car notre chiffreur chiffonné espère une défaite en rase campagne de Ségolène Royal mais il dit aussi qu’il va être « triste pour tous les militants que j’aime et respecte et pour tous ceux qui placent leurs espoirs dans le Parti. »

Besson je suis déjà effondré par ton départ, par pitié ne nous fait pas chialer, c’est tellement dur la vie sans toi.

Lyon, le 17 mars 2007.

07:30 Publié dans Politique & politiques... | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : besson, eric, Royal, ségolène, ségolene, segolene, PS | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Entre Besson et Allègre, je fais une différence:
Besson, c'est la trahison indigne, le lâchage en pleine bataille, le truc qui ne se pratique qu'au sein de "la droite la plus bête du monde". Comme quoi, ou la gauche se banalise ou Besson a changé de camp.
Allègre, c'est autre chose. Tout le monde s'en fout. "Tiens, Allègre ne vote pas Ségolène et, au fait, toi, tu n'as pas oublié de changer la sciure du chat?"

Écrit par : Adam Belinski | 18/03/2007

En même temps, pour assurer l'avenir du PS, je propose la fuite de quelques autres, je n'ose parler de fuite de cerveaux en parlant de Mélenchon, Emmanuelli, Freche...

Écrit par : Sébastien Perros | 18/03/2007

Personnellement, je regrette le départ d'Eric Besson.

Je regrette surtout l'approximation de l'organisation du dispositif de campagne jusqu'au renouvellement de l'équipe. Un joyeux foutoir qui a quelque peu terni la légitimité du travail de qualité au service du PS, accompli par Eric Besson et ce depuis des années.

Je regrette aussi les dérapages de certains "camarades" (les Bianco, Rebsamen et autres Dray) qui se sont permis des attaques personnelles. Ce n'est pas ma façon de faire de la politique. Au contraire, c'est une conception de l'engagement que je combats au sein du Parti Socialiste, contrairement au choix d'Eric Besson.

Je suis aujourd'hui en colère de le voir ainsi torpiller la candidature de ségolène Royal. Eric Besson avait publiquement fait le choix de se retirer des sphères de la campagne présidentielle et il ne tient pas parole. C'est très décevant de la part de quelqu'un qui a longtemps prôné et qui s'est longtemps appliqué une morale politique exemplaire.

Pour résumer, je reconnais le travail qu'il a abattu pour servir la Gauche, je dénonce l'attitude inacceptable des porte-flingues, je regrette son départ mais je condamne le fait qu'il tire aujourd'hui contre son camp.

Quel gâchis ...

Écrit par : Karim AOU | 19/03/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu