Avertir le modérateur

09/02/2007

Le doc à dit

medium_gyneco_sarko.jpgIl faut lire le bouquin de Doc Gyneco « Les grands esprits se rencontrent » sous-titré « 2007, Sarkozy et moi, une amitié au service de la France », vous pourrez ainsi mesurer les dégats irréversibles que peut provoquer le candidat de l’UMP aux présidentielles sur les esprits les plus faibles.

Résumer la pensée du nouvel ami de Sarkozy est une gageure. Une tâche particulièrement difficile tant les confidences politiques du Doc nécessitent de maîtriser des repères que j’avoue ne pas très bien identifier. Une fois dit tout de même que Gyneco assimile particulièrement vite  et en profondeur la pensée de son petit maître, je vous livre en vrac quelques citations de l’élève qui concernent le sujet de son étude. Edifiant.


- « Je ne respecte que les gens très simples ou très intelligents. Nicolas Sarkozy entre dans ces deux catégories » (p.9)

- « Nicolas Sarkozy s’intéresse aux problèmes des Français à la manière de l’artiste, comme je le fais » (p.13)

- « Le chômage est facile à résoudre, il suffit de créer du travail, des nouveaux métiers accessibles aux jeunes sous diplômés. » (p.36)

- « Nicolas Sarkozy tiendra parole sur toutes ses promesses électorales. » (p.36)

- « L’héritage sans droits de succession proposé par Nicolas Sarkoz […] est une belle loi à venir. » (p.38)

- « Trop de liberté tue la liberté » (p.38)

- « Je ne suis plus que Sarkozyste, j’aime l’homme pour ce qu’il est, au-delà de ses fonctions. » (p.38)

- « Il a toute ma confiance, il sera un grand de ce siècle. » (p.39)

- « Ce sera un grand honneur de travailler avec lui, une passion pour la France sera notre point commun. » (p.39)

- « Je serai un meilleur ami du peuple avec Nicolas Sarkozy. » (p.52)

- « On peut comprendre mon engagement à droite, tout simplement parce que je suis de droite. » (p.53)

- « C’est le bon moment, la bonne époque pour la politique qu’entend mener Sarkozy. » (p.54)

- « C’est Nicolas qui m’a poussé à m’intéresser aux questions politiques, économiques, européennes, mondiales. » (p.80)

- « Il existe pourtant une droite sociale que je suis fier de représenter. » (p.82)

- « La misère sociale dans laquelle j’ai vécu, vous le savez n’est pas la faute du politique de droite. Ce serait plutôt l’inverse. » (p.86)

- « La politique me plaît car je vais pouvoir apprendre avec Nicolas Sarkozy. » (p.94)

Lyon, le 9 février 2007. 

Commentaires

« Il a toute ma confiance, il sera un grand de ce siècle. » (p.39), m'invite dans un premier temps à ironiser sur la taille du grand homme. J'y renonce, d'une part, pour ne pas être accusé de ramener la campagne au niveau des pâquerettes, d'autre part parce que la lecture d'une phrase oomme celle de la page 36: « Le chômage est facile à résoudre, il suffit de créer du travail, des nouveaux métiers accessibles aux jeunes sous diplômés. » rèvéle un niveau de réflexion et une puissance d'analyse tels que je vais avoir besoin de tout mon temps pour l'assimiler.

Écrit par : Her Bak | 09/02/2007

Petit complément à mon commentaire du 9/02:
Je lis dans "Le Point" sous la signature de Christophe Ono-Dit-Biot qu'Eric Raoult au congrès de l'UMP à Marseille a dit à propos de Doc Gynéco "il ne sera pas ministre de la Culture tout de suite" Ouf, me voilà partiellement rassuré.
Avec quelques regrets tout de même, le rappeur embrumé aurait alors pu expliqué à la nation chavirée le sens de cette phrase:"je veux créer et garder une foi politique, un miroir de loi qui permette de voir asns référendum ce que le peuple veut."
Monsieur le ministre d'état-candidat devrait méditer cette sentence populaire:"Il vaut mieux être seul que mal accompagné". Je parle bien du Doc et non du chanteur belgo-français nouvellement suisse.

Écrit par : Her Bak | 10/02/2007

Sarko a quand même le chic pour s'adjoindre la crème de la crème des has been : Johnny, doc Gyneco, Clavier, Glucksmann et bientôt Tapie, Roger Hanin avec Finkelkraut à suivre...
Il est aujourd'hui impossible de réunir un panel de has been concurent d'un tel niveau pour quiconque même en en confiant la présidence à Yves Duteil. Sarko on t'aime t'es notre Pascal Sevran du comité de soutien (tiens je l'avais oublié celui là). A bientôt mon petit barbu.

Écrit par : LachePasLAffaire | 13/02/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu